Profile cover photo
Profile photo
Jessica Djaafar
1,653 followers -
Fille de l'Internet et Apprentie Comédienne
Fille de l'Internet et Apprentie Comédienne

1,653 followers
About
Jessica's posts

Post has attachment
M’allonger doucement sur mon canapé bleu turquoise, après une longue journée, sentir chaque partie de mon corps se déposer comme se déposent les milliers grains de sable d’une eau qui cesse enfin d’être agitée, pousser ce soupir qui s’est perdu quelque part entre le soulagement et une sorte de bonheur retrouvé. M’assoir en tailleur sur ce même canapé, essayer de boire mon thé trop chaud. Me brûler un peu les lèvres, attendre. M’assoir sur la chaise en bois d’une terrasse, seule, ne plus rien faire si ce n’est me concentrer sur les rayons de soleil qui me réchauffent l’épaule, la nuque, les jambes.

Post has attachment
La Provence nous réserve bien des surprises, des grottes de Thouzon au Colorado Provencal... 

Post has attachment
{Sur mon blog} J'ai frôlé l'attaque cardiaque mais je l'ai fait celle collaboration avec Triumph, pour qui je représente le modèle Mon Amour. 

Post has attachment
Lettre ouverte aux gros cons 
"Laisse moi te rappeler ce que je te reproche, mais avant, sache que mon intention n’est pas d’être contre toi, bien au contraire, je m’adresse à toi en sachant que derrière tant de méchanceté, se cache un petit coeur meurtri par une souffrance que tu tentes vainement de dissimuler. Je suis dérangée, par les remarques que tu distilles ici et là. Sur Internet, où tu te sens protégé par ton écran, ton pseudonyme, ton avatar, celui qui te permet de passer du côté obscur de la force, sans que te ne sois conscient des conséquences que tu engendres..."
...
 "Depuis l’apogée des réseaux sociaux, tu te sens pousser des ailes, tu es là, avec le petit sourire d’Eric Zeymour sur les lèvres, à taper frénétiquement sur ton clavier, à cliquer avec excitation sur « publier ». Et parfois même tu évacues un petit rire satanique en faisant sautiller tes épaules..."

Post has attachment
Nouvel article : Stop aux croyances limitantes

"Vous avez un entretien super important aujourd’hui, mais sous le coup du stress et parce que vous doutez de vos capacités pour avoir ce poste, vous avez les épaules rentrées, vous ne vous tenez pas droit et vous avez la voix tremblante. Dès que vous allez entrer dans la pièce le recruteur n’aura pas besoin d’avoir un MBA en langage du corps pour interpréter votre posture. Manque de dynamisme, manque d’entrain, timidité, tendance à s’effacer, ne saura pas s’imposer dans une équipe. Vous êtes peut-être à l’opposé de tout ça, mais sous le coup du stress c’est l’image que vous renvoyez, et votre interlocuteur aura cette idée en tête. Votre CV est très bon et vous sauvera peut-être, mais il y a de fortes chances pour que l’entretien ne parte pas sur de bonnes bases, vous aviez les compétences mais vous êtes passés à côté du job de votre vie. Je ne vous dis pas d’improviser une séance de méditation dans les chiottes ou de boire 2 téquilas pour arranger la situation.

Non, contentez-vous de vous rappeler pourquoi vous êtes là, le travail que vous avez accompli jusqu’ici, les compétences qui constituent votre valeur ajoutée, rappelez-vous que ce n’est pas vous qui avez besoin de l’entreprise, c’est elle qui a besoin de vous et qui aura la chance de vous avoir. Vous n’aurez même pas besoin de vous forcer à bomber le torse, votre corps sous le coup de la confiance, va bouger de lui même, et ces quelques centimètres pourront transformer votre monde."

Post has attachment
J'ai publié mon récit de voyage sur ma première étape au Vietnam
"tu captes le niveau de glamour qu’on peut atteindre dans cette ville quand on a le potentiel capillaire des Jackson Five ? Les 5 réunis j’entends. Je pense à ma grand-mère et sa technique du foulard quand elle cuisine, allez c’est parti je cache la misère et j’évite de penser que je ressemble à Zoubida devant son couscous (mami, je t’aime, sache-le). Fort heureusement je regarde vite fait une vidéo Youtube sur l’art d’attacher son foulard pour ressembler à une vraie blogueuse mode, j’y arrive à moitié, c’est déjà ça."

Post has attachment
"Si la plupart de ses proches étaient démunis face à sa détresse, d’autres en profitaient. Qu’en est-il de ces pourritures qui sont allées jusqu’à la photographier dans le sac qui a été celui de son dernier voyage ? De ces déchets dénués de bienséance, de compassion, d’humanité, qui allaient jusqu’à l’harceler au point de l’aider à creuser la tombe dans laquelle elle commençait déjà à s’enfoncer. Qu’en est-il de ces monstres qui sous le prétexte de la cupidité, se multipliaient bien plus vite que la plus mauvaises des herbes ? Des nuisibles, des indésirables qui me font bouillir de l’intérieur, au point de susciter en moi l’envie de régurgiter tout ce que contient mon estomac. Sur leurs chaussures, dans le lit dans lequel ils vont se coucher, façonnant à leur tour leur pensées pour se convaincre que tirer profit de la souffrance d’autrui est un acte pardonnable. Pire, un crime légal pour lequel rien ne sera retourné contre eux. Pas même les photographies qu’ils auront vendues à ces quelques industries du divertissement, dont les créateurs avides d’argent se complaisent dans une forme de barbarisme moderne et toléré. Le fondement légal des choses en France, dans le monde, me laisse parfois si perplexe…"

Post has attachment
*Nouvel article, à lire si toi aussi voir que tu vieillis t'angoisse * :D
"Le temps qui est passé que je ne retrouverai pas, le temps qui passe que je ne vois pas défiler, et le temps à venir qui me laisse dans une incertitude absolue."

"Face au temps qui passe et à mon âge qui augmente d’une façon qui me semble irrationnelle, j’ai envie de mettre la tête dans le four. Dans un premier temps je le laisserai éteint le four, j’essayerai juste de voir s’il ne peut pas me faire remonter le temps, ou retrouver cette faille spatio-temporelle qui me fait me retrouver à presque 28 ans, sans que je ne l’ai vu venir. J’en veux pas de cet âge, je n’ai rien demandé moi, qu’il aille emmerder quelqu’un d’autre. Si je dis que l’âge n’a aucune importance, et que je le pense vraiment, la société ne le pense pas elle. Et si je dis qu’on l’emmerde la société, dans les faits c’est plutôt elle qui nous emmerde."

Post has attachment
10 trucs qui m'énervennnt !
Je parie que vous allez me rejoindre sur plein de points, comme avec les bruits de bouche :) 
Mention spéciale pour le point 5 :
--> Les moto / scooters à Paris
Ill doit y avoir un code de la route parisien qui stipule que le 2 roue est prioritaire même quand il te fait une queue de poisson pour te dépasser et rouler ensuite à 32km / h devant toi. Et qui stipule que c’est toi la connasse, quand tu le redoubles parce que toi, tu roules à 50. Pareil pour les scooters qui se foutent devant ma voiture quand je suis première au feu rouge. Parce que j’ai une voiture un peu puissante et qu’ils me trainent en démarrant tous aussi lentement que des mami à mobilette. Je vais en tuer un jour, et on m’accusera de meurtre avec préméditation parce que je vous l’aurais dit. *

Post has attachment
Article : Le talent ou le génie VS le travail
1. Je dois accepter qu’on ne peut pas être un génie ou un caméléon qui peut être bon à tout ce qu’il touche dès qu’il le touche. Mais qu’on doit se donner les moyens d’y arriver, comme Charles Ingalls a dû couper beaucoup de bois avant de construire sa maison avec des buches parfaites. Tout en gardant à l’esprit que tant que le travail rejoint un plaisir, il est toujours plus simple à mettre en oeuvre.

2. Le talent sans travail restera toujours une ressource inexploitée. 

3. S’inspirer du talent des autres ne revient pas à les copier, il s’agit simplement d’une étape à passer pour développer son propre talent, qui lui sera « unique », si l’on peut considérer que cela existe.

....
« C’est par le travail que l’homme se transforme. » Louis Aragon, poète et romancier.
Wait while more posts are being loaded