Profile cover photo
Profile photo
Jean Ecozen
194 followers -
Je suis le porte-parole sur Google + du blog "Le Reflet de la Lune"
Je suis le porte-parole sur Google + du blog "Le Reflet de la Lune"

194 followers
About
Jean's posts

Post has attachment
Photo

Post has attachment
Ainsi, quand nous faisons zazen, rien d'autre n'existe que le mouvement de la respiration, mais nous sommes conscients de ce mouvement. Vous ne devriez pas être distrait. Cependant, être conscient du mouvement ne signifie pas être conscient de votre petit moi, mais plutôt de votre nature universelle, ou nature de Bouddha. Cette sorte de conscience est très importante, tellement notre perception habituelle est subjective. Notre compréhension habituelle de la vie est dualiste : vous et moi, ceci et cela, bien et mal. Mais, en fait, ces discriminations sont elles-même la conscience de l'existence universelle. « Vous » signifie être conscient de l'univers sous sa forme objective vous, et « je » signifie en être conscient sous sa forme subjective je. Vous et je ne sont que des portes battantes. Cette compréhension est nécessaire. Ceci ne devrait même pas être appelé compréhension ; c'est en fait la véritable expérience de la vie à travers la pratique zen.

Shunrya Suzuki, Esprit zen, esprit neuf.


#méditation #Zen


Post has attachment
Photo

Post has attachment
Robert Doisneau en 1937
Photo

Post has attachment
Le bout du chemin à Taranaki

#photographie de Morgan Maassen

Photo

Post has attachment
Tom Regan, philosophe et défenseur de la cause animale, s'est éteint hier à 78 ans, dans sa maison de Caroline du Nord aux États-Unis. Il est l'auteur notamment de "The Case for Animal Rights".

Je lui avais notamment consacré un article à partir d'un extrait d'un de ses textes où il comparait son engagement antispéciste en faveur des animaux avec la passion disciplinée d'une danseuse pour son art.



#TomRegan
#vegan #antispécisme


Post has attachment
Il pourrait paraître étonnant que de profondes pensées se trouvent plutôt dans les écrits des poètes que ceux des philosophes. La raison en est que les poètes écrivent inspirés par l'enthousiasme et de la force de l'imagination : il y a en nous des semences de science, comme dans une pierre de silex (des germes de feu), que les philosophes extraient par les moyens de la raison, tandis que les poètes, par les moyens de l'imagination, les font jaillir et davantage étinceler.


René Descartes

Post has shared content

Post has shared content
Photo de Patrick Geffroy Yorffeg "Les ombres et les songes"
Photo

Post has attachment
Un petit lapin printanier
Sarah Weyman

Photo
Wait while more posts are being loaded