Présidentielles françaises: pire qu'en 2002?

Résumons: une seule candidature à droite de la droite, probablement une seule candidature à droite. Et la fragmentation narcissique du centre à l'extrême gauche qui garantit un deuxième tour Fillon - Le Pen (au moins Fillon ne peut qu'être un meilleur président que Chirac). En 2002, le PRG avait présenté Taubira, Jospin s'est retrouvé troisième.

On peut rêver que Hollande annonce qu'il n'est pas candidat et invite la gauche à s'unir autour de Macron, mais il n'est pas Lyndon Johnson ayant la grandeur de renoncer son siège face à la candidature de Robert Kennedy 15 jours plus tôt... Avec Macron, Fillon et Le Pen, le tiercé dans l'ordre du premier tour ne serait pas écrit d'avance.
Shared publicly