Shared publicly  - 
 
J'ai beaucoup discuté politique avec vous ici ces derniers jours, mais puisque j'aime donner mon avis sur tout je ne pouvais pas terminer sans envoyer un dernier message, ça ne surprendra personne. :)

D'une part pour remercier tous ceux qui ont participé à ces discussions, parce que j'y ai trouvé un sérieux et un respect que j'étais atterré de ne pas trouver dans les combats de coqs que l'on voyait dans les média traditionnels. Je perdais presque espoir dans la santé du débat politique dans notre pays, et vous m'avez montré qu'il y avait encore des gens pour se parler et s'écouter.

Et d'autre part, bien sûr, pour féliciter de manière inconditionnelle le candidat élu : la France a choisi, et François Hollande est désormais notre président à tous. Nous nous devons de placer nos espoirs en lui et de lui souhaiter bon courage !
[edit] Nous avons la chance de vivre dans un pays ou la démocratie et les libertés sont fortes, célébrons le dignement !

Et ajoutons-y un traditionnel "Vive la république, et vive la France !"
Aller, qui le reprend en coeur avec moi ? :)
28
1
Patrick Beja's profile photoFred C.'s profile photoClaude M.'s profile photoThierry Roussey's profile photo
24 comments
Translate
 
+kévin Lepeltier Désolé Kévin, je n'avais pas vu ton message précédent. Je vais essayer de regarder ça dans les jours qui viennent, et de te dire ce que j'en aurai pensé.
Translate
 
Une petite question concernant le respect.
Si le FN acquiert des sièges aux législatives, ce qui risque malheureusement d'arriver vu ce qui se passe en grèce, y aura-t-il le même respect pour les presque 20% de Français qui ont quand même voté pour eux ?
Et si c'est le parti de M. Mélanchon qui a des sièges, aura-t-on le même discours aussi ?
Je me demande...
Translate
 
Effectivement... bon bah GG GL HF à lui :)

Y'a plus qu'à sortir les pop-corns en espérant fort qu'il me démontrera qu'il a raison ^^
Translate
 
Je pense que si le débat est plus "posé" de maniéré général c’est parce que beaucoup de gens ne sont justement pas des militants a proprement parler, j'entends par la n’étant inscrit dans aucun partit du coup ça facilite les échanges je crois, mais bon je veux pas jeter des pierres aux militants, mais je pense que plus on est impliqué et passionné plus il est dur de ne pas ce laissé emporté.
Je citerais l'exemple de l'après débat ou on a vu les membres des deux partit tenir des propos largement exagéré sur la "supériorité" des deux candidats (en gros mon candidat est largement meilleurs), alors que en étant réaliste aucun n'a réellement pris le pas sur le l'autre.
Translate
 
Je dirais même que les 2 avaient en gros les mêmes marges de manoeuvre pour la suite, c'est à dire vraiment pas grand chose. Là ou ça se jouait, c'est sur la personnalité. Le choix s'est porté sur celui qui en avait le moins, et qui faisait donc plus consensus.
Translate
 
Mouais jugé de la personnalité ça me parait un terrain assez peu fiable ça reviens un peu a dire j'aime ou j'aime pas les fraises :)
Je trouve surtout que nous avions deux débatteur bien aguerrie a l'exercice.
Translate
 
J'ai l'impression que les deux camps ont entendu tes propos Patrick et sont revenus dans une tonalité plus respectueuse et digne ce soir. (sauf Copé, mais je crains qu'on ne puisse plus rien pour lui)
Translate
 
J'ai également apprécié que vous donniez votre avis en prenant toujours le soin de ne vexer personne et d'être courtois. Vous m'avez prouvée pour ma part, que débattre sans colère ni haine était toujours possible. Peu importe qui est élu. Une nation est forte de par ses citoyens, non pas par son dirigeant.
Translate
 
Toujours est-il que, et peu importe le président, ton espoir général envers la France me surprends Patrick.
Translate
 
Alléluia, Amen ! Oh oh, je crois que je me suis peut-être trompé de registre. Vive la France !
Translate
Translate
 
Vive la france et vive la république !!!
Non sérieusement, je souhaite que notre nouveau président prenne les bonnes décision.
Je suis d'accord avec +thierry le quellec , moins on est impliqué dans un parti, moins il peut y avoir de dérive dans les joutes verbales. J'ajouterai que j'ai espoire que la comparaison Mittérand/Hollande bien martelé par les medias s'arretera la. J'aimerais que sa politique change vraiment de la ligne traditionnelle de gauche.
Je terminerais en disant qu'effectivement, on a la chance de vivre dans un pays démocratique. D'autre n'ont pas cette chance, alors savourons la. En tant "peuple unis" nous nous devons de soutenir le choix démocratique qui a été fait.
God bless the French Republic
Translate
Translate
 
Entendu à la radio : "grâce à dieu nous sommes dans un pays laïc" :)
Translate
Fred C.
 
Personnellement je pense qu'un création nombre de personnes ne sont pas très optimistes sur l'avenir, indépendamment du candidat. De ce fait, ma position est de laisser une chance a l'opposition (gauche) Le bilan de l'UMP n'étant pas terrible j'espère que le PS fera mieux, ou du moins «moins pire»...
Un sondage serait intéressant : avez vous vote avec/sans conviction ?
Translate
 
Si seulement le Président avait encore le pouvoir de changer les choses! Simplement content de ne plus avoir Sarkozy déjà pour le reste l'avenir nous le dira...
Translate
 
+kévin Lepeltier Salut Kévin, j'ai regardé la vidéo en question, donc je te livre mes impressions.
D'abord, la première partie est une façon un peu camouflée de dire que la valeur de la monnaie d'un pays n'équivaut plus à un équivalent en or, mais à la confiance qu'on les autres pays en l'économie du premier, ce que n'importe quel lycéen devrait savoir, et dont toute la première partie de son raisonnement découle. Sauf que quand cette évidence est présentée comme il le fait, forcément, ça inquiète plus. Ca a des airs "d'évidence qu'on ressentait tous au fond de nous" (syndrome de Matrix), et donc on a l'impression d'apprendre un truc qui nous parait énorme... Une manipulation habile, mais qui devient de plus en plus commune sur le net.
Ensuite, s'il parle de tous les problèmes que ce système implique (et qui sont bien réels), il ne parle pas vraiment de toutes les opportunités qu'il apporte aussi. Son cheminement pointe clairement du doigt les banque et le principe même du prêt d'argent, sans lequel bien d'autres problèmes, sans doute beaucoup plus graves encore, verraient (ou reverraient) le jour. Un peu facile ; ces systèmes monétaires, pour déviants qu'ils soient par certains aspects, se sont inscrits et font partie intégrante d'une modernisation de notre société et de notre monde sans précédent, apportant des conforts et une richesse qu'on n'aurait jamais pu espérer à une immense partie de la population. Et quand je parle de confort et de richesse, je ne parle pas de consoles de jeux ou de smartphones : eau courante, électricité, assurance santé, codes du travail... Le simple fait de manger à sa faim n'était pas si évident il y a quelques temps. Tout ça fait partie des merveilles de la modernité, et notre système monétaire fait partie intégrante de cette modernité. Un autre oubli un peu trop "utile" pour lui à mon gout : il ne précise pas le fait que l'inflation (et la croissance) sert aussi à réduire la valeur (et le poids) de la dette, et que les états n'ont au final pas besoin de s'en soucier autant qu'un ménage. L'image est plus facile et plus frappante comme ça, c'est sûr, mais ça n'est pas tout à fait la réalité.
Enfin, je trouve sa conclusion (et solution) un peu fantaisiste. Passons rapidement sur la théorie du complot un peu risible qu'il n'a pas pu s'empêcher de glisser tout de même à la fin (je l'attendais plus tôt dans la vidéo, mais elle est arrivée tout de même au final), et parlons de son idée de génie : oublions les banques, et donnons à l'état seul le pouvoir de "créer" de l'argent (auquel on donne un nom bien plus rassurant d'argent "valeur" au lieu d'argent "dette" ; comme si la valeur de l'argent aujourd'hui n'était pas fondé aussi sur la valeur économique d'un pays). En théorie pourquoi pas, mais en pratique... A peu de choses près, ça revient à oblitérer le secteur privé : si l'état est le seul à pouvoir financer quoi que ce soit ou prêter de l'argent à qui que ce soit, tout se met à fonctionner selon les décisions que prend le gouvernement. Ca suppose un fonctionnement idéal de cet appareil, puisque les forces du marché (offre et demande) sont sévèrement atrophiées, et il n'y a plus d'équilibre possible à ce niveau. Forcément, en faisant de "l'argent privée" la source de tous nos maux, on se dit qu'il suffit de s'en débarrasser. Sauf qu'il oublie d'en présenter aussi les bénéfices, qu'on perdrait du même coup...

Bref, est-ce qu'il y a des problèmes dans notre système monétaires ? Oui, mille fois oui ! Et il faut trouver des solutions, c'est certain. Mais ce genre de tour de passe passe et de jeux de miroir n'est pas vraiment constructif, à mon humble avis. Enfin, peut-être ce genre de vidéo ont-elles le bénéfice de provoquer des discussion, à défaut de les orienter dans la bonne direction ? Mouais, et encore... A mon avis, ça échauffe plutôt les esprits en diffusant des idées truquées et contre productives. M'enfin bon.
Translate
Fred C.
 
Si on arrêtait de dépenser l'argent qu'on a pas ca serait pas mal non? (Prenons cela comme objectif, on en fera pas plus du 1/4 de toute facon).

Les problemes de dettes, retraite et réchauffement planétaire sont évoqué au mois depuis le début des années 80... Ca me rappelle la bande annonce de "La haine" Jusqu'ici tout va bien ... http://youtu.be/hpH-04oN0G0

Hors sujet : j'ai revu "V pour Vendetta", toujours d'aussi bons dialogues :)
Translate
 
Au fait Patrick, cela fait un petit moment que je voulais avoir ton avis sur une chose, et par la même occasion témoigner de mon intérêt pour ton travail de podcasteur. Il y'a environs 2 ou 3 ans, je me souvient d'un Rdv Tech avec Cédric Ingrand qui s'etait entretenu avec NKM lorsqu'elle était encore secrétaire d'état à l'économie numérique. Et il nous disait "celle la, suivez la bien, elle ira loin". Elle était alors une figure de la droite parmi les plus appréciée de gauche, qq1 qui semble (semblait ?) faire preuve d'une grande intégrité, notamment à cause de ses réserves contre Hadopi.
Il y'a un an elle a monté une charge contre le front national en écrivant un livre (excellent par ailleurs) sur le parti et ses dirigeant.
Jusqu'à aujourd'hui NKM était la porte parole d'un candidat d'un parti qui a cherché à récuperer les voies des sympathisants du FN.
Voir cet excellent article :
http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/25/pour-nkm-le-fn-est-le-poison-un-parti-antirepublicain-231547

Est-ce que tu ne penses pas que ce genre de calcul électoraliste est l'une des cause à ce qui t'exaspere ces derniers temps : la culpabilisation des sympathisants de droite ?

Mon avis c'est que je suis d'accord avec toi pour dire que Sarkozy n'est pas raciste/xénophobe etc mais le sentiment que me laisse cette affaire c'est qu'il pourrait se déclarer raciste si cela lui avait permis de gagner. Et d'une manière plus générale, c'est une façon de faire qui a caractérisé une partie de sa politique durant son quinquennat. À partir de la c'est difficile lorsqu'on est de sensibilité de gauche de comprendre qu'on puisse cautionner ces actions politiques.
Translate
Add a comment...