Profile cover photo
Profile photo
Raconter la vie
67 followers -
Le roman vrai de la société d'aujourd'hui. Soyez-en les personnages et les auteurs.
Le roman vrai de la société d'aujourd'hui. Soyez-en les personnages et les auteurs.

67 followers
About
Raconter la vie's posts

Post has attachment
Écoutez Annie Ernaux ce matin dans Les Matins de France Culture parler de "Regarde les lumières mon amour".

Post has attachment
L’expérience du service militaire.

"La guerre, au bout, il y en a un qui tombe, voire mille, voire des millions et à l’autre bout, il y a celui qui appuie sur la gâchette, voire sur le bouton et au milieu, il y a moi et je dis non."

Post has attachment
Au départ d’un studio d’animation parisien, un vol direct pour l’Inde des sous-traitants.

"Je travaille dans une petite société de production de dessins animés comme premier assistant réalisateur sur des séries d’animation fabriquées en images de synthèse. Concrètement, je dois faire en sorte que l’ensemble de la fabrication se déroule sans anicroche. Chef de chantier, quoi."

Post has attachment
Comment réussir à s’intégrer dans la vie active ? Un témoignage d’une jeune femme de 25 ans empreint d’amertume.

"J’arrive à la fin de mon parcours, et je découvre qu’on m’a menti. Que la voie qu’on m’a fait prendre ne m’offrira pas plus de travail, que je vais probablement me retrouver au chômage longtemps. Je découvre que ce que j’ai mis en œuvre pour éviter la pauvreté dans laquelle mes parents, mes sœurs et moi, avons vécu… Cela n’aura servi à rien."

Post has attachment
Le regard d’un jeune de cité sur l’armée, sur la guerre. Celui d’une désertion.

"On ne peut pas disposer des vies humaines comme ça… On ne peut pas envoyer des gens se faire buter aux quatre coins du monde. C’est quoi ma vie maintenant ? C’est faire comme si de rien n’était ? Tu crois que je peux continuer à payer des impôts ici, et qu’ils s’en servent pour en envoyer d’autres, à la guerre ?"

Post has attachment
Une jeune infirmière décrit ses nuits, ses pratiques, ses techniques avec humour et pudeur.

"Le protocole est clair : je dois remplir une déclaration de fugue. C’est ma première."

Post has attachment
Le texte d’un combat. Celui contre les pathologies diverses, avec les traitements et le personnel médical. Une vision de l’hôpital, de l’intérieur.

"Chaque nouveau « désordre » est traité, soigné ; au fur et à mesure. On répare. Je sais que jamais je n’en finirai."

Post has attachment
Odette est française. Elle est partie à Montréal poursuivre ses études de cinéma. Sauf qu’elle galère. Et qu’elle enchaîne les "boulots de merde". 
Comment vivent nos expatriés ?

"Ca va faire une semaine que j’ai un boulot de merde. Je l’ai trouvé en deux jours chrono parce que je devais vraiment le trouver en deux jours chrono."

Post has attachment
Le père de Nadia est ouvrier, sa mère fait des ménages, sans être déclarée par ses employeurs. Avec ses yeux d’enfant, elle nous raconte la terreur qu’elle a pu éprouver en remplissant la fameuse fiche de renseignements imposée par l’éducation nationale.

"Pour ma mère, tout se compliquait. Ma mère était femme de ménage. Mais il ne fallait pas le dire. Pas parce que c’était honteux, ni rien."

Post has attachment
Martin Sauvageot a passé 5 jours dans la cabine de Bruno, un routier. Il lui donne ici la parole. Une traversée. Une épopée.

"Depuis la cabine d’un routier, on domine le paysage 
et la circulation."
Wait while more posts are being loaded