Chinon en Jazz - édition 2015 - 6 juin

Oser l'exigence, c'est un peu la devise de l'équipe du Petit Faucheux (Tours) toute l'année et pour le festival Chinon en Jazz. Un concert de quartier avec le très coltranien quartet Climat à l'heure du goûter puis la fanfare Balkanic Orkestar fait grimper le public jusqu'au superbe parc de la Citadelle Royale pour retrouver le Bal de Faux Frères (version statique mais musique survoltée ! cf. 5 juin) avant une descente collective vers la Collégiale Saint Mexme, lieu des concerts de soirée. Belle mise en bouche avant une soirée d'exception.
La révélation du jour pour tous ce soir : l'incroyable talent du vocaliste-compositeur suisse Andreas Schaerer qui a sidéré le public fort nombreux avec son projet Perpetual Delirium qui l'associe au bassiste (5 cordes !) Wolfgang Zwiauer et aux saxophones du très réputé Arte Quartet. Une musique inventive sérieuse mais toujours bouillonnante de vie et... d'humour. Un concert captivant et réjouissant  (délire contrôlé !) où la voix acrobatique d'Andreas Schaerer réalise des prouesses. Un très grand moment qui invite à écouter leur disque paru en 2014 sur l'excellent label hongrois BMC records (BMC CD 214 avec un DVD en plus !).
Les duettistes si complices Émile Parisien (sax soprano) et Vincent Peirani (accordéon et voix) ne nous surprirent guère : ils sont toujours aussi brillants, inventifs, joueurs...sur leur répertoire qui méritera sans doute un peu de nouveauté. En rappel, ils invitèrent Andreas Schaerer à les rejoindre et la magie opéra sur "Lou", une ravissante composition de ce dernier avant un Blue Monk d'une grande finesse. On peut alors rentrer le cœur léger à travers les ruelles de la vieille ville, sous les étoiles... Grands moments ! (Thierry Giard)
Photo
Photo
2015-06-07
2 Photos - View album
Shared publiclyView activity