Shared publicly  - 
 
Parasite.

Cela ne me dérange en rien et je le pratique moi-même, de republier des photos ou des dessins trouvés sur Google+ ou ailleurs. C'est même la base de G+, un outil de partage.

C'est ce que je fais aussi en tant que blogueur depuis 2002. Partager, échanger.

Mais toujours en créditant les auteurs et/ou la source.

J'ai vu passer plusieurs fois dans mon fil G+, des republications d'une certaine +Mélanie Hascoet

Cette fille glane à droite et à gauche des visuels plus ou moins percutants, les re-publie sans vergogne, ne les crédite jamais. Pire encore, elle ajoute au-dessus de chaque image un lien vers sa micro-entreprise Studio Caramelo, qui fait du design web et… et… du référencement web, bien entendu.

Elle espère juste (et ça marche parfois) que des gens séduits par le visuel partagent immédiatement la découverte, avec le lien pour son Studio Caramelo mou par la même occasion.

Mélanie, si vous pensez que c'est une bonne tactique de référencement Web pour votre propre personne, je pense que vous vous égarez. En outre, en ne citant jamais vos sources, vous vous comportez comme un parasite.

Que diriez-vous si je publiais l'une de vos créations de design sans vous citer, et plus encore, en laissant sous-entendre qu'elle est mienne ? (Ce qui, je vous rassure, ne risque pas d'arriver, car ce que vous faites est juste moche).

Mélanie, vous n’êtes qu’un morpion du web.
Translate
24
5
Mélanie Hascoet's profile photoOlivier Jeannet's profile photoEdouard E's profile photoSteve Lacerte's profile photo
29 comments
 
+1 Pour votre audace ! Moi j'approuve à 100%
Translate
 
Pourquoi ne pas attaquer tous les autres aussi ?
Avez-vous vérifié que je ne donne pas les sources à chaque demande ?
Translate
 
Tous les autres ? C'est votre ligne de défense ?
Translate
 
Le seul truc que vous avez à dire, si vous êtes le moindrement intelligente, c'est "ok, j'ai compris la leçon, je ne le ferai plus".
Translate
Translate
Translate
 
ça balance de bonne heure aujourd'hui :)
Translate
 
L'artisanat, c'est plus ce que c'était... Dire que je rechigne souvent devant des clichés glanés en ligne qui me plaisent foutrement mais pour lesquels je ne trouve pas d'auteur...
Translate
 
Sans prendre la défense de qui que ce soit, il m'est arrivé également de suivre un lien sur une page, de lire l'article et de simplement faire un +1. C'est simple d'oublier. Dans ce cas google devrait détecter que l'on vient d'un partage je trouve
Translate
 
Le problème n'est pas tant de republier sans jamais créditer, c'est d'insérer systématiquement un lien pour son site qui n'a rien à voir. Ça s'appelle du spam.
Translate
 
+Laurent Gloaguen (et à tous les autres qui ont mis +1 à ce post "agression gratuite" sans prendre du recul). Qui êtes vous pour critiquer ainsi ? Oui publier et re-publier est la base de cet espace de partage. C'est ce que fait tout le monde... Je vous cites : "Cette fille glane à droite et à gauche des visuels plus ou moins percutants, les re-publie sans vergogne, ne les crédite jamais. Pire encore, elle ajoute au-dessus de chaque image un lien vers sa micro-entreprise Studio Caramelo, qui fait du design web et… et… du référencement web, bien entendu..." Oui, et alors ? Certes ce n'est pas précisé, mais elle ne s'en cache pas ! du partage comme tout le monde, pour faire profiter la communauté de ces images enrichissantes, et en faisant connaitre son entreprise au passage. En quoi cela vous gêne ? quel que soit votre problème ne vous inquiétez pas il y'a des solutions ! si cela vous irrite de voir des images postées sans source, ne les regardez pas. Si cela vous choque d'y voir un lien professionnel, ne cliquez pas dessus ! Mais passez votre chemin, revoyez votre définition du spam et allez répandre vos frustrations ailleurs ! Reprendre ses images et annoncer qu'elles sont de vous ? si vous voulez, quelle importance ! elle ne sont pas d'elle ! et d'ailleurs elle ne l'a jamais revendiqué. Parfois certaines personnes la félicite pour ses choix d'images, elle précise bien que ce ne sont pas les siennes ! L'essentiel est qu'elle ne s'annonce pas elle même comme étant la source, et qu'elle rectifie quand les gens le pense. A venir ainsi vous acharner sur quelqu'un qui fait son travail (et fort bien !) et qui cherche à se faire connaitre, vous me faites de la peine... Chacun saura, j’espère, réfléchir et comprendre qui est le parasite dans l'histoire. A bon entendeur,
Translate
 
+Laurent Gloaguen ...ou du Leeching.

On peut faire des maladresses parfois, mais je pense que +Mélanie Hascoet sait très bien ce qu'elle fait en copiant-reuploadant et en jouant sur un malentendu pour faire sa publicité.
Voici un exemple : http://j.mp/vCQk8B posté avec le lien studiocaramelo.fr.
un commentaire demande qui est l'auteur directement à Mélanie... pas de réponse.
Pourtant ce gif à pour origine Google+ et cela aurait donc été plus simple d'utiliser le bouton share pour permettre à ses followers le souhaitant de connaître la source et en savoir/voir plus sans avoir à mener une enquête.

Ce n'est pas une question de copyright ou droits d'auteur, la plupart des images sur internet sont partagées gratuitement et c'est très bien comme cela (une œuvre appartient par principe non pas à l'auteur mais à la société tout entière).
C'est un question de respect et d'intelligence communautaire (Fait aux autres ce que tu aimerais qu'ils te fassent et inversement).

Le leeching/spaming, effectivement, d'autre le font (même mieux, Il y a par exemple senorgif qui pose son watermark sur tout ce qu'il trouve), ce qui fait qu'on se retrouve parfois avec des coups de cœur sans pouvoir aller plus loin (et oui c'est frustrant +Alexis Breithoff).

Alors Mélanie, je vais te donner petit un secret (si tu ne l'utilises pas déjà à tour de souris) :
Lorsque tu trouves une image sans crédit et que tu souhaites la relayer en bonne professionnelle responsable et fondue d'image, utilises une glissé-déposé dans Google images.
Cette petite recherche te permettra la plupart du temps de trouver la source mais aussi la meilleure qualité disponible.

J'ai remarqué que les personnes qui avaient le plus de mal avec ce genre de chose sont celles qui étaient le plus féru de copyrights. ( http://j.mp/uaQBks "Toute représentation totales ou partielle... bla bla... autorisation expresse du studio Caramelo... bla... contrefaçon sanctionnée".)

On peut aussi perdre beaucoup de temps à parler de tout cela.
Peace, soyez heureux les amoureux :)
Translate
 
+Alexandre Aguie Blah blah. Ayant plussoyé sur le mot de +Laurent Gloaguen, je réponds.
D'un ce n'est pas compliqué de citer ses sources. C'est même déontologiquement recommandé.
De deux, en appliquant son empreinte, qui plus est "Studio" machin, j'ai cru que certaines photos, particulièrement jolies, étaient issue des travaux du studio. Il y a donc tromperie.
De trois, la réponse de la titulaire du compte "Pourquoi ne pas attaquer tous les autres aussi ?" me semble indiquer que c'est fait en toute connaissance de cause que de se servir du travail des autres, et plus encore de se l'approprier, de donner l'illusion qu'il est sien pour sa propre promotion.
Bref, il y a clairement abus et tromperie. Un vrai coucou. Je désapprouve complètement cette façon de faire.
Translate
 
Ca me fait penser aux sites du genre "rigoler.com" qui se permettent d'incruster "vu sur" sur les images qu'ils présentent ou relaient.
Translate
 
+Alexandre Aguie Mais d'où venez-vous pour défendre ainsi Mélanie ? Vous êtes son boyfriend ? Oui, il semblerait à voir votre page G+… C'est très chevaleresque de votre part.

Je réponds à un seul point de votre argumentation "Si cela vous choque d'y voir un lien professionnel, ne cliquez pas dessus !". C'est bien là le problème, j'ai cliqué sur le lien parce que je ne savais pas que c'était du spam, je pensais que c'était le crédit de la photo.

Je crois que c'est une présentation malhonnête et trompeuse, et de plus, au détriment des artistes, créateurs et photographes qui sont pillés sans le moindre remerciement. Je suis manifestement pas le seul à le croire.

La réponse "ah, mais il suffit de me demander d'où ça vient" ne suffit juste pas. Parce qu'il faut déjà comprendre que ce n'est pas Studio Caramelo qui est le créateur pour poser la question. Et parce que, comme montré avec l'exemple de +Víktor Bautista i Roca, lorsque la question lui est posée, Mélanie l'ignore et ne répond pas.

Si vous pensez qu'il n'y a pas de problème, c'est que nous n'avons peut-être pas du tout la même conception de la nétiquette.

+Micaël Reynaud a bien résumé la situation, et son exemple est bien choisi : il sait en effet bcp de choses sur ce gif puisqu'il en est l'auteur.
Translate
 
Ce que tu rapportes +Laurent Gloaguen ressemble à ce qui est arrivé à +Dan Soto ici: https://plus.google.com/u/0/114122960748905067938/posts/GZDfYwY2nCT

Mélanie Hascoet et Elizabeth Charbonnet sont de la même trempe.

Plus globalement, les 'morpions du net' ne réalisent pas que la bas niveau d'éthique dont ils font preuve est beaucoup plus facile à repérer sur les réseaux sociaux que sur le web en général.
Peut être qu'en expliquant que le minimum est de citer ses sources certains vont comprendre, mais il y aura toujours des crétin(e)s limité(e)s ...là on a un bel exemple avec ces créatures.
Par expérience, en publiant toute ma production en Creative Commons, je sais que seuls 10% des réutilisations sont 'dans les clous'...pour le reste, on se dit que l'attribution on s'en fout... :-(

C'est décourageant tant de bêtise.
Translate
 
(Visiblement les auteurs sont désormais crédités. C'est l'effet "capitaine" ! :)
Translate
 
Mon français ecrit c'est pire que mon français parlé. Alors, pardon, je change a l'anglais.
Well, I've been mentioned in this thread becaus in that case I asked her twice about the author, just because I knew for sure she was not ;-) +Micaël Reynaud It was not the first time I asked her about authors. I asked her at least two or three times before. Once whe gave me the right answer, but other time it was just anonymous. She told me that, whenever she was asked, she posted the author. My answer was to consider, from then on, that I always wanted to know the author. No reply. Of course, no authors. I stopped resharing her images and, a few days ago, I uncircled her. I don't like at all the way she behaves.
Translate
 
Qu'importe le fonds du débat qui équivaut à récurer quelque évier malpropre, seul compte au final la crédibilité et la légitimité du maître de céans ( l'estimé +Laurent Gloaguen ...) pour instamment provoquer l'échange, qui est le fondement de n'importe quel réseau social. Et c'est bien cela qui compte au final, pour tout utilisateur dudit réseau.

(l'ai-je bien sucé ?)
Translate
 
Faudrait une loi anti web-connasses histoire de couper leur ligne à ces cancrelats.
Translate
 
+Laurent Gloaguen Peu importe qui je suis. Il n'empêche que vos messages tous plus pathétiques les uns que les autres ne répondent pas à ma question : ET ALORS ? le seul problème est que sa méthode de travail ne vous convient pas car elle ne serait pas tout à fait dans les règles d'éthique. Ça tombe bien, elle n'est pas la pour vous plaire mais pour partager et faire connaitre son entreprise. De la pub, si cela vous fait plaisir. Énorme, envahissante, traitre : un simple lien que chacun est libre de suivre ou non. Il n'y a rien d'illégal donc allez répandre vos propos nauséabond et insultants ailleurs. Il se trouve que en plus de faire connaitre son entreprise, cela fait profiter des milliers de personnes d'images sympa. C'est juste joindre l'utile à l'agréable. Il suffit de constater le nombre de personnes l'ayant cerclée et le nombre de commentaires la remerciant de partager du contenu intéressant. La très grande majorité se fiche bien du pourquoi ces images sont la, d’où elles viennent, et se contente d'apprécier. Quelques uns y trouvent leur compte en découvrant l'entreprise dont ils avaient besoin (entreprise qui marche très bien d'ailleurs, on vous en remercie ! continuez à nous faire de la pub !). Et une petite (au moins aussi petite que votre crédit sur ce réseau) minorité d’emmerdeurs comme vous fait parler d'elle. Vos vies semblent bien tristes pour n'avoir rien d'autres à faire que dénigrer le travail des autres. Sa façon de faire ne vous plait pas, eh bien passez votre chemin. Et laissez tous les autres en profiter.
Translate
 
+Alexis Breithoff Peu importe qui tu es ? Mais non c'est important, et on t'a reconnu ! Super Connard, ah oui c'est toi.

Juste un truc (je vais pas démonter tous tes propos quand même)(mais je pourrais faut pas croire) : dans ta logique étriquée, il faut passer son chemin lorsque quelque chose ne nous plaît pas. Alors... pourquoi t'es là ? Ça te plaît pas, pourquoi tu l'ouvres ? Eh ouais c'est la même logique. Eh bien non, quand quelque chose nous déplaît, il est naturel d'en parler. C'est ton cas. C'est notre cas face à ta connasse de copine. Et face à toi.

Allez, a+ Super Connard.
Translate
Translate
Add a comment...