Profile cover photo
Profile photo
CultureJazz.fr
163 followers -
Naviguer sur la trame du jazz actuel pour contribuer à construire une culture du jazz.
Naviguer sur la trame du jazz actuel pour contribuer à construire une culture du jazz.

163 followers
About
CultureJazz.fr's posts

Post has attachment

Pile de disques d’avril 2017 en 65 volumes.
Les disques parus ou à paraître et quelques retardataires.
Lire ici :
> http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3105 
Photo

Post has attachment
Siyabonga Mthembu se situait à la gauche du saxophoniste Shabaka Hutchings le 23 mars dernier. Son chant traduisait une forme de dramaturgie incantatoire, on y sentait poindre les transes africaines, cette terre promise pour les uns cet enfer pour les autres, où résonnait il n’y a pas si longtemps l’apartheid et l’esclavage. Sa parole venait se fendre par vagues successives avec la manipulation des mots, érigés en principes ultimes éloignés du pesant lyrisme rédempteur. Ses prouesses rythmiques devenaient éruptives poussées par la clameur ancestrale. Il collait sa voix chaude au cœur d’une vitalité pleine de tension de vibration de fragmentation.
L’entremêlement des traditions musicales a posé les prémices des sensibilités, pour opérer de nombreuses variations du Jazz. Le trait d’union entre toutes les formes intermédiaires de ce jaillissement se révélait ici lors des contractions verbales de ce chanteur. L’aboutissement de ce parcours révèlera très adroitement le Jazz avec ses rituels, que Siyabonga Mthembu fera danser de manière saccadée. Cette musique n’a rien à voir avec le voyeurisme exotique dont les professionnels du divertissement savent nous vanter les mérites par le biais de la vulgate médiatique au travers d’un éternel paradis tropical idéalisé. Le Centre Culturel Charlie Chaplin rayonnait, lors de cette trentième et dernière édition du festival AVaulxJazz 2017, grâce à cet ensemble sillonnant dans le dédale des constructions perpétuellement renouvelées. La nature sensible de ces aiguilleurs nous dirigeait dans un périple où nous pouvions ainsi nous éloigner de certaines formes d’intolérances hexagonales actuelles.
Si vous souhaitez partir à la découverte des profondeurs, venez retrouver Shabaka & The Ancestors l’été prochain au Club de Minuit du Jazz à Vienne le 3 juillet 2017.
Marceau Brayard

Photo

Post has attachment
Le Collectif ARFI fêtera son quarantième anniversaire par l’entremise de son Workshop de Lyon au festival AVaulxJazz. Cette tournée 2017 se déclinera autour de ce groupe qui a su démontrer sa radicalité pour un Jazz novateur, toujours en éveil avec sa curiosité perpétuellement en recherche. C’est très certainement ce qui explique le sens de sa longévité de décennies en décennies.
Nous les retrouverons le 22 mars au Centre Culturel Charlie Chaplin.
Nos deux savants souffleurs ici présents, Jean Aussanaire (sax alto et soprano) Jean-Paul Autin (sax alto et sopranino, clar basse), y seront accompagnés d’un invité, ancien de l’ARFI, le trompettiste Jean-Luc Cappozzo.
Il serait injuste de ne pas citer les deux autres phénomènes de l’ARFI qui contribueront eux aussi à anoblir cette rencontre d’une indéniable fureur à jouer les uns avec les autres. Il s’agit du batteur Christian Rollet et du contrebassiste Jean Bolcato créateurs de rythmes, qu’ils construisent avec le souci de l’impérieuse impertinence.
Avec la vague printanière ils nous accompagneront dans ces délices, pour y faire éclore à leur tour la petite graine promptement émergente, dans cet esprit où le tangible rivalise avec l’emboîtement des germes transitoires.
www.arfi.org
Marceau Brayard
Photo
Photo
20/03/2017
2 Photos - View album

Post has attachment
Al Jarreau nous a quitté à l 'âge de 77 ans hier à Los Angeles.Très jeune il avait intégré le chœur de son père pasteur ; sa mère était pianiste. Swing, soul et élégance caractérisaient ce chanteur hors pair , au scat si particulier. "Ma voix est là pour donner du bonheur, le temps d'une chanson, d'un concert , au plus grand nombre", avait-il déclaré. Malgré sa disparition, il restera près de nous, souhaitons lui de rejoindre les autres jazzmen tout là-haut.

V PINON


Post has attachment
De toutes les disparitions de 2016 évoquées en cette fin d’année, il y en a une dont le nom ne figure pas franchement à la liste douloureusement fastidieuse. C’est plutôt injuste autant que consternant. Ou alors ceux qui se livrent à ce rappel n’avaient-ils pas vu ce phénomène sur scène.
Sharon Jones disparue à 60 ans ce 18 novembre dernier nous laisse pantois. Nous sommes certainement obnubilés par le Jazz, mais il peut aussi y avoir des natures pour venir nous bousculer da...ns nos certitudes.
Ceci assez durablement pour ne pas les oublier. Cette photo ne devait pas servir à cela, pourtant elle vient émerger au cœur de l’hiver pour nous remémorer une chaleur musicale issue d’un certain été 2014 au festival Jazz à Vienne.
Voir compte rendu de l’époque :
http://www.culturejazz.fr/spip.php?article2587
http://sharonjonesandthedapkings.com/
Marceau Brayard
Photo

Post has attachment
"De la vigne à la Marmite"
Deux disques du label ARFI, "Déraisonnables" et "Les hommes...maintenant !" chroniqués sur CultureJazz.fr (Thierry Giard).
Lire ici : http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3047

Photo

Post has attachment
"[retour sur...] Quatre chapitres viennois."
Un article signé Marceau Brayard (texte et photos) sur CultureJazz.fr à lire ici :
> http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3045
C’était entre le 4 et le 13 juillet au festival Jazz à Vienne 2016 (Isère).
Photo

Post has attachment
Chronique du livre de Franck Médioni, "Lettres à Miles" (Editions Alter Ego Edition - 2016) par Jean-Louis Libois sur CultureJazz.fr.
Lire ici : http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3044
Photo

Post has attachment
Charles Pennequin vu avec La Marmite Infernale de l'ARFI (Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire). Un grand moment entre l'écriture la parole et les improvisations.
Quelques liens pour vous convaincre de ce beau chambardement Jazz à l'organisation diffuse entre un lâchage musical et une irruption textuelle.
Pour le moment il s'agira d'une vidéo avec l'auteur seul.
https://www.youtube.com/watch?v=6RKdxBnH_k8
http://www.charles-pennequin.com/...
http://www.arfi.org/
Marceau Brayard
Photo

Post has attachment
Photos du remarquable concert du Never Group du saxophoniste Zhenya Strigalev au Cri du Port Marseille le jeudi 8 décembre: avec deux trompettistes de choc, Ambrose Akinmusire et Alex Sipiagin, le batteur Eric Harland et le bassiste Linley Marthe. Un gros coup de coeur ! Quatre dates en France au Pannonica de Nantes, au Petit Faucheux à Tours et au Crescent de Mâcon, les marseillais ont été gâtés! (F.D.)
PhotoPhotoPhotoPhotoPhoto
2016-12-10
21 Photos - View album
Wait while more posts are being loaded