Profile cover photo
Profile photo
Inspection maison Inspecteur Gestka
3 followers -
inspection maison, inspecteur maison condominium et duplex en bâtiments résidentiels.
inspection maison, inspecteur maison condominium et duplex en bâtiments résidentiels.

3 followers
About
Posts

Post has attachment
Voici mon dernier article produit sur mon blog, bonne lecture!
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment
Voici un article des plus pertinent à propos des dommages pouvant être causé sur votre bâtiment.

Partagé par Jean-Pierre Gervais
Inspecteur en bâtiment.
Http://www.inspectionmaison.org.
514-333-0152
Add a comment...

Post has attachment
Voici un article super intéressant sur mon métier!
Jean-Pierre Gervais
Inspecteur en bâtiment membre Aibq
Http://www.inspectionmaison.org
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment
L’INSPECTEUR EN BÂTIMENT VÉRIFIE LES GRENIERS ET L’ISOLATION.

Les greniers et l’isolation.

Le but est de rendre la température du grenier la même que celle de l’extérieure. Nous voulons garder la chaleur dans la maison. Si le grenier est chauffé, nous perdons de la chaleur de l’endroit où nous la voulons.

 

Il doit y avoir de l’isolation dans le plancher du grenier, mais pas sur le dessous du toit, et ce pour plusieurs raisons. La première est la gravité. Il est plus facile de fixer l’isolant sur le plancher qu’en dessous du toit. La deuxième est le coût du chauffage. Il n’existe aucun avantage à chauffer le grenier. La troisième raison est la prévention de la condensation. L’isolation sur le plancher du grenier permet une meilleure ventilation du grenier. Une bonne circulation d’air à travers le grenier enlève l’air humide provenant des espaces habitables qui se rend au grenier. Consulter la partie Ventilation de cette section. Les maisons qui ont un système de chauffage et une partie du réseau de gaines dans le grenier présentent une situation différente. Les conduites ont généralement des fuites et une quantité importante d’air chauffé s’échappe dans le grenier. Cette chaleur quitte la maison et crée des problèmes de condensation dans le grenier lorsque l’air se refroidit. Lorsque les fuites d’air ne peuvent pas être contrôlées facilement, il est judicieux de traiter le grenier comme un espace climatisé (chauffé) et d’isoler le dessous du toit. Il y a beaucoup de variables à considérer, y compris non seulement la température, mais aussi le taux d’humidité, la configuration du bâtiment, si l’isolation est imperméable à la circulation d’air ou non, etc. Il existe plusieurs philosophies et arguments pour ou contre le besoin de ventiler un grenier et un toit. Tant que les enjeux de construction sont compris et réglés, il peut y avoir plus d’une seule approche efficace. Les inspecteurs d’habitation n’effectuent pas une analyse de la conception, mais cherchent plutôt les preuves d’une approche inefficace.



L’inspection des puits de lumières.

Selon la configuration du toit et des plafonds du dessous, le puit de lumière (trou de lumière) passe souvent à travers un grenier non chauffé. Les murs du puit de lumière doivent être isolés là où ils passent à travers le grenier. Dans les climats froids, il doit y avoir un pare-air/pare-vapeur du côté chaud de l’isolant.



L’isolation et les murs nains.

Un mur nain se trouve dans les maisons à 1 1/2 ou à 2 1/2 étages. Le mur nain sépare les espaces habitables supérieurs de la maison des espaces non habitables du grenier. L’isolation est généralement installée sur le côté non fini du mur nain et sur le plancher du grenier. Aucune isolation n’est nécessaire sur les murs d’extrémité (extérieurs) des espaces de l’autre côté des murs nains. Une autre option moins efficace est d’isoler le dessous du toit et les murs d’extrémité du grenier. Cela permet à la chaleur d’aller dans la portion du grenier qui n’est pas utilisée. Il y a donc une perte de chaleur. Les conduites d’échappement des ventilateurs et des réseaux de gaines pour le refroidissement et/ou le chauffage situées dans les greniers doivent être isolées (minimum de R-7) pour empêcher le gain ou la perte de chaleur et pour empêcher la condensation lorsque l’air chaud et humide de la maison refroidit dans les conduites. Certaines conduites sont pré-isolées. Dans certains cas, l’isolation est à l’intérieur des réseaux de gaines et n’est pas visible.



 

Problèmes courants de l’isolation du grenier.

Augmenter le niveau d’isolation est une amélioration plutôt qu’une réparation. La bonne quantité d’isolation dépend du climat, de coût du carburant, du coût associé à l’ajout d’isolant et de la durée pendant laquelle on sera dans la maison. La raison de l’amélioration peut être différente pour différents propriétaires. L’ajout d’isolation offre un retour investissement rapide dans les climats froids dont les niveaux d’isolation sont faibles. Les isolants cellulosiques, en laine minérale et en fibre de verre sont plus couramment utilisés lors de modernisations. L’isolant peut être mouillé si de la neige pénètre dans le toit par les évents, s’il y a des fuites dans le toit ou s’il y a de la condensation. L’isolant n’est pas efficace lorsqu’il est mouillé. Certains types d’isolants récupèrent leur pouvoir isolant lorsqu’ils sèchent, d’autres non. Un isolant compressé perd beaucoup de son efficacité, car l’air est enlevé. Le but de l’isolant est de garder les poches d’air immobiles. L’ajout d’isolant dans des zones précises n’est pas une amélioration difficile à réaliser.

L’isolant peut être déplacé par des activités dans le grenier ou par le vent qui pénètre par les évents de toit. Si on y a accès, les endroits où il y en a moins peuvent être remplis facilement. Les ventilateurs d’échappement des salles de bains sont souvent reliés à des conduites non isolées dans le grenier. L’air chaud et humide de la salle de bain se condense à l’intérieur du réseau de gaines. La condensation redescend dans la conduite et sort par le ventilateur d’échappement. Cela est dangereux, car l’eau coule près du moteur électrique du ventilateur. Le réseau de gaines dans le grenier doit être isolé. Les luminaires encastrés recouverts d’isolant peuvent surchauffer et provoquer un incendie. Des coupe-feu particuliers doivent être installés par-dessus les luminaires encastrés pour permettre l’ajout d’isolation au-dessus de l’espace de ventilation/refroidissement autour des luminaires encastrés. Un dégagement de trois pouces entre le luminaire et l’isolant est souvent recommandé. Il est également possible d’utiliser des lumières spécialement conçues pour cet usage OC — plafond isolé ou contact isolé). Celles-ci ont un boîtier double pour garder l’environnement frais et sécuritaire et plusieurs ont un joint d’étanchéité pour éviter que les fuites d’air passent à travers le luminaire et entrent dans le grenier. Certains luminaires encastrés doivent avoir des ampoules à puissance nominale plus faible s’ils sont installés dans un plafond isolé.

Toits plats et toits cathédraux/plafonds en pente.

Ces toits n’ont pas de grenier et ont donc moins de place pour l’isolation et la ventilation que ceux qui ont des greniers. Il n’est généralement pas possible de déterminer la quantité d’isolant dans ce type de toit.
PhotoPhotoPhoto
2016-03-23
3 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment
Voici la preuve que l'exercice est le meilleur médicament au monde, voici un japonais de 105 ans qui court le 100 m et dire qu'il a commencé à courrir à 90 ans!!
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded