Profile cover photo
Profile photo
TAKEPORT
Expertise en gestion Import-Export
Expertise en gestion Import-Export
About
Posts

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment

Black Friday : formation de chirurgien en 5 jours !

Quand est-ce que l'état va commencer à contrôler sérieusement les organismes de formation professionnelle ?

Je viens de tomber sur un programme de formation qui contient les moyens de paiements à l'international (incluant la gestion des crédits documentaires et les LCSB), les TVA, l'organisation des salons professionnels, l'implantation à l'international, les cautions et les garanties, la gestion administrative, la douane, les Incoterms, bref une formation très complète et seulement en trois jours.
Et cerise sur le gâteau, cette formation possède la certification ISQ - OPQF.
Une véritable trouvaille !

Je viens d'appeler cet organisme de certification ISQ - OPQF (c'est un organisme privé) et je lui ai demandé comment a-t-il a pu certifier une formation qui nous apprendra 13 Incoterms, alors qu'il existe seulement 11 Incoterms ???

La personne de cet organisme de certification m'a répondu qu'ils contrôlent le CA de l'organisme de formation, le nombre de formateurs, leurs CV,... mais ne contrôlent pas le contenu de la formation.

Lorsque vous commandez une formation, qu'est ce que vous intéresse : le CA de l'organisme de formation ou que le programme de la formation corresponde réellement au contenu de la formation ?
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Les opérations triangulaires (ou commerce triangulaire, ou cross-trade ou drop shipments) sont des échanges commerciaux à l'international qui peuvent être très complexes à gérer car ils incluent trois ou quatre pays, voire plus.
Les principaux objectifs du commerce triangulaire sont de livrer la marchandise plus rapidement, d'économiser des frais logistiques et des frais douaniers. Toutefois, cette technique peut se révéler
très dangereuse car le nombre de partenaires commerciaux se multiplient, et les risques d'erreurs aussi.
Que ce soit pour les opérations commerciales intra ou extra communautaires, les points les plus importants à faire attention sont les réglementations fiscales et douanières.
De même, la documentation doit être parfaite et sans ambiguïté.

Les opérations triangulaires intracommunautaires
Il s'agit des opérations commerciales qui mettent en relation au moins trois partenaires situés dans trois états membres (EM) de l'UE. ⚠ Aux règles de territorialité et le champ d'application de la TVA. Qui établit la DEB et déclare la TVA ?

Les opérations triangulaires extracommunautaires
Il s'agit des opérations commerciales qui mettent en relation au minimum trois partenaires, dont un au moins est situé hors de l'UE.
⚠ Les mêmes exigences fiscales que pour le commerce triangulaire intracommunautaire. De plus, il faut tenir compte des intérêts et des enjeux parfois différents de chaque intermédiaire.
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Exportez-vous et augmentez votre chiffre d'affaires ! RDV sur notre stand pour profiter de notre bonne affaire !
Venez nous rencontrer au stand D22 Pavillon Cap Avenir Réseau du Salon SME à Paris.
Pour marquer notre présence sur ce salon, nous offrons aux entrepreneurs et aux créateurs d'entreprise qui souhaitent se tourner vers l'export une remise de 500 € pour la formation Faire du commerce à l'international.
Grâce à cette formation vous accédez à un marché de plusieurs milliards de personnes.
Il s'agit d'une formation théorique et pratique qui a pour objectif votre autonomie à la fin du stage.
Add a comment...

Post has attachment
Les exportations progressent à la faveur de très grands contrats de matériels de transport civil (livraison du paquebot Harmony of the Seas) et militaire. Les ventes de produits pharmaceutiques et agricoles sont en outre très bien orientées. De leur côté, les importations refluent, essentiellement du fait d'un fort repli des achats aéronautiques. Pour l'énergie et dans un contexte de blocage des raffineries, la baisse des achats de pétrole brut compense la hausse des approvisionnements en pétrole raffiné. Au total le déficit commercial se réduit fortement passant de -4,8 milliards en avril à -2,8 milliards en mai.

Résultat : Exportations : 37,7 Mds€ - Importations : 40,5 Mds€

Le déficit se réduit de 2 milliards d’euros pour s’établir à -2,8 milliards en mai. Les exportations poursuivent leur progression (+1,4 %, après +2,0 % en avril), tandis que les importations retombent (-3,5 %, après +3,0 % en avril). Le déficit cumulé des douze derniers mois atteint -46,5 milliards d’euros, contre -46,0 milliards pour l’année 2015.

L’amélioration est marquée pour l’excédent des matériels de transport sous l’effet conjugué de la poussée des exportations (livraison d’un paquebot de croisière aux Etats-Unis pour plus d’un milliard d’euros) et de la chute des approvisionnements aéronautiques (absence d’achat de boeing et faibles importations de turboréacteurs).

Elle est également importante pour le matériel militaire (grand contrat à l’exportation) et les hydrocarbures naturels (moindres entrées en raffineries). Elle est enfin sensible pour la pharmacie du fait d’importantes livraisons en Afrique (campagne contre l’onchocercose).

Dans le contexte de blocage des raffineries, la détérioration de la balance commerciale est particulièrement marquée pour le pétrole raffiné du fait d’une hausse des achats, aux Etats-Unis et à la Russie principalement.

L’excédent fait par ailleurs place à un déficit pour les produits chimiques dont les ventes rechutent. Le solde commercial s’améliore considérablement vis-à-vis de l’Amérique qui se voit livrer le contrat naval de l’année. Les achats à la zone diminuent peu, le reflux des importations aéronautiques depuis les Etats-Unis étant atténué par une hausse des approvisionnements pétroliers et pharmaceutiques auprès de ce partenaire.

En très net repli en avril, l’excédent rebondit à un niveau élevé vis-à-vis du Proche et Moyen-Orient en raison de la reprise de livraisons d’airbus à la zone et de moindres approvisionnements énergétiques. Le déficit vis-à-vis de l’UE se réduit tout autant, le recul des importations (transports) étant deux fois plus important que celui des exportations.

Ailleurs, les évolutions sont de moindre amplitude : hausse de l’excédent pour l’Afrique (moindres approvisionnements énergétiques et importantes livraisons pharmaceutiques), aggravation des déficits avec l’Europe hors UE (plus faibles ventes aéronautiques et de produits chimiques) et avec l’Asie (hausse des achats de biens de consommation courante).

Pour lire l'intégralité de cet article : http://lekiosque.finances.gouv.fr/fichiers/nationales/revue/Chiffre_PDF.pdf
Photo
Add a comment...

Post has attachment
TAKEPORT propose, aux entreprises françaises et aux entreprises étrangères francophones, des formations liées au commerce international. Nos formations :

Les bases pour exporter
Accédez au marché international et développez vos ventes.
Grâce à cette formation vous apprenez à éviter les risques et les litiges les plus courants

Faire du commerce à l’international
Augmentez votre chiffre d'affaires en exportant ou en important vos produits.
Formation théorique et pratique, qui a pour objectif l'autonomie du stagiaire à la fin du stage.

Gestion des crédits documentaires
Le crédit documentaire a pour vocation de protéger les deux parties : le vendeur évite le litige commercial et la résiliation de la commande, et surtout il a la garantie d'être payé. L'acheteur est protégé des délais de livraison et du non respect du contrat commercial.
Avec cette formation vous apprenez à gérer les trois phases du crédit documentaire : la négociation commerciale, l'ouverture ou la réception du crédit, l'utilisation et le règlement.

Les moyens de paiements à l’international
Découvrez les avantages et les inconvénients de chaque moyen de paiement à l'international, en détectant les risques financiers et les risques techniques.
Sécurisez vos ventes et vos paiements à l'international, et apprenez à éviter les pièges et les litiges.

Maîtrisez les Incoterms® 2010
Les Incoterms® 2010 sont les conditions internationales de ventes pour les livraisons. Ces règles sont établies par la ICC et s'imposent dans tous les contrats de ventes, car elles déterminent le partage des obligations, des risques et des coûts entre le vendeur et l'acheteur.

La TVA international
Maîtrisez les règles de la TVA dans les échanges intracommunautaires et extracommunautaires, et identifiez les risques fiscaux.
L'objectif de cette formation est d'apprendre à appliquer les règles de la TVA, de savoir déclarer la DEB et la TVA, de connaître et de pratiquer les obligations déclaratives.

La TVA intracommunautaire
Maîtrisez les règles de la TVA dans les échanges intracommunautaires et identifiez les risques fiscaux.
L'objectif de cette formation est d'apprendre à appliquer les règles de la TVA relatives aux échanges intracommunautaires, de savoir déclarer la DEB et la TVA, de connaître et de pratiquer les obligations déclaratives.

Toutes les entreprises sont tenues de participer à la formation continue de leurs employés, et sont astreintes par la loi à contribuer financièrement à la formation professionnelle pour un montant compris entre 0,55% et 1,60% de la masse salariale, selon la taille de l'entreprise.

Toutes nos formations (en présentiel, à distance ou sur-mesure) sont prises en charge par des organismes tiers (OPCA,...), pour les entreprises françaises.

Profitez de nos formations pour booster ou sécuriser vos ventes à l’international !

Si vous êtes demandeur d'emploi, veuillez contacter votre conseiller du Pôle Emploi afin que votre formation soit financée par le Compte Personnel de Formation (CPF).
Add a comment...

Post has attachment
Le nouveau Code des Douanes de l'Union est entré en vigueur le 1er mai 2016.
Ces nouvelles règles et régimes douaniers (AD actes délégués / AE actes d'exécution) sont applicables dans l'ensemble de l'Union européenne.

Les principaux objectifs des nouveaux CDU :

Moderniser les procédures de douanes ;
Accroître la dématérialisation des échanges d'informations (les déclarations, les demandes, les décisions, etc) et du stockage des données, dématérialisation qui devient la règle (avec des dérogations) entre les opérateurs et les autorités douanières d'une part, et entre les administrations douanières d'autre part ;
Offrir une plus grande sécurité juridique et une uniformité aux entreprises européennes en matière des règles et des régimes douaniers ;
Accélérer les procédures en douane ;
Lutter contre les fraudes et les contrefaçons.

Les principales évolutions introduites par le CDU :

L'avant-dédouanement ;
Les évolutions en matière d'espèce, d'origine, de valeur ;
Une refonte et une simplification des régimes suspensifs et économiques désormais dénommés "régimes particuliers" ;
Des nouveautés en matière de garantie ;
L'inscription en comptabilité-matière ;
La libéralisation de la représentation en douane ;
Des procédures de dédouanement rénovées ;
Une valorisation accrue du statut d'OEA.

La mise en oeuvre du CDU :

Transition administrative : une période transitoire de trois ans s'ouvre le 1er mai 2016 afin de permettre à toutes les autorisations douanières délivrées sur la base du CDC (Code des Douanes Communautaire) et des DAC (dispositions d'application du code des douanes communautaire) d'être maintenues au 1er mai 2016 et d'être progressivement réévaluées d'ici le 1er mai 2019.

Transition informatique : le CDU prévoit que des moyens d'échange et d'information autres qu'électroniques pourront être utilisés de manière transitoire et, selon les cas, jusqu'au 31 décembre 2020 au plus tard.
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Photo
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded