En espérant que Jardin aura la sagesse de Bayrou et ne retirera pas de précieux suffrages à Macron...

J'avoue avoir été soulagé (et heureusement surpris) du retrait de Bayrou. Bien sûr dans son cas ce n'est pas sans calcul, entre place dans l'histoire et espérance de poste, mais il n'y a pas de quoi faire la fine bouche.

Avec Alexandre Jardin, c'est autre chose: je le tiens pour quelqu'un de vraiment intéressant. Dans une autre configuration que cette année, sa candidature aurait tout son sens. Mais son combat est manifestement déjà incarné par Macron.

Et ce qui compte aujourd'hui, c'est que Macron soit l'un des deux premiers à l'issue du premier tour: chaque voix comptera. Et c'est aussi la responsabilité de candidats potentiels de savoir ne pas disperser l'élan progressiste et réformateur contre l'extrême droite et les conservatismes de droite et de gauche.
Shared publicly