Profile cover photo
Profile photo
Jean Gabriel Jeannot
354 followers -
Médecin, spécialiste en médecine interne, installé en pratique privée au sein d'un cabinet de groupe. En parallèle à mon activité clinique, une activité de Consultant eSanté ( Medplus.ch ). Médecin agréé, Internet et réseaux sociaux, Policlinique médicale universitaire (PMU), Lausanne.
Médecin, spécialiste en médecine interne, installé en pratique privée au sein d'un cabinet de groupe. En parallèle à mon activité clinique, une activité de Consultant eSanté ( Medplus.ch ). Médecin agréé, Internet et réseaux sociaux, Policlinique médicale universitaire (PMU), Lausanne.

354 followers
About
Jean Gabriel's posts

Post has attachment
«Bien utiliser le Web pour s’informer sur sa santé»: trois conférences prévues.

Lausanne, 26 avril, 3 et 10 mai.

Post has attachment

Post has attachment
Le monde de la santé a besoin de se réinventer, le numérique est un des moyens pour y parvenir.


Post has attachment
Le système de santé du 21ème siècle ne devrait-il pas, en plus des consultations traditionnelles chez le médecin, proposer des consultations électroniques ? Si l’on en croit les attentes de la population, la réponse est oui. 

Post has attachment
Le 4 mars, journée internationales des maladies rares. Où trouver des informations de qualité? #MaladiesRares

Post has attachment
Les sites spécialisés dans l’évaluation des médecins sont-ils fiables? 

Post has attachment
L'étonnante ressemblance entre la signature de Donald Trump et une gravissime arythmie cardiaque...

Post has attachment
Vous vivrez plus longtemps si votre médecin est une femme… Et si c’était vrai? 

Post has attachment
L'ère du patient informé.

"Grâce à Internet, le patient est désormais mieux renseigné et plus actif dans sa prise en charge. Mais la toile peut aussi provoquer de l'anxiété chez le malade ou favoriser les comportements dangereux".

Post has attachment
Une étape majeure vient d’être franchie dans l’utilisation d’un téléphone portable dans un but diagnostique en oncologie. Il est désormais possible de faire une analyse moléculaire de routine sur un échantillon tumoral au lit du malade.
Wait while more posts are being loaded