Parasite.

Cela ne me dérange en rien et je le pratique moi-même, de republier des photos ou des dessins trouvés sur Google+ ou ailleurs. C'est même la base de G+, un outil de partage.

C'est ce que je fais aussi en tant que blogueur depuis 2002. Partager, échanger.

Mais toujours en créditant les auteurs et/ou la source.

J'ai vu passer plusieurs fois dans mon fil G+, des republications d'une certaine +Mélanie Hascoet

Cette fille glane à droite et à gauche des visuels plus ou moins percutants, les re-publie sans vergogne, ne les crédite jamais. Pire encore, elle ajoute au-dessus de chaque image un lien vers sa micro-entreprise Studio Caramelo, qui fait du design web et… et… du référencement web, bien entendu.

Elle espère juste (et ça marche parfois) que des gens séduits par le visuel partagent immédiatement la découverte, avec le lien pour son Studio Caramelo mou par la même occasion.

Mélanie, si vous pensez que c'est une bonne tactique de référencement Web pour votre propre personne, je pense que vous vous égarez. En outre, en ne citant jamais vos sources, vous vous comportez comme un parasite.

Que diriez-vous si je publiais l'une de vos créations de design sans vous citer, et plus encore, en laissant sous-entendre qu'elle est mienne ? (Ce qui, je vous rassure, ne risque pas d'arriver, car ce que vous faites est juste moche).

Mélanie, vous n’êtes qu’un morpion du web.
Shared publiclyView activity