Profile cover photo
Profile photo
RB Associes
59 followers
59 followers
About
Posts

Post has attachment
FINANCIAL AFRIK - 22/09/2014
Francophonie: vers un consensus autour de Jean Claude de l’Estrac?

« Un Mauricien à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ? » C’est la question que pose, dans le titre de son article, le journal régional français Narbonne Echo. A dix semaines du Sommet de Dakar qui désignera le successeur du Sénégalais Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, la candidature de Jean Claude de l’Estrac continue de susciter l’intérêt.
 
Un article du site 24heuresinfo.com

Pour l’heure, il semble que Paris ne soit pas arrêté sur une décision. Or, la position de la France est cruciale dans le choix du prochain secrétaire général de l’OIF. Le profil de de l’Estrac convient néanmoins : « l’homme est sérieux et apprécié », confiait en juillet dernier à Jeune Afrique un diplomate français. Celui-ci nuançait dans la foulée : « il reste un outsider parce qu’il vient de Maurice ».
Les choses sont peut-être en train de changer. Au Sommet de la Commission de l’océan Indien, en août dernier, les présidents Hery Rajaonarimampianina de Madagascar, Ikililou Dhoinine des Comores et James Michel des Seychelles ont officiellement dit soutenir la candidature du Mauricien. C’était en présence du président François Hollande. D’ailleurs, dans sa dernière livraison, l’hebdomadaire Jeune Afrique note que « François Hollande aurait été séduit par Jean Claude de l’Estrac ». Des participants au Sommet n’ont en effet pas manqué de relever une certaine complicité entre les deux hommes.

 En Afrique, de l’Estrac « a marqué des points » lors de son déplacement au Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin et Gabon. Il y a rencontré respectivement le premier ministre Mahammed Dionne, le ministre de la Culture et de la Francophonie Maurice Bandaman, le président Boni Yayi et son ministre des Affaires étrangères Nassirou Bako-Arifari et enfin le président Ali Bongo. Selon Jeune Afrique, « le Gabon serait derrière de l’Estrac ». L’entourage de l’actuel secrétaire général, l’ancien président du Sénégal Abdou Diouf, estime qu’il « ferait un bon candidat de compromis ».

Lire la suite...
http://www.financialafrik.com/2014/09/22/francophonie-vers-un-consensus-autour-de-jean-claude-de-lestrac/
Photo

Post has attachment
ECONOMIE MATIN - 22/09/2014
L'entrepreneuriat au cœur des territoires

Par Danielle DESGUEES, DG de BGE PaRIF

Environ 30 % des Français disent avoir envie d'entreprendre, c'est beaucoup. Près de 2 millions s'engagent dans des démarches relatives à la mise en œuvre de leur projet, sans pour autant le concrétiser, c'est conséquent !
ADVERTISEMENT


Chaque année, des initiatives économiques, des activités et des TPE voient le jour. Ces projets, porteurs de sens pour les personnes autant que pour le système économique, réintroduisent des objectifs sociaux, environnementaux ou territoriaux, et intègrent ainsi l'intérêt général au cœur de l'économique.

Notre société devrait valoriser ces porteurs d'idées, de projets et développer l'accès aux lieux d'accueil et d'écoute pour tous. Beaucoup ont des projets mais n'ont pas forcément conscience de leur capacité à entreprendre. Il s'agit donc de les aider à aller au bout de leur démarche et d'augmenter ainsi le nombre de créations ou de reprises d'entreprise au regard du nombre de porteurs potentiels.

Pour cela, il serait marquant d'adopter une démarche volontariste en lançant, par exemple, un Appel à projets national permanent, en allant au devant des porteurs pour promouvoir « l'esprit d'entreprendre » en France et ce, dès l'école.

Lire la suite...
http://www.economiematin.fr/news-creation-entreprise-france-regions-projets-aide-accompagnement?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-09-22

Post has attachment
ECO AUSTRAL - 17/09/2014
Présidence de la Francophonie : Jean-Claude de L’Estrac en bonne position

Le « candidat » proposé par Maurice pour succéder à Abdou Diouf au poste de secrétaire général de l’OIF a débattu à Paris le 30 juin avec le...s militants de la francophonie et a fait plutôt bonne impression.

La réunion d’information organisée le 30 juin à Paris, dans le cadre du Comité de pilotage du Partenariat Eurafricain, a rassemblé une centaine de personnes dont huit ambassades représentées et de nombreuses associations franco-africaines. Présence également de toutes les grandes associations de la Francophonie dont l’Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf), qui avait délégué Philippe Loubière, le rédacteur en chef de sa « Lettre », et le Pôle francophone du Carrefour des acteurs sociaux, représenté par Catherine Distinguin, sa secrétaire générale. Ces militants de la francophonie sont venus écouter Jean-Claude de L’Estrac sur des points bien précis dont, bien évidemment, celui de la défense et de la promotion de langue française avec des propositions élaborées par sept associations sous la direction de Catherine Distinguin et de l’ancien ambassadeur français Albert Salon. Mais les questions économiques étaient également au programme de la conférence-débat avec une mention particulière pour la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) à partir d’un document rédigé sous la direction d'Alexandre Wong, auteur avec Urbain Yameogo Kiswend-Sida du livre blanc sur les « responsabilités sociétales des entreprises en Afrique francophone ».
En matière d’environnement, Jean-Claude de L’Estrac a eu l’occasion de s’exprimer sur l’écologie marine, l’environnement insulaire et la forêt tropicale. Sa bonne maîtrise de ces sujets, auxquels il est confronté en tant que secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), n’a pu que satisfaire ses interlocuteurs.

Lire la suite...
http://ecoaustral.com/presidence-de-la-francophonie-jean-claude-de-lestrac-en-bonne-position
Photo

Post has attachment
AFRICA N°1 - 15/09/2014
"Le Grand Débat" avec Francis Lalupo

Internet et les réseaux du racisme 
 
Propos racistes, promotion de la haine, agressions verbales, éloge de la discrimination… Parce qu’ils permettent l’anonymat, les réseaux sociaux sont devenus l’espace privilégié de la parole raciste. Tout devient alors possible : insultes racistes que l’on croyait révolues, outrances de ce que l’on nomme la « fachosphère », et même menaces de mort : la libération de la parole raciste via Internet est devenue l’un des phénomènes les plus inquiétants de l’époque… Internet apparaît comme une zone de non-droit, qui échappe à tout système législatif, tout en garantissant l’impunité aux prophètes de la haine ordinaire. Prenant acte d’un vide juridique face à ces dérives, plusieurs initiatives citoyennes voient le jour en France pour lutter contre le phénomène. Internet est-il devenu le dernier repaire connu des promoteurs du racisme, de l’intolérance et de la haine ? Réponses dans ce Grand Débat.

Invités :
Benoît Le Bars, Avocat international, Co-fondateur du cabinet Lazareff-Le Bars. Maître de conférences en droit privé. Soutien actif de l’« Initiative prévention de la haine » hateprevention.org
Philippe Coen, Avocat. Initiateur du label Prévention de la haine en ligne, www.respectzone.fr . Président de l’ECLA (European Company Lawyer Association).
Dominique Sopo, Président de SOS Racisme.
Débatteur polémiste invité :
Jean-Félix Zang, Etudiant à l’Ehess (Ecole des hautes études en sciences sociales)

Podcast ... http://www.africa1.com/spip.php?article47531

Post has attachment
JOURNAL DU CAMEROUN - 15/09/2014
Par Eugène C. shema

Le droit des affaires en Afrique se discute à Paris

Entretien avec Benoît Le Bars, à l’initiative de la troisième édition des Rencontres internationales du droit des affaires en ...Afrique (Ridaa), qui se tiendra dans la capitale française le 5 décembre


Paris accueille le 5 décembre prochain, les 3èmes Rencontres internationales du droit des affaires en Afrique (Ridaa) sous le thème: «Le Made in Africa, quels défis pour 2015». Quels sont les enjeux de ces rencontres ?

Ces rencontres ont pour principal objectif de permettre aux entrepreneurs et aux avocats qui interviennent en Afrique, de manière concrète sur le terrain, de se rencontrer et d’échanger sur les sujets d’actualité du droit des affaires sur le continent. C’est l’esprit de ces rencontres depuis l’origine. Nous avons décidé d’organiser cette troisième édition à Paris à la demande des participants. Il y a un certain nombre de professionnels, aussi bien d’entrepreneurs que d’avocats qui nous ont dit que ça avait déjà été difficile pour eux par le passé de voyager à l’intérieur du continent. D’où l’organisation à Paris cette fois, à la demande des participants des précédentes éditions.

Quelle est la cible: Ceux qui viennent en Afrique ou ceux qui sont déjà installés sur le continent ?

Les deux. Ce qu’on constate, c’est qu’il y a beaucoup de participants qui travaillent déjà en Afrique ou qui ont des projets d’implantation dans d’autres pays du continent. Mais également de nouveaux entrants, qui viennent participer à cet événement pour rencontrer leurs homologues, échanger sur la faisabilité de leurs projets et éventuellement trouver des partenaires.


Lire la suite...
http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=18267
Photo

Post has attachment
JEUNE AFRIQUE - 10/09/2014
Montée des discriminations : soyons vigilants !

Par Benoît Le Bars, associé gérant du cabinet LAZAREFF LE BARS

La montée de l’intolérance et du rejet des différences observée ces derniers mois ne cesse d’inquiét...er les défenseurs des droits inaliénables de l’homme, d’autant que ses nouvelles formes d’expression soulignent les faiblesses de notre arsenal juridique.

L’article 2 de la Constitution de 1958 assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, ou de religion. Cependant, ces deux dernières années, les actes et menaces à caractère raciste, antisémite et antimusulman connaissent une "forte augmentation" (+ 23 % en 2012), selon le rapport annuel de la Commission nationale consultative des Droits de l'homme (CNCDH) qui constate une intolérance "préoccupante". Un rejet de l’autre exacerbé par les dernières échéances législatives qui nous pousse à nous interroger sur la question suivante : la France est-elle en train de devenir raciste ?


Lire la suite... http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140909162537/
Photo

ECONOMIE MATIN - 04/09/2014
"Favoriser l'employabilité des Malades"

Par Stanislas REGNIAULT,
Directeur du Comité des Hauts-de-Seine de la Ligue contre le Cancer
...
Deux ans après le diagnostic de leur cancer, 20 % des malades ont perdu leur emploi, nous révèle la toute dernière enquête de l'Institut National du Cancer (1). Une précarité professionnelle qui touche davantage les moins diplômés, les jeunes et les seniors et qui s'ajoute à la fragilisation physique et psychologique des malades. Une « double peine » qui peut bien souvent être évitée par la mobilisation concertée des acteurs du maintien dans l'emploi et la mise en uvre d'actions adaptées aux différentes situations rencontrées.

Trop souvent, la maladie est un facteur de rupture qui aggrave des inégalités sociales déjà préexistantes. La perte de son emploi a des conséquences non seulement financières (26 % des patients déclarent vivre plus difficilement), mais aussi psychologiques (29 % souffrent d'anxiété et 6 % de dépression). Une désocialisation qui n'est pas de nature à favoriser le bien-être et par la même la guérison de malades qui ont plus que jamais besoin de s'inscrire dans des projets d'avenir.

Lire la suite...
http://www.economiematin.fr/news-maladie-chronique-travail-risque-salarie-entreprise

FINANCIAL AFRIK - 01.09.2014
Par Adama Wade

3èmes Rencontres Internationales du Droit des Affaires en Afrique
5 DECEMBER 2014 – Paris (The Shangri-La Hotel)

Après deux premières rencontres couronnées de succès en Côte d’Ivoire puis à l’Ile Maurice, la troisième édition des RENCONTRES INTERNATIONALES DU DROIT DES AFFAIRES EN AFRIQUE ouvrira ses portes le 5 décembre prochain à Paris.

 Dans le cadre historique du prestigieux hôtel Shangri-La, les RIDAA 2014 accueilleront des professionnels internationaux du droit, du conseil et des affaires pour leur permettre d’échanger sur les défis de l’économie africaine, en présence d’un plateau d’experts de renommée internationale.

Plus d’une centaine de participants, venants des cinq continents, sont attendus. Réunis en tables rondes, à travers des discussions interactives, économistes, juristes, chefs d’entreprises et personnalités politiques, établiront cette année le profil de l’Afrique ou nouvel acteur économique et la nécessité de relations commerciales panafricaines et internationales.

Initiée par le cabinet LAZAREFF LE BARS, acteur majeur du développement du droit des affaires en Afrique, cette édition 2014 est organisée en partenariat avec le cabinet JURIFIS CONSULT, leader dans le domaine de l’arbitrage international et du droit OHADA au Mali et KNIGHT & JOHNS MANGEMENT LTD (KJM), sociétés de gestion mauricienne leader en Afrique.

Lire la suite...
http://www.financialafrik.com/events/event/le-made-africa-quels-defis-pour-2015/

Post has attachment
AFRICA TOP SUCCESS - 01.09.2014
Par Roger Adzafo

RIDAA 2014 : « le Made In Africa, quels défis pour l’Afrique ? »

Le cabinet LAZAREFF LE BARS, organise en collaboration avec ses partenaires et pour la troisième fois, les Rencontres Internationales du Droit des Affaires en Afrique (RIDAA 2014). Après la Côte d’Ivoire et l’île Maurice, la France (Paris) abritera le rendez-vous international le 05 décembre 2014. Les RIDAA 2014 sont placées sous le thème « le Made In Africa, quels défis pour l’Afrique ? ».

Plus d’une centaine d’économistes, juristes, chefs d’entreprises et personnalités politiques venus des cinq continents prendront part le 05 décembre à Paris aux travaux des troisièmes Rencontres Internationales du Droit des Affaires en Afrique (RIDAA). La croissance est au rendez-vous en Afrique et les investisseurs doivent maîtriser les instruments juridiques qui régissent les affaires sur le continent. Pour cela, les deux premières éditions des rencontres furent consacrées aux problématiques juridiques de la zone OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires).

Lire la suite...
http://www.africatopsuccess.com/2014/09/01/ridaa-2014-le-made-in-africa-quels-defis-pour-lafrique/
Photo

Post has attachment
SPY GHANA - 01.09.2014
WORLD NEWS : 3rd Intl. Business Law In Africa Meeting To Be Held In Paris

After two successful editions, in the Ivory Coast and Maurtitius, the third edition of the INTERNATIONAL MEETINGS ON BUSINESS LAW IN AFRICA will take place in Paris on December the 5th, 2014.

In the historic setting of the prestigious Shangri-La hotel, the RIDAA 2014 will welcome international legal and consulting professionals as well as businessmen to discuss the challenges of the African economy, in the presence of experts of the highest repute.

More than a hundred delegates, coming from the five continents, are expected. Economists, lawyers, in-house counsels, business leaders and politicians will participate in interactive roundtable discussions to elaboratethe profile of Africa as a new economic actor and establish the need for pan-African and international trade relations.


See more...
http://www.spyghana.com/3rd-intl-business-law-africa-meeting-held-paris/
Wait while more posts are being loaded