Profile cover photo
Profile photo
Didier CODANI
156 followers -
Une bonne trentaine d’années d’expériences diverses, avec le courage de dire et la volonté d'agir. Pour mon pays, pour mes contemporains - et en particulier les plus défavorisés -, pour tous les miens. Et aussi (quand j’y pense) pour moi, car « charité bien ordonnée commence par soi-même ».
Une bonne trentaine d’années d’expériences diverses, avec le courage de dire et la volonté d'agir. Pour mon pays, pour mes contemporains - et en particulier les plus défavorisés -, pour tous les miens. Et aussi (quand j’y pense) pour moi, car « charité bien ordonnée commence par soi-même ».

156 followers
About
Posts

Post has attachment
Une histoire du jour, pour changer et ne pas fatiguer avec la lecture du rapport BORLOO que je continue ce soir.:
https://blogs.mediapart.fr/d-codani/blog/250518/en-attendant-borloo-un-pain-aux-myrtilles
Add a comment...

Post has attachment
Passée l’introduction hier, la saga continue. Programme proposé par programme proposé.

Vous avez compris – même les plus naïfs ou les plus naïves – que notre bon président de la République n’avait pas validé ce « Plan BORLOO ».

Alors à quoi bon s’y intéresser ?

https://blogs.mediapart.fr/d-codani/blog/240518/notes-par-programmes-du-plan-borloo-pour-quelques-amis
Add a comment...

Post has attachment
J'avais commencé à lire, avec application, les 160 pages du rapport BORLOO.

Il me passionne car il parle de ces cités, de ces "quartiers" où j'ai l'honneur - parfois périlleux - de travailler, entre insultes, crachats, coups de bâton, et même à l'occasion coups de feu.

19 "programmes" pour 1500 quartiers prioritaires. 10 millions de nos concitoyens les moins favorisés par la vie; ceux qui ont le moins de chances de faire fortune.

Tout cela balayé par ce qui ressemble fort à une querelle d'égo... C'est si triste.

10 millions de ces "âmes invisibles" resteront invisibles. On peut classer le rapport.

Je vais tout de même le lire jusqu'au bout, ce rapport. Par respect pour ceux qui y ont travaillé. Pour encourager "les forces centrifuges".

Dans quelques années, quand ceux qui applaudissent aux bons mots du président MACRON auront quitté le devant de la scène et que la situation aura encore empiré, il sera peut-être utile de savoir s'en servir.

"L'assurance ne coûte cher qu'avant l'accident".
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Bravo. Ce n'est pas juste Santa Giulia, c'est tout l'extrême Sud de la Corse.
Ceci dit, très bon rappel et aide-mémoire si vous ne savez pas où aller cet été.
C'est encore mieux en juin et en septembre qu'en juillet-août, d'ailleurs.
Add a comment...

Post has attachment
C'est... par un ami avocat qui veille à mes intérêts (et que je remercie) que j'ai appris que j'étais mentionné sur Facebook par Jean Lassalle.

Bien entendu aucun problème.
Ce député avait fait l'objet d'un article assez dur le concernant sur Médiapart où je suis abonné.
Dans un premier temps, j'ai simplement commenté l'article.
Et puis, voyant que c'était une méchante campagne de dénigrement organisée avec la plus parfaite mauvaise fois pour "descendre" ce Monsieur - et pour respecter la journaliste qui y avait (peut-être involontairement) contribué - j'ai écrit mon propre article sur Jean LASSALLE, sa vie, ses mœurs, son intégrité et le respect auquel - comme tout homme, comme toute femme - il a droit.

https://blogs.mediapart.fr/d-codani/blog/170518/jean-lassalle-de-la-france-profonde-paris

A la différence d'une grande partie de notre classe politique, ce grand Monsieur (par la taille, pas par le score à la présidentielle) sait non seulement lire ce qui est écrit sur lui, mais il sait répondre.
Pour tout vous dire, et là c'est exceptionnel pour un homme politique, il sait même dire merci publiquement et individuellement.

Première fois que je vois ça en ce qui me concerne...
Ce doit être la Pentecôte 🔥 je ne vois que ça...
En tous cas on aimerait en avoir un peu plus des hommes politiques comme ça.
Et un peu moins de gens payés pour les salir et les jeter dans la boue.
Mais là c'est moi qui rêve...

Bon dimanche de Pentecôte à tous.

P.S.: Pour fêter ça, je n'irai pas au bureau lundi. 😎
Et voilà! Et qui on est...?
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Retrouvons en nous la flamme de l'esprit!
Retrouvons en nous la flamme de l'esprit! Père François BANVILLET Curé de la paroisse Saint Jérôme à Nice Le golfe du Valincu-Propriano vendredi 19 mai 2018 au soir (DR) C'est en fin de son homélie, cette phrase du père François BANVILLET que je retiens com...
Add a comment...

Post has attachment
Pentecôte.
Les langues de feu descendent sur le golfe du Valincu-Propriano.
🔥
Ou alors c'est le soleil couchant ce samedi soir...
🌞
Mais pourquoi vous êtes resté sur le continent ce week-end?
On n'a pas idée.
Pour votre déclaration d'impôts?
Ah oui... Alors, une prochaine fois.
Photo
Add a comment...

Post has attachment
"Jean LASSALLE de la France profonde à Paris."
C'est un billet de blog, où j'essaie d'expliquer qu'il y a mieux à faire dans la vie qu'essayer de salir un homme.
Et qu'on peut ne pas être de son parti et l'apprécier.
J'y parle aussi de journalistes, de journalisme, et d'indépendance (de la presse) avec pas mal de liens musicaux pour vous reposer si vous fatiguez.

https://blogs.mediapart.fr/d-codani/blog/170518/jean-lassalle-de-la-france-profonde-paris
Add a comment...

Post has attachment
Des réactions parfois surprenantes avec un intérêt soutenu et des positions très contrastées chez les abonnés qui peuvent commenter.
Add a comment...

Retour sur le dernier attentat (1 mort, plusieurs blessés, terroriste abattu par la Police) à Paris dans le 2e arrondissement, au vu de nombreuses réactions:

1/ Une fiche S est un document de travail pour les analystes, policiers et gendarmes. Elle matérialise un soupçon. Rien de plus, rien de moins.

2/ Ce n'est pas un argument pour politiciens en mal d'électorat ou internautes en mal de lectorat.

3/ On ne peut pas emprisonner un homme sans jugement, on ne peut pas prendre une décision d'internement sans preuves.

Pas plus qu'on ne peut réfléchir sans cerveau. Quoique, de temps en temps j'ai pu avoir la preuve qu'on pouvait écrire sans.

L'émotion face à un décès, face à un assassinat, sont des réactions naturelles que l'on ne peut blâmer, en revanche cela ne peut pas être le fondement d'une politique.

Combien de fois faudra-t-il le répéter? Sans doute souvent. Car c'est précisément l'un des buts de guerre de nos ennemis. Ils risquent un pion à la fois, pour marquer lentement leurs points, jusqu'à déchirer tout ce qui fait notre société.

Jusqu'à rendre pour le plus grand nombre leur conception de la "charia" plus intéressante que la destruction de nos lois voulue par certains pour pouvoir enfermer sur simple dénonciation.

Parce que c'est cela, enfermer un fiché S.

Il est 7h00, Paris s'éveille...
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded