Profile

Cover photo
30 followers|118,965 views
AboutPostsCollectionsPhotosYouTube

Stream

LinXea

Shared publicly  - 
 
3.04% nets en 2016 pour le fonds en euros Euro Allocation Long Terme, disponible sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation !

Spirica a annoncé ses nouveaux taux de rendement 2016 pour ses deux fonds en euros !

3.04% nets en 2016 pour le fonds en euros Euro Allocation Long Terme, disponible sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation

2.01% nets en 2016 pour le fonds en euros Fonds Euro Classique, également disponible sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation.

Nouveautés 2017 : La gestion pilotée de notre partenaire Morningstar, spécialiste indépendant du conseil en gestion financière, est disponible sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation. Pour découvrir la gestion pilotée, c'est par ici : http://bit.ly/2jGg3Cd

Pour en savoir plus, retrouvez notre contrat LinXea Spirit ici : http://bit.ly/2k17Ko2 et notre contrat LinXea Spirit Capitalisation ici : http://bit.ly/2iDnSH6

 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Profitez de 38% de réduction sur vos impôts !

Défiscalisation 2016 : réduisez jusqu'à 38% de votre impôt sur le revenu avec la sélection de FIP Corses LinXea.

Avec notre offre sur les frais d'entrée à 2% offerts sous conditions*, c'est le moment de souscrire

Intéressez ? C'est par ici : http://bit.ly/2hvCAQX
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Le PERP, outil adapté pour préparer sa retraite

Le plan d’épargne retraite populaire (Perp) s’est rapidement imposé parmi les produits dédiés à la retraite. Il permet de se constituer un capital au fil des années, versé sous la forme d’une rente à compter de la date de fin d’activité.

Préparer sa retraite est un moment essentiel de la vie active. Trouver le bon placement pour mener à bien son projet est alors primordial. Si l’assurance vie est souvent privilégiée, le Perp est également un support très apprécié depuis sa création en 2003, dans le cadre de la loi Fillon.

Le principe de ce placement à long terme est d’effectuer des dépôts réguliers jusqu’à l’âge du départ en retraite. Les sommes sont alors bloquées, pour être reversées sous la forme d’une rente jusqu’au décès du souscripteur. Si le contrat le prévoit, l’épargne peut aussi être restituée en capital, dans la limite de 20 % des montants déposés sur ce compte.

Les sommes versées sur le Perp, déductibles des revenus

L’un des atouts du Perp concerne sa fiscalité. Les versements sont déductibles du revenu imposable dans la limite de 10 % des gains d’activité professionnelle de l’année précédente, et de 8 fois le plafond de la Sécurité sociale (PASS). De plus, le capital n’entre pas dans le calcul de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). En revanche, la rente versée est à intégrer au revenu imposable et est soumise aux prélèvements sociaux.

Comme pour l’assurance vie, il est possible, selon le contrat sélectionné, d’opter pour des versements libres ou programmés. Plusieurs options sont proposées, notamment pour sécuriser le capital investi. Le Perp peut être souscrit par toute personne domiciliée fiscalement en France. Il représente donc une bonne solution de placement pour se constituer un complément de revenus à la retraite, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux durant la période d’activité.

 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
La fiscalité de l’assurance vie appliquée même en cas de renonciation
du premier bénéficiaire

La clause bénéficiaire en assurance vie peut comporter des options. L’une d’elles est la possibilité pour un bénéficiaire de renoncer partiellement au contrat, au profit d’un bénéficiaire de second rang. Un choix dont les conséquences fiscales viennent d’être clarifiées.

La souscription d’une assurance vie implique de se poser des questions en matière de transmission. La clause bénéficiaire a donc une importance capitale, d’autant plus qu’elle peut présenter de nombreuses options pour les bénéficiaires.

Au titre des options, nous comptons la possibilité pour les bénéficiaires désignés de ne choisir qu’une partie des capitaux qu’il peut recevoir. Le solde de sa part initiale bénéficie alors aux bénéficiaires désignés en second rang.

Ces cas n’étant pas prévus par la loi, les assureurs considéraient par prudence que ces opérations représentaient une donation indirecte, taxable aux droits de donation. Lorsque le lien de parenté entre le bénéficiaire de premier rang et le bénéficiaire de second rang était éloigné, le taux des droits de donation pouvaient atteindre 60%.
Ce risque est aujourd’hui définitivement écarté.

La réponse Malhuret pour fixer les règles fiscales de la renonciation partielle

Le Ministre des Finances, interrogé par le sénateur Malhuret a précisé les règles applicables dans une réponse publiée au Journal officiel du Sénat le 22 septembre 2016.

Désormais, lorsque l’acceptation par le bénéficiaire n’est que partielle, les sommes restant à verser aux bénéficiaires de second rang ne sont soumises qu’à la fiscalité de l’assurance vie. La théorie de la donation indirecte est totalement écartée.

Pour mémoire, lorsque les primes ont été versées avant le 70eme anniversaire de l’assuré, les capitaux transmis bénéficient d’une exonération à hauteur de 152 000 € par bénéficiaire, puis sont taxés à 20 % jusqu’à 700 000 € et 31,5 % au-delà. 
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Offre spéciale jusqu’à 2% de frais d’entrée offerts sur notre sélection de FIP Corse

Retrouvez notre offre spéciale sur nos FIP Corse : jusqu'à 2% des frais d'entrée offerts sous conditions* !

N'hésitez plus, cette offre n'est disponible que jusqu'au 31 décembre 2016 ! C'est le moment de vous faire un beau cadeau.

Et toujours des frais d'entrée négociés à 2% au lieu de 5% pour le FIP Kallisté Capital n°9

Découvrez notre offre ici : http://bit.ly/2hvCAQX

* Offre d'une valeur maximale de 80€ sous forme de chèques cadeaux Eticket Kadéos Online
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Le contrat de capitalisation, en complément de l’assurance vie

Le contrat de capitalisation présente de nombreuses similitudes avec l’assurance vie. Il dispose notamment des mêmes supports et profite d’avantages fiscaux identiques. La différence entre les deux produits se trouve, elle, au niveau de la transmission du capital.

Si l’assurance vie reste un placement financier incontournable, il est aussi possible, pour les investisseurs, de s’orienter vers d’autres solutions. Parmi elles figure le contrat de capitalisation. Celui-ci présente plusieurs points communs avec l’assurance vie, produit phare de ces dernières années. Conçu pour une épargne à moyen long terme (supérieur à 4 ans), il se décompose de la même façon, en unités de compte et en fonds euro.

Sa fiscalité sur les revenus est également identique. Les gains ne sont imposés que lors de retraits. Ils bénéficient d’une exonération jusqu’à 4 600 €* pour une personne seule et 9 200 €* pour un couple. Au-delà, l’imposition est réalisée, au choix au barème de l’impôt sur le revenu ou par application d’un taux forfaitaire de 7,5 % lorsque cette option est choisie.

Avantage notable du contrat de capitalisation, les gains financiers sur ces contrats ne sont pas compris dans la base taxable à l’ISF. Un avantage modique en montant chaque année, mais notable à moyen terme.

La question de la succession

La différence entre l’assurance vie et le contrat de capitalisation se situe principalement sur la question de la transmission de l’épargne au décès du souscripteur. En effet, contrairement à l’assurance vie, le capital des contrats de capitalisation entre dans la succession. Il peut également être compris dans une donation en pleine propriété ou en nue-propriété.

Autre différence, le contrat de capitalisation n’est pas dénoué au décès du souscripteur. Ainsi, les héritiers peuvent le conserver et ainsi profiter de son antériorité fiscale. Un élément important qui permet de poursuivre le placement avec un rendement intéressant et une antériorité fiscale permettant de bénéficier d’une fiscalité faible sur les revenus, à la différence de l’assurance vie.
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
En 2017, LinXea recrute !

L'année 2017 s'annonce riche en projets et nous avons besoin de talents comme vous !

Notre équipe technique recherche un/une développeur/développeuse pour l'accompagner dans la mise en œuvre des divers projets digitaux de LinXea.

Vous aimez le relationnel, le travail en équipe et le challenge ?

Vous aimez la programmation, le code propre et suivre l’actualité technologique ?

Vous avez le désir d’évoluer dans les domaines de la programmations (Web, Mobile,CRM, ...)?

Vous avez une expertise sur la programmation c# .Net. ?

N'hésitez plus, vous êtes fait pour nous rencontrer !

Envoyez-nous votre CV et quelques lignes sur vous, ce que vous recherchez et ce que vous pourrez nous apporter à recrutement@linxea.com

Nous avons d'autres postes à pourvoir, retrouvez toutes nos offres ici : http://bit.ly/2jDEwvl

Et toute candidature spontanée est la bienvenue ! 
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Elles sont de retour !

Retrouvez la SCPI PFO2, la 1ère SCPI à intégrer une dimension environnementale dans sa stratégie d’acquisition, ouvert à la souscription sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation.

Retrouvez également la SCPI Épargne Foncière, l'une des plus anciennes SCPI du marché, disponible sur nos contrats LinXea Spirit et LinXea Spirit Capitalisation.

N'hésitez plus ! En 2017, n'oubliez pas l'immobilier pour votre épargne.

Intéressé ? C'est par ici : http://bit.ly/2i9pBZ8

 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
LinXea vous présente ses meilleurs voeux !

Nous souhaitons à nos 24 000 clients de très belles fêtes de fin d’année.

Cette année a été très particulière pour nous car cela fait déjà 15 ans que nous vous accompagnons dans vos projets d’épargne.

Un grand merci à vous pour votre fidélité et votre confiance.

2017, une année encore riche en nouveautés !

- La signature électronique
- Le nouvel espace VIP
- Le Club LinXea
- La gestion pilotée Carmignac

Et bien d'autres...

Nous vous souhaitons nos meilleurs voeux,

L'équipe LinXea
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Derniers jours pour défiscaliser et profiter des offres LinXea !

Les offres LinXea se terminent bientôt. Profitez-en pour défiscaliser vos impôts 2016 !

Retrouvez notre offre sur les frais d'entrée offerts jusqu'à 2% sous conditions sur la sélection de FIP Corses LinXea. Économisez jusqu'à 38% de votre impôt sur le revenu ! Plus d'informations ici : bit.ly/2hvCAQX

Découvrez nos offres sur le PERP (Plan d'Épargne Retraite Populaire) : de 150€ à 200€ offerts sous conditions pour toute première adhésion à notre contrat LinXea PERP. Avec le PERP, plus de retraite et moins d'impôts ! Pour en savoir plus, c'est par ici : http://bit.ly/2hX3wtq

Saisissez notre offre exclusive sur LinXea Madelin, 200€ offerts sous conditions pour toute première adhésion à notre contrat. Travailleurs non salariés (artisans, commerçants, professions libérales), c'est le moment de penser à votre retraite et de réduire vos impôts ! Pour en profitez, cliquez ici : http://bit.ly/2hX0nde
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement de Carmignac Gestion, revient sur l’année de transition que nous venons de traverser puis décrypte la nouvelle donne pour les marchés en 2017 et la manière dont ils vont devoir s’articuler avec les nouvelles politiques économiques et monétaires.

Retrouvez plus d'avis de nos sociétés de gestion partenaires ici : http://bit.ly/2i7bAXp
 ·  Translate
1
Add a comment...

LinXea

Shared publicly  - 
 
Retrouvez les news de marché !
Ce mois-ci, découvrez les news de marché de Décembre 2016 :

Embellie hivernale ou rallye de fin d'année ?

Avec des grands indices qui sont encore en dessous de leur niveau du début de l’année 2016, on pourrait s’attendre à ce que la fin d’année apporte quelques bonnes surprises pour les valeurs françaises et européennes.

Les dernières semaines de 2016 permettront-elles de terminer l’année sur des notes positives ?
David Ganozzi, gérant de Fidelity Patrimoine, dans L’hebdo des marchés n° 235 note « un retard de valorisation des marchés actions européens, surtout après le rebond des indices américains …./… Après le Brexit, le Vieux Continent reste pavé d’incertitudes avec un calendrier politique qui continue de faire son œuvre sur le mental des investisseurs. Car en matière de mauvaises surprises, l’année n’est pas totalement terminée. Après le référendum anglais, c’est celui de l’Italie qui se profile désormais le 4 décembre. Les italiens se rendront alors aux urnes pour se prononcer sur une réforme constitutionnelle qui devrait profondément modifier le fonctionnement de la vie politique dans la péninsule.»

Même si, depuis des mois, l’indice français CAC 40 et l’indice européen DJ Eurostoxx 50 font du « sur place » - avec des périodes positives plus ou moins longues avant de redescendre - sans arriver à convaincre massivement les investisseurs, tout n’est pas noir. On peut rencontrer des gérants qui termineront l’année 2016 avec d’excellentes performances.

Du côté des petites et moyennes valeurs

Sauf accident de parcours de dernière minute, l’année 2016 sera très satisfaisante pour les épargnants qui ont choisi les deux fonds que nous vous présentons ce mois-ci: Keren Essentiels de Keren Finance et Quadrige Rendement de Inocap.
Ces deux fonds ont apporté jusqu’à présent des gains élevés, allant même jusqu’à presque tripler sur certaines périodes les gains de l’indice des petites et moyennes valeurs. Un segment des marchés financiers qui reste porteur dans un monde où les obstacles ne manquent pas.
Certains obstacles pourraient d’ailleurs être levés lorsque seront adoptées les préconisations du Livre Blanc « Compétitivité de la place de Paris de l’Association Française de Gestion ». Ces recommandations ont pour objectif de « hisser la place de Paris au rang de référence de l’Europe continentale ».
Le Livre Blanc rappelle que « La Place possède de substantiels atouts pour devenir le hub d’un marché unifié de 500 millions d’européens. …/… Filière d’excellence et industrie stratégique, la gestion d’actifs contribue à la vitalité économique de la France : avec plus de 630 sociétés de gestion, dont 4 dans le top 20 mondial, elle gère 3 600 milliards d’euros d’actifs – sur 21 000 milliards d’euros en Europe – génère 85 000 emplois, et participe au dynamisme d’une industrie financière forte de plus d’un million de personnes.»

Le texte du Livre Blanc est consultable Ici : http://bit.ly/2hqROqn

Retour positif sur les élections américaines

Au lendemain de la victoire de Donald Trump, COGEFI Gestion le 9 novembre 2016 « pense utile de relativiser l’impact négatif de cette élection sur le marché au regard du programme des républicains favorable à certains secteurs de l’économie américaine » et COGEFI liste ces points positifs :
• La baisse de la fiscalité des entreprises, de 39% à 15%, soit 10 trillions$ de réduction d’impôts, ce qui profitera aux résultats des entreprises américaines.
• Un soutien à la consommation via la hausse des salaires (10 $/heure minimun vs 7,27 $/heure) et aux créations d’emplois.
• Un moindre mal pour le secteur de la santé car H. Clinton voulait baisser le prix des médicaments.
• Un allègement des contraintes règlementaires sur le secteur bancaire américain, puisque H. Clinton souhaitait encore renforcer la régulation.
• Une augmentation significative des dépenses d’infrastructures : 1 trillion$ sur 10 ans.
• Un renforcement du secteur de la défense.
• Un impact mitigé sur le secteur de l’énergie, car D. Trump privilégie la production de pétrole et gaz de schiste, tandis que H. Clinton était pro énergies renouvelables. Cependant cela risque d’entraîner un nouveau déséquilibre, et donc une baisse des prix de l’énergie.
• Le secteur informatique pourrait bénéficier de la révision du système de santé, et de la restriction des visas promise par D. Trump qui pénalisera les concurrents indiens.

Des secteurs à privilégier

Selon Rothschild Asset Management (lettre d'information du 17 novembre 2017) : « Ce contexte sera bénéfique à l’accroissement de la rentabilité des établissements financiers et favorisera les programmes de retour aux actionnaires, avec davantage de flexibilité sur les contraintes bilancielles. On notera par ailleurs que le phénomène de repentification de la courbe des taux souverains américains, dû à la crainte de dérives budgétaires et à la remontée des anticipations d’inflation, devrait s’avérer porteur à la fois pour les banques et pour les assurances. …/…
L’allocation sur l’énergie sera un des principaux bénéficiaires de la politique du futur Président, avec la croissance attendue de la reprise des investissements au sein de cette industrie et sera directement bénéfique aux compagnies de services parapétroliers. Les matières premières dans leur ensemble devraient bénéficier de ce contexte avec l’effet de la matérialisation d’un “reflation trade”.
En dépit d’un impact sur le change, le secteur du luxe devrait se montrer résiliant et en grande partie agnostique à cet événement.
Les transports ferroviaires affichent des perspectives globalement positives, forts de leurs expositions aux transports de produits pétroliers et de charbon. Néanmoins, l’activité des segments intermodaux internationaux est à risque avec une possible remise en cause des principaux traités de libres échanges. La progression de la partie domestique devrait néanmoins mitiger cette baisse
La santé et les biotechnologies devraient directement bénéficier du résultat de ce scrutin. Les pressions imposées par le camp démocrate sur la tarification des médicaments devraient progressivement disparaître. Une performance marquée de ce segment sous l’effet d’une rotation sectorielle est à anticiper compte-tenu de ses niveaux de valorisation et de sa très faible détention par les investisseurs. »

Jours de fête à Wall Street

Le mardi 22 novembre 2016, les indices boursiers américains ont touché des sommets : Le S&P 500 est passé au-dessus des 2 200 points, le Nasdaq Composite à 5 386 points le même jour et le Dow Jones Industrial dépassait également les 19 000 points.
A la veille (le 23 novembre) de Thanksgiving la hausse se poursuivait.
Même enthousiasme au lendemain de Thanksgiving, le 25 novembre 2016 : 2 213 points pour le S&P 500, 5 398 points pour le Nasdaq Composite, quant au Dow Jones Industrial il clôturait à 19 152 points.
Et la bonne humeur semble se poursuivre….

Mais la fête va-t-elle se poursuivre ?

Ce n’est pas l’avis de Éric Mijot, Stratégie et Recherche Économique chez Amundi AM : « Après plus de 7 années de hausse, le marché américain est entré en bulle. Or les cycles d’investissement se terminent souvent quand le marché leader se retourne ; si on se réfère aux précédentes bulles (1987, 2000, 2008), il faudra donc être vigilant à l’approche du second semestre 2017. Mais ce cycle pourrait aussi jouer les prolongations…
Pour l’Europe, Éric Mijot, prône une allocation diversifiée : « Au plan sectoriel, cette conjonction de croissance molle, d’incertitudes politiques et de faibles marges de manoeuvre, tant au plan monétaire que budgétaire incite à une allocation moins pro-cyclique qu’aux États-Unis mais relativement diversifiée ».

L’intervention des banques centrales mène le jeu

Bastien Drut, Stratégie et Recherche Économique chez Amundi AM rappelle que : « Comme pour les années précédentes, l’évolution des marchés obligataires en 2017 continuera d’être au moins en bonne partie liée aux politiques monétaires des grandes banques centrales puisque :
- la BCE et la Banque du Japon continueront d’acheter des montants très importants de dette souveraine ;
- la Fed continuera de réinvestir tout au long de la courbe les bons du Trésor qu’elle détient et qui arrivent à maturité (200 Mds $) ;
- les banques centrales des pays producteurs de matières premières (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande) pourraient à nouveau baisser les taux directeurs : 1) à cause de l’affaiblissement de la croissance potentielle dans ces pays, 2) à cause des risques portant sur l’économie chinoise.
Pendant encore quelque temps, les politiques massives d’achats d’actifs de la BCE et de la Banque du Japon induiront les investisseurs de ces zones à chercher du rendement à l’étranger et notamment aux États-Unis. Ces facteurs sont clairement de nature à empêcher une montée durable des taux longs.» (Source : Amundi AM. « Cross Asset Investment Strategy » novembre 2016).

Trois segments d’obligations présentent un intérêt

Dans le « Flash Allocations d’actifs » du 24 novembre, Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions de OFI AM estime que « Les prochaines interventions des banques centrales resteront modérées. La Fed devrait relever de 0,25% ses taux directeurs en décembre. OFI AM garde une vue positive sur les obligations émergentes et les obligations indexées sur l'inflation, ainsi que sur les obligations convertibles.»
Pour Lieven Jacobs, Directeur de la Gestion chez Quilvest AM « Il faut bien reconnaître que l’application de taux négatifs aboutit jusqu’ici à des résultats opposés à ceux escomptés. A vrai dire, la BCE doit même se garder d’aller plus loin dans cette voie ! Car la politique de taux bas de la BCE – qu’il s’agisse des taux de dépôts négatifs ou du taux directeur a zéro – a eu pour conséquence le tarissement des sources de rendement que représentaient les marchés de taux.
Dans son point de vue du 24 novembre Quilvest Asset Management estime que « L’impact sur les marchés monétaires et obligataires a été considérable. Les investisseurs habitués aux actifs réputés sans risque ont ainsi subi une profonde dilution de leur « pouvoir d’achat » sur les marchés obligataires. La faiblesse des taux pénalise la rentabilité du capital investi et son redéploiement dans l’économie réelle, hypothéquant les capacités de participation des investisseurs à la croissance économique. »

Perspectives à court terme

« En 2017, les conditions de marché seront davantage favorables
aux actions qu’aux taux souverains », estime Groupama Asset Management dans sa Stratégie d’investissement 29 novembre 2016 qui prédit que « Les perspectives de croissance attendues au potentiel et la remontée des anticipations d’inflation auront une influence, tant sur les marchés actions que sur les marchés de taux. Une croissance positive mais modeste est de nature à soutenir les actifs risqués ». Et Gaëlle Malléjac, Directrice des gestions actives de Groupama AM nuance la hausse attendue : « Nous jugeons cependant le potentiel de hausse des marchés actions assez limité, de l’ordre de 6% pour l’indice EuroStoxx en 2017 et de 8% pour le S&P 500 ».


Quelles tendances pour les actions à long terme ?

Les Mappings utilisés par Amundi AM sont des outils d’aide à la décision. Leur but est de positionner les marchés les uns par rapport aux autres, un peu comme on prendrait une photographie de la situation existante. Ce qui permet de dégager des problématiques et de suggérer des réponses objectives.
Les Mappings sur les actions internationales développés par Éric Mijot , Stratégie et Recherche Économique chez Amiundi, font apparaître les tendances suivantes :
- Le Mapping global positionne encore les Etats-Unis en Star. Ils se sont fait rejoindre par les marchés émergents. Les marchés d’Amérique Latine, le Canada et l’Australie ont été précurseurs (rebond des matières premières) et sont maintenant rejoints par l’Europe et l’Asie émergentes. L’Europe développée et le Japon sont à la traîne. Les profits ont été pénalisés par les devises et les déboires des banques. Leur capacité de rebond est donc non négligeable à la condition que ces obstacles soient levés.
- Le Mapping global par capitalisations fait ressortir que pour chaque région du monde développé, les petites valeurs sont en avance sur les grandes valeurs, si on considère le sens de rotation des aiguilles d’une montre. Cela exprime un mouvement global vers des thématiques à la fois plus cycliques et domestiques. Un mouvement intéressant à noter alors que le tout début d’année est souvent propice aux petites valeurs.
- Le Mapping sectoriel global fait aussi ressortir une plus forte appétence pour les secteurs cycliques : matériaux de base, énergie, industrielles et technologie (secteurs en Star ou proches de l’être). Viennent ensuite les secteurs défensifs qui pourraient revenir sur le devant de la scène ultérieurement. Parmi eux, la santé est survendue et pourrait constituer une opportunité après les élections américaines. La position (en Doubt) des valeurs financières est influencée par le poids des financières américaines. On remarque qu’elles sont très peu chères par opposition au secteur de la technologie. (Source : Amundi AM. « Cross Asset Investment Strategy » novembre 2016).

 ·  Translate
1
Add a comment...
LinXea's Collections
Story
Tagline
Le meilleur de l'assurance vie en ligne
Introduction
le site de LinXea : http://www.linxea.com

LinXea (a l'origine atlas-finances.com), créé en 2001 par ses 2 fondateurs, Sylvie Solinas et David Capdevielle est né du néant : pas un seul client en portefeuille et 0€ d'encours...

Aujourd'hui LinXea fait partie des 5 acteurs majeurs de l'assurance vie en ligne avec plus de 23 800 clients et plus de 960 millions d'euros d'encours sous gestion.

Reconnu par la presse économique et financière, LinXea est également plébiscité par ses clients.
Sa meilleure publicité étant le bouche à oreille.

Une belle sucess story dans le monde de l'assurance vie en ligne...

La qualité des contrats LinXea est régulièrement récompensée  : http://www.linxea.com/LinXea,cestQUOI/Nosrecompenses.aspx

LinXea est reconnu par la presse économique et financière ! : http://www.linxea.com/LinXea,cestQUOI/Lapresseenparle.aspx

Site de LinXea : http://www.linxea.com
Contact Information
Contact info
Phone
01 45 67 34 22