Profile cover photo
Profile photo
Marie-Cécile Paccard
2,322 followers -
Problem solver, visual builder, colour lover. Freelance UX Designer
Problem solver, visual builder, colour lover. Freelance UX Designer

2,322 followers
About
Marie-Cécile's posts

Post has attachment
Photo

Post has shared content

Post has shared content

Post has shared content
#TipTuesday  
Next time you forget to sign out of Gmail from a public computer, don’t panic. Check out your latest account activity at the bottom of your inbox and easily sign out of all other sessions: http://goo.gl/1LikSJ

For more information, visit our community forum: http://goo.gl/v0zT1j 
Animated Photo

Post has attachment
Je laisse cette merveille ici. #enjoy  
(merci +Goulven CHAMPENOIS)

Post has shared content

Post has shared content
Un sujet très important : comment le perverted #crowdsourcing nuit à toute une gamme de professions créatives, et pourquoi il est gênant que notre secrétaire d'état au numérique s'enthousiaste pour un tel modèle économique.
Visite de la secrétaire d'état au numérique Axelle Lemaire à une société de perverted crowdsourcing : pourquoi est-ce un problème ?

Peut-être avez vous vu passer cette info, et la polémique qui s'en suit, particulièrement sur twitter : Axelle Lemaire, secrétaire d'état au numérique, a visité les locaux de la société Creads, et s'est montrée semble t'il enthousiaste devant le modèle économique proposé. 

Quel est le modèle de Creads : Il s'agit d'un site d'appel d'offre de prestations graphiques, faisant appel à un système de participation large, dont seule la prestation retenue est rémunérée. Pour résumer : une demande de logo, une 50aine de propositions sont faites gratuitement, une seule est rémunérée.

En quoi est-ce problématique : 
- En premier lieu bien sur la non rémunération d'un travail, alors que ce travail (y compris les maquettes non retenues ! ) font partie de l'offre de Creads (qui lui se rémunère sur chacune des transactions)

-  Le flou juridique sur le statut des prestataires et la cession de droits d'auteurs de ce type de plateforme. 

- La baisse de qualité des prestations proposées, car mécaniquement devoir séduire avec une seule maquette en concurrence avec 50 autres et sans échange préalable avec le demandeur fait aller vers les lieux communs graphiques et les recettes tape à l’œil, avec en plus un risque accentué de maquettes réutilisées jusqu' à épuisement pour divers clients, voire de contrefaçon.

- La vision fantasmée véhiculée par ce type de système de nos métiers : "les créateurs et artistes vivent avant tout pour leur art, la reconnaissance et le "challenge" passent avant la rémunération". Il n'en est rien, la pratique du graphisme, du webdesign, du design est un métier, qui nécessite une formation professionnelle, et pour le quel les prestataires perçoivent une rémunération. Cette rémunération est calculée comme pour les autres métiers, en partant d'un seuil de rentabilité à atteindre.

Avec un certain nombre d'autres collègues, nous avions dénoncé et combattu l'arrivée de ce type de plateformes il y a quelques années, et le principe des prestations non rémunérées en général. Nous en étions arrivé à la conclusion que le dialogue avec ce type de plateforme était vain, mais que nous devions informer et former les jeunes arrivants dans le métier pour qu'ils prennent très tôt les bonnes pratiques, seules permettant de sortir de la "passion" (au bénéfice d'intermédiaires inutiles) pour en faire un métier, une activité professionnelle. 

Nous sommes actifs sur ce terrain depuis des années, via des :
- forums, http://www.kob-one.com/,
- blogs, http://www.mariejulien.com/?post/2007/08/17/Conseils-aux-infographistes-freelances ou http://demontiers.com/2012/10/consultations-non-remunerees-appliquez-la-methode-du-roseau/
- associations, http://metiers-graphiques.fr/,
- livres, http://www.profession-graphiste-independant.com/,
-syndicats : http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2012/12/18/liste-noire-des-appels-d-offres-de-design-et-de-communication-1.html
-présence active sur les réseaux sociaux,
-formations professionnelles.
-Liste non exhaustive, n'hésitez pas à completer en commentaires.

C'est un travail de fond, imparfait et insuffisant, mais dont nous mesurons tout de même les effets.

Aussi voir un représentant de l'état cautionner et encourager ce contre quoi nous nous battons, par manque de connaissance  et j'imagine manque de temps à consacrer à chaque dossier, est assez alarmant. Ceci explique la vivacité de la réaction de bons nombres de professionnels sur les réseaux sociaux et ailleurs. Vous trouverez ci dessous un certain nombre de liens si vous souhaitez en savoir plus : 

La fameuse visite à l'origine de la polémique : 
http://www.paperblog.fr/7155297/axelle-lemaire-rend-visite-a-creads/

Qu'est ce que le perverted crowdsourcing ? 
http://rodleg.wordpress.com/2013/06/10/quest-ce-que-le-perverted-crowdsourcing/

Un vidéo traduite illustrant les problèmes coté demandeur du travail spéculatif : 
Qu'est-ce que le travail spéculatif ?

Prendre la mesure des réactions sur twitter en particulier : 
https://twitter.com/search?src=typd&q=axelle%20lemaire%20creads

Merci à toutes celles et ceux qui relaient ces informations et participent à une meilleure connaissance des métiers du graphisme.

Post has shared content

Post has shared content
C'est pas faute d'insister...
Informaticiens ! arrêtez avec vos règles de mots de passe impossible a se souvenir et crackable en 1min
Photo

Post has shared content
Wait while more posts are being loaded