Shared publicly  - 
 
Les opportunités manquées du libre, la série complète. Et pourquoi Mozilla est une exception

1. La satisfaction utilisateur.

Dans ce premier épisode, j'explique en quoi la facilité et le plaisir d'utilisation ont été complètement délaissés par les hackers qui voulaient juste « que ce soit possible », ce qui a entraîné une certaine stagnation du libre.

http://ploum.net/post/opportunites-manquees-du-libre-satisfaction

2. La décentralisation

Dans ce second opus, j'explique en quoi les libristes ont confondus décentralisation et résilience et n'ont jamais été capables d'offrir une réelle alternative décentralisée. Les encouragements à l'auto-hébergement peuvent même, dans certains cas, se révéler contre-productifs.

http://ploum.net/post/opportunites-manquees-du-libre-2-decentralisation

3. La vie privée

En érigeant, sans discernement aucun, le respect du moindre atome de vie privée en loi absolue, les libristes ne se sont-ils pas montrés contre-productif ?

http://ploum.net/post/opportunites-manquees-du-libre-3-vie-privee


4. La politique

Si, techniquement, le libre s'est mis en retard sur bien des points, il n'en reste pas moins qu'il a profondément marqué la société. Au point de devenir un poids politique très important.

http://ploum.net/post/la-consequence-inattendue-du-libre-la-politique


5. Et Mozilla ?

+Tristan Nitot et +Benoit Leseul m'ont fait des remarques à propos de Mozilla. Et je dois avouer que, à la relecture, le palmarès de Mozilla est impressionnant.

Mozilla a su rester un projet entièrement libre suscitant très peu de critiques, au contraire d'un Android ou d'un Ubuntu. Firefox a toujours pris les désirs utilisateurs très au sérieux. Même s'il fût un moment où Firefox s'est alourdi, devenant un outil de geek bardé d'extensions et de thèmes, la concurrence de Chrome semble lui donner des ailes. Loin de se laisser dépasser dans le monde mobile et plutôt que de créer un enième écosystème (comme semblent l'être Jolla et Tizen), Mozilla mise déjà sur la prochaine génération de mobile intégrés au web avec FirefoxOS.

Mozilla a toujours été au premier plan pour tout ce qui concernait la décentralisation. Citons par exemple Mozilla Persona : une solution réelle, fonctionnelle.

Au niveau de la vie privée, Mozilla a également toujours éviter de tomber dans un excès comme dans l'autre, refusant par exemple d'activer le Do Not Track par défaut.

Enfin, dans mon dernier billet, je rigole en disant que le FOSDEM se centre plus sur ADA et Smalltalk que sur JS/HTML5 (une réflexion que je tiens de +Laurent Eschenauer ) mais il y a une exception majeure… la devroom Mozilla !

Mozilla me fait donc mentir à tous les étages. Et vous savez quoi ? J'en suis très heureux.

Mozilla champion du libre ? L'avenir nous le dira mais je ne devais parier que sur un joueur, ce serait certainement sur le dinosaure rouge…
Translate
12
1
Kris J. Bouland's profile photoStéphane Gallay's profile photoCharlie Merland's profile photoTom Behets's profile photo
4 comments
 
Très beau résumé je suis d'accord, l'utilisateur est oublié.
Translate
 
Une des raisons pour lesquelles je n'utilise pas plus de logiciels libres, c'est en effet parce qu'ils ont une interface utilisateur qui rappelle un peu la centrale nucléaire soviétique – avec à peu près les mêmes effets secondaires, d'ailleurs.

Il y a certes des exceptions, comme Mozilla ou Wordpress, mais ce sont des exceptions.
Translate
 
One thing you don't mention is the fact that free software is there to stay. Sure, most free software is years back in a user experience factor, but this will come. And stay.... 
 
+Stéphane Gallay Quand je développe des thèmes ou des plugins WordPress, des extensions pour FluxBB ou plus généralement de petits outils que généralement je largue sur le net sous gpl ou wtfpl, je fais le minimum syndical concernant la facilité d'utilisation, d'implémentation ou de modification. Et une des raisons pour lesquelles je procède ainsi − avec une certaine honte, bien souvent − est que généralement le public visé (ou supposément visé…) a déjà une certaine maîtrise du truc et saura faire lui-même les modifications nécessaires au besoin.

C'est le plus gros problème d'une grande partie des gens qui comme moi pourraient contribuer plus ou moins efficacement au libre et finalement ne publient presque jamais rien. Je n'ai jamais proposé officiellement de thème ou de plugin WordPress, et pas vraiment d'extensions pour FluxBB, pour cette seule et unique raison : le développement s'arrête là où j'en ai besoin. Mes thèmes WordPress sont impossibles à configurer ou modifier facilement sans mettre les mains dans le code, mes modifications de FluxBB sont inaccessibles au novice, et pourtant je parierais que certains de mes développements pourraient intéresser pas mal de gens, y compris n'ayant peu ou pas de connaissances en développement…

C'est la plus grosse faiblesse du libre selon moi. Étant développé par des gens qui maîtrisent très bien ce qu'ils font, il se cantonne majoritairement à ce microcosme et a beaucoup de mal à s'en extirper. Les seules véritables avancées du libre ont été le fait de gens qui avaient une très bonne connaissance de l'expérience utilisateur. À ce sujet je remercie Ploum qui est indirectement à l'origine de mon apprentissage récent de quelques techniques pour rendre un certain thème WordPress réellement proposable au public ;-)
Translate
Add a comment...