Le web, écrin de l'écrit.

Après Matter (qui a tourné paillettes, hélas) je découvre, et cette fois en français (beaucoup de traductions, ce qui n'est pas plus mal), ce site récent consacré à la publication de longs reportages: s'y immerger sur la tablette ou le téléphone est un plaisir.

(Via sept.info - autre aventure éditoriale, suisse, espérant cumuler web et papier, textes et photos - où j'ai découvert "Les fantômes d'Ordos", ruine contemporaine hallucinante en Mongolie Intérieure.)

---

_Shared for free via +Do Share _
Shared publiclyView activity