Profile cover photo
Profile photo
Guitarist & Bass
14 followers -
Guitarist & Bass est un magazine complet pour les accros de la guitare !
Guitarist & Bass est un magazine complet pour les accros de la guitare !

14 followers
About
Posts

Post has attachment
Guitarist Pédago 65 - Juillet 2018
70 techniques pour développer votre jeu.
2 CD audios inclus !
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 310 - Juillet 2018

ÉDITO
Guitare, nanar et saucisson d’été

Dans le dernier numéro de la revue Schnock, Guy Marchand raconte avec sa gouaille légendaire et force détails croustillants comment il a écrit la chanson "Destinée" avec Vladimir Cosma pour le film Les Sous-doués en vacances, sorti en 1982 (près de 4 millions d’entrées). "A la base, ça ne devait être qu’une énorme connerie. On nous avait demandé de composer un "saucisson d’été", alors on a fait un "saucisson d’été". En vérité, on a repris "L’Eté indien" de Joe Dassin, mais à l’envers. Nous voulions être à contre-courant des slows de l’époque", explique celui qui endosse le rôle de Paul Memphis, un drôle de blaze pour quelqu’un qui chante de la guimauve bien de chez nous. Une bluette sans notes bleues pour twister cette mélodie pop acidulée, mais un tube sur lequel le cinéma va surfer pendant des années. Plus que la musique, on retiendra surtout ce couplet collector : "Sur la plage, j'irai te cueillir des coquillages". Sans cracher dans la soupe, le crooner-saxophoniste-clarinettiste avoue que ce genre de soupe n’a jamais été "sa tasse de thé". "Mais si je n’avais enregistré que des chansons que j’aime (jazz et tango), je n’en aurais jamais vendues." Comme dans la blague de Claude Zidi, la six-cordes a souvent été utilisée avec de grosses ficelles pour les besoins d’un film, chefs d’oeuvre et nanars confondus. C’est ce que nous avons voulu décrypter à travers la romance contrariée entre la musique et le cinéma. On aurait pu se contenter de parler des meilleures associations, déjà largement traitées dans la presse et dans ces colonnes. Comédies d’été obligent, nous avons préféré nous concentrer sur les duos improbables qui en disent long sur les liaisons tumultueuses, parfois sulfureuses (on pense à l’oeuvre du roi des "nude movies" et féru de surf rock, Russ Meyer), entre guitare et 7ème art. Des tickets pas toujours gagnants, mais qu’il faut bien gratter pour en découvrir le jackpot, à l’image de Forrest Gump et de sa bande-son pas franchement originale mais résolument rock, ou de l’ovni Spinal Tap. Alors, musique et cinéma : sont-ils tous les deux destinés à voir leurs routes se rencontrer ?

Lisez Guitarist & Bass sur vos smartphones et tablettes grâce à notre application disponible sur l'App Store (https://appsto.re/fr/gw8v5.i) et Google Play (http://bit.ly/2EMg2qY)
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist Pédagp 64
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 309

ÉDITO
Is this a woman’s world ?

L’actualité s’est imposée d’elle-même par des feedbacks retentissants après bien trop de silences. Suite à l’affaire Weinstein et à la salvatrice libération de la parole des femmes, sur tous les supports, contre les loups et les porcs, comment pouvait-on ne pas s’interroger sur ce que nous vivons au quotidien, dans la musique? Est-ce un milieu aussi macho que le reste de la société ? Soumis à la même omerta? Un comble dans un monde où les silences, justement, présagent d’un développement, d’une suite, et non d’un point final à ruminer. Sur nos scènes, les agressions sexuelles sont malheureusement bien réelles, les humiliations quotidiennes, mais faites avec le sourire ou les rires gras. La condition féminine souvent mise en avant pour mieux l’enterrer. Le sujet résonne et détonne, comme on a pu le voir à travers les prises de paroles et les polémiques qu’elles ont suscitées. Contrairement à ce que nous pensions, les musiciennes et les professionnelles du secteur ont tenu à témoigner. Certaines avec véhémence, frontalement et sous leur propre nom ; d’autres sous couvert d’anonymat, pour se protéger ou parce que les cicatrices ne sont jamais véritablement refermées. Deux constats ressortent de cette enquête : il y aurait bien plus de machos que de prédateurs sexuels dans l’industrie musicale. On peut même avancer qu’à l’image de la société - peut-être même un peu plus puisque les artistes questionnent et font bouger les lignes -, la cause des femmes avance, à l’image d’une Malina Moye, star de la six-cordes et self-made-woman qui se passe volontiers des hommes pour gérer son business florissant. Cette douce musique a pourtant du mal à s’imposer. Primo, cet exemple reste une exception, la parité faisant cruellement défaut aux postes de direction. Et que dire des rengaines machistes d’un autre temps et des blagues salaces qui continuent de polluer nos ondes au XXIe siècle ? Secundo, les féministes d’hier doivent déplorer que les combats politiques et philosophiques qu’elles ont menés dans les années 50 soient désormais réduits à des questions d’éducation. Au siècle dernier, elles luttaient pour leur libération, pour le droit à disposer de leur propre corps (avortement, contraception, divorce) et pour une véritable place dans la société (droit de vote). Aujourd’hui, comme le chante Jeanne Cherhal, il s’agit d’expliquer à certains abrutis que "quand c’est non, c’est non". Mais c’est en les chantant, ces couplets qui ne devraient pas exister, que les femmes arrêteront de déchanter.

Lisez Guitarist & Bass - aussi - sur vos smartphones et tablettes grâce à notre application disponible sur l'App Store (https://appsto.re/fr/gw8v5.i) et Google Play (http://bit.ly/2EMg2qY)
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 308 - Janv. Mars 2018

ÉDITO
6-0 LA BULLE VERSION CORDES

Adolescent, mon prof de tennis me répétait avant chaque tournoi : "Quelle que soit ta raquette, tu dois être capable de gagner le match." Gavé par les nombreuses défaites, j’ai rapidement laissé tomber la petite balle jaune (et toute carrière sportive) pour me consacrer aux plaisirs guitaristiques. Mais j’ai retenu la leçon : peu importe les manches que je taquinerai, quel que soit le modèle, électrique, acoustique, à six ou douze cordes, acier ou nylon, je serai désormais capable de sortir le riff assassin ou de jouer la mélodie qui tue. En attendant d’être intronisé au panthéon des guitar-heroes, j’avoue que les pins sont quand même plus digestes que les bulles.
N’en déplaise à BB (le blond en short, pas la blonde à bestioles), la musique n’est pas un catalogue Ikéa : certes, on peut verser dans un style précis et donc lorgner un type de guitare particulier - essayez de jouer du Metallica sur une grande bouche manouche… -, ne jurer que par les belles de luthiers ou les vieilleries vintage, et même tomber amoureux de telle pin-up en palissandre de Rio, mais l’outil ne fera jamais le guitariste. La preuve, on a rarement vu un musicien se trimballer ses gouges en concert. Guitarist fait sa mue et vous propose une nouvelle formule pensée comme une revue, toujours dédiée à la guitare, mais avec des sujets de société décryptés à travers le regard des musiciens. En somme, un magazine conçu comme une caisse de résonance, avec non plus des partitions à foison, mais des papiers… à musique. Voilà pourquoi vous ne trouverez plus de catégories de caisses ni de cordes, mais des rubriques ouvertes à toutes les guitares, tous les styles de musique et tous les terrains de jeux, avec un imposant cahier consacré au vintage (né de la fusion avec le magazine Guitare Vintage) et quelques scores pédagogiques (il faut bien se chauffer les doigts pour tourner adroitement les pages). Ni cibles, ni frontières, que du bon son et de drôles d’histoires pour briser les échanges en cadence, comme dirait mon ancien coach.
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass HS 62 - Nov. 2017 - Janv. 2018

LES SECRETS DU RYTHME

Le rythme est un des éléments essentiels de la musique (et encore plus dans les musiques dites actuelles). D’ailleurs, de Jimi Hendrix à James Hetfield, les plus grands noms de la guitare sont des rythmiciens hors pair. Et le rythme est présent partout : riff, accompagnement, solo… Nous vous proposons ici la méthode complète, allant des bases rythmiques les plus simples aux rythmes plus complexes, couvrant tous les styles de musique avec leurs techniques spécifiques. Avec une solide assise rythmique, vous ne serez plus le même guitariste, alors, à vous de jouer !
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 307 - Oct. - Déc. 2017

EDITO
LE MATCH DES POIDS LOURDS

Ne vous trompez pas de ring. En cette rentrée 2017, les véritables poids lourds boxent dans la catégorie guitare, et non sous les projecteurs de Las Vegas, théâtre en carton-pâte du fameux "Combat à un milliard de dollars" entre Floyd Mayweather et Connor McGregor, qui s’est déroulé fin août. Une lutte du cash, une mascarade, accessible en pay-per-view, où l’on n’a pas vu grand-chose. A chacun ses cordes. Dans les bacs, les oppositions sont bien plus musclées avec la sortie des albums des pugilistes rock actuels. On souhaite bon courage aux arbitres et consultants de tous poils pour départager ces affrontements de cogneurs. A ma droite, les puncheurs internationaux Tom Morello de Prophets Of Rage, Noel Gallagher, mais aussi Paul Gilbert de Mr. Big et Kenny Wayne Shepherd. A ma gauche, les frappeurs français : CC de Shaka Ponk, Joel Duplantier de Gojira et Sanseverino, dans une technique plus portée sur l’esquive. Tous ces maîtres du riff coup de poing sont en interview dans ce numéro, preuve qu’à la rédaction de Guitarist, en plus d’être inconscients, on en a dans le gig-bag. Et comme nous ne sommes jamais rassasiés de marrons et de bon son, nous sommes partis à la rencontre des nouveaux pistoleros tex-mex. Gare à vous, voilà un magazine qui fait du bien en faisant du mal.
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist HS 61 - Aout/Octobre 2017
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 306 - Juillet / Septembre 2017
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Guitarist & Bass 305 - Mai/Juin 2017
Photo
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded