Profile cover photo
Profile photo
Kid Mouv'
5 followers -
Kid Mouv', premier réseau parents-seniors dédié à l'accompagnement des enfants !
Kid Mouv', premier réseau parents-seniors dédié à l'accompagnement des enfants !

5 followers
About
Posts

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Mention très bien au bac 2015: les Joséphine sont au top, les Bryan bonnets d'âne !
Un chercheur a récolté une liste de 350 000 candidats au bac et a ensuite calculé le nombre de mentions très bien obtenues en fonction des différents prénoms. 
Découvrez ce qu'il en est pour les prénoms de vos enfants !

http://www.lexpress.fr/education/bac/bac-voici-les-prenoms-qui-decrochent-le-plus-de-mention-tres-bien_1697304.html
Add a comment...

Post has attachment
POUR EN FINIR AVEC LES COUPS DE SOLEIL !
Lorsque l'on sait qu’une exposition au soleil d'une minute pour un enfant de 3 ans correspond à une exposition de 10 minutes pour un adulte, on prend les dispositions qui s’imposent !
On évite les expositions prolongées et on badigeonne nos chères têtes blondes de crème écran total. Mais a-t-on toujours le réflexe de leur remettre de la crème toutes les heures ?
Pour éviter les coups de soleil, des marques ont eu l’idée de lancer des gadgets utiles.
La première marque a équipé sa crème solaire d’un minuteur et d’une petite alarme permettant de savoir précisément à quel moment il faut appliquer une nouvelle couche de crème. Bon, c’est sûr, votre minuteur ne ravira pas forcément votre voisin de plage mais il bénéficiera lui aussi d’un rappel à l’ordre !
La deuxième marque a souhaité sensibiliser directement les enfants en distribuant sur la plage des poupées un peu particulières qui deviennent rouges, très rouges après une exposition au soleil. Les enfants observent leur poupée prendre des couleurs avant de la tartiner de crème. Une bonne façon de faire de la prévention ludique.
Malheureusement, ce produit n’est pas distribué en France. 
Ceux qui souhaitent le tester devront se rendre sur les plages Brésiliennes !
Bonnes vacances !
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Sous ses airs de mois des « terrasses et des longues soirées d’été », juin, ce traître, est celui de tous les stress. C’est en juin que se prennent les décisions d’orientation. C’est encore en juin que les parents doivent inscrire leurs enfants aux activités de rentrée – du conservatoire à la piscine. Qui dit inscription dit paperasse, certificat médical, photos d’identité. Ah, vous ne remettez pas la main sur votre dernier avis d’imposition ?
Vous auriez bien fait tout cela en partant un peu plus tôt du bureau, mais ce soir il y a le spectacle de danse. Demain ? C’est la fête de l’école… En mai, vous vous êtes inscrit avec enthousiasme au stand « pêche à la ligne ». Vous imaginiez que ce serait sympa, de passer tout un samedi matin avec des cannes et des canards. Vous ne saviez pas que participer à la kermesse impliquait d’assister d’abord à diverses « réunions d’information ». Pire que les inscriptions, juin est en effet le mois de ces fameuses « réunions d’information ». Celles pendant lesquelles des grandes personnes consultent leur smartphone en douce et où ne se joue rien d’essentiel, mais que vous ne pouvez pas rater au cas où cela pénaliserait votre enfant.
Le mois de l’autoflagellation parentale
Pour les parents qui ont à peine mis les pieds à l’école de l’année, juin est le moment de se montrer. Pour ceux qui en ont déjà trop fait toute l’année, c’est le moment d’en faire encore plus (on fait un cadeau commun pour la maîtresse ?).
C’est aussi en juin que se prépare la logistique des deux interminables mois de vacances. Si vous avez déjà procédé aux inscriptions en colo, vous devez maintenant vous occuper de « la liste », cette chasse aux trésors qui demande de rassembler des raretés (une paire de chaussettes en laine), des vêtements évanouis depuis l’été dernier (on avait acheté des bobs…) ou que vous ne savez pas bien traduire en français contemporain (c’est quoi déjà « un coupe-vent » ?). C’est aussi en juin que les parents apprennent que les autorisations de sortie du territoire ne se délivrent pas en un quart d’heure, et qu’un passeport a une durée de validité…
Quelques règles peuvent permettent d’amortir le stress. Dès le mois d’avril, stockez des certificats médicaux « tous sports ». Prenez les photos d’identité par huit. Ne fixez aucun rendez-vous de routine, genre dentiste, en juin, vous finirez par les décommander. Au moment des inscriptions aux activités extrascolaires, imaginez-vous qu’on est en décembre, qu’il fait froid et que la nuit tombe à 17 heures. Toujours motivé pour le trio foot-piscine-violoncelle le mercredi après-midi ?
Juin est aussi le mois de l’autoflagellation parentale. Les parents sont obsédés par ce qu’ils n’ont pas obtenu pour leurs enfants – la bonne colo bilingue, le bon atelier poterie. Car, comme l’observe une psychothérapeute, « avec la fin de l’année, juin est un mois de bilan tandis qu’en septembre tout est ouvert ». La rentrée promet une ardoise magique. On repart de zéro avec de nouveaux espoirs. Les enfants retourneront à l’école. On récupérera nos journées et nos soirées. Septembre est le nouveau juillet

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/…/parents-mefiez-vous-de-juin_4661733…
Photo
Add a comment...

Post has attachment
L'Anglais à tout prix !

Nounous anglophones, cours de cuisine ou de yoga bilingues… Les parents sont prêts à tout pour que leur progéniture commence à apprendre l’anglais, première langue de travail du monde, le plus tôt possible.

Put one tablespoon of marmelade in the glass : ajoutez une cuillère à café de confiture dans le verre. De la marmelade et des clémentines, du fromage blanc et des spéculoos. Mais prononcez « Mar-me-lède ». Et Whipped cream, pas chantilly. Pendant que les enfants empilent les couches dans des verres, Eliane Delage brandit des pancartes au-dessus de sa tête. C’est un cours de cuisine en anglais. Un atelier d’essai organisé un mercredi après-midi à la mairie du 7e arrondissement de Paris, où se tient la troisième édition de l’« English forum » réservé aux enfants. Pour inscrire son petit, une seule adresse : rachida.dati@paris.fr. La maire de l’arrondissement sait capter les préoccupations de ses électeurs...

Car beaucoup de parents, qui souffrent de leurs propres lacunes en langues, aimeraient que leur progéniture ne reproduise pas ce modèle. D’où une offre en pleine croissance – ateliers, écoles, baby-sitting, qui dispensent des activités en anglais, le plus souvent avec des animateurs anglophones.

Parmi les stands présents à l’« English forum », Pikaboonanny propose de trouver des nounous anglophones, de participer à des ateliers créatifs ou de yoga en anglais. Derrière le stand Jeu d’enfant, sa fondatrice, Caroline Vaury, se souvient que lorsqu’elle a ouvert ses ateliers ludo-éducatifs, Les Ateliers du Bac, les parents lui demandaient déjà s’il y avait des ateliers en anglais. Ce qui lui a donné l’idée de mettre en place certaines activités dans la langue de Shakespeare. A Vincennes, le Trompette store propose « Let’s bake », des cours de pâtisserie en anglais. La Living School, école privée du 19e arrondissement de Paris, va plus loin avec des ateliers « after school » intitulés « Cook and sing », la cuisine en chantant en anglais.

En ouvrant leur centre d’activités rue du Dahomey, dans le 11e arrondissement de Paris, ses fondatrices l’ont spontanément baptisé Let’s play family. L’endroit propose des ateliers bilingues sous la conduite de deux animatrices : une anglophone et une francophone, et même des anniversaires en anglais où l’on chante Happy Birthday avec l’accent.

Le développement de cette offre privée de loisirs en anglais s’appuie en outre sur les lacunes du système scolaire. On partait de loin (l’enseignement d’une première langue en sixième par classe de 30), on a avancé avec les moyens du bord. En primaire, certains enseignants découvrent l’anglais en même temps que leurs élèves. Même topo dans les centres d’animation municipaux.

A la rentrée 2014, dans un centre parisien, le professeur d’anglais recruté pour enseigner aux enfants de 3 à 5 ans avait écrit l’alphabet au tableau et demandé aux enfants de sortir cahiers et crayons pour prendre des notes. Jusqu’à ce qu’une mère lui signale qu’à cet âge-là, aucun des petits ne savait lire ou écrire. « Désolé, je n’ai jamais enseigné à des enfants », avait-il alors rétorqué. Or, si on ne sait pas bien comment les enfants apprennent les langues, on sait au moins comment ils n’apprennent pas : comme des mini-adultes.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-amour-consequences/article/2015/06/25/les-parents-francais-veulent-des-enfants-anglais_4661702_4497959.html#FOLvamODAiCSs2WE.99
Photo
Add a comment...

Post has attachment
LES SALLES DE CLASSE DU NORD RESTERONT-ELLES VIDES POUR L’EPREUVE DU BREVET ?
Les classes se vident depuis quelques jours au collège pour laisser place aux collégiens qui passent leur brevet des collèges. Si tous les élèves tentent de gérer leur stress la veille de l’épreuve, d’autres se demandent s’ils auront tout simplement la possibilité de passer le brevet. 
Entre les manifestations des enseignants et les opérations de blocage des taxis Nordistes, rien n’est moins sûr !
Les syndicats enseignants ont choisi les 2 journées d’épreuves pour manifester leur désaccord sur la réforme du collège. Le rectorat de Lille a pris les devants en convoquant plus d’enseignants. Il pourrait aussi faire appel à du personnel non-enseignant (des agents administratifs, notamment) pour surveiller les épreuves et si besoin réquisitionner des enseignants.
En parallèle, les taxis nordistes se battent toujours contre la société Uber (qui propose des services de voiture avec chauffeur) et prévoient une opération escargot dès 7h00 du matin en contrôlant les points cardinaux de la métropole Lilloise.
Un seul conseil pour demain : on se lève tôt et on prend les transports en commun !
Bon courage à tous les collégiens !
Photo
Add a comment...

Post has attachment
On ne mélange pas les amateurs d’Art et les supporters des Bleus, à chacun son site de covoiturage !
Pour favoriser la convivialité lors des trajets, certains sites rassemblent des gens partageant les mêmes affinités : l’Art ou le Foot.
Depuis novembre 2014, Volkswagen est le nouveau partenaire de l’Equipe de France de football et a créé « En route pour les stades », une plateforme de covoiturage qui propose le partage de trajets vers les stades avec d’autres supporters et met à disposition des amateurs du ballon rond des places de parking attitrées à proximité du stade. Pratique, non ?
Un site qui a aussi le mérite de contribuer au désengorgement autour des stades et qui devrait assurer aux supporters de vrais moments de convivialité tout au long du trajet !
Les amateurs d’Art se tourneront vers d’autres sites : "Tawacovoiturage" ou "Covoiture-art" pour partager leur amour de la culture. Du covoiturage réservé aux événements culturels comme des festivals, des conférences ou des soirées. Les covoitureurs pourront même bénéficier de tarifs préférentiels sur certaines entrées de monuments.
On se renseigne au plus vite !
Et bien sûr pour le covoiturage des enfants, on fait appel à KidMouv’ !
https://www.youtube.com/watch?v=odVa3Vi19C8
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded