Profile cover photo
Profile photo
CultureJazz.fr
161 followers -
Naviguer sur la trame du jazz actuel pour contribuer à construire une culture du jazz.
Naviguer sur la trame du jazz actuel pour contribuer à construire une culture du jazz.

161 followers
About
Posts

Post has shared content
Jean Bojko vient de nous quitter ce mardi 20 février 2018. Cette bien triste nouvelle nous ramène à un souvenir musical heureux, lors d’une soirée riche et intense, apte à bousculer les fondamentaux.
Jean Bojko et son TéATr'éPROUVèTe disposait de plusieurs ficelles à son arc artistiquement discursif, en tant que metteur en scène, réalisateur, poète et/ou conteur à ses heures. Il n’était donc pas étonnant de le voir se joindre à la musique improvisée par l’ARFI. Nous l’avions écouté lancer ses vibrantes exclamations, pour énoncer « Mare Nostrum » un texte de Ricardo Montserrat lors des Eclats d’ARFI du 30 novembre 2016. L’impulsion imaginée sur l’instant se confectionnait autour de, Jean Aussanaire Jean-Paul Autin Olivier Bost et Eric Brochard. Ils formaient ainsi avec ce fin diseur, un véritable Quintet de prestige, où les équilibres se soutenaient d’une particulière écoute méticuleuse.
Nous évoquions ce moment passé à la Bibliothèque municipale de Lyon, dans cette chronique : http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3201
Marceau Brayard
Copyright Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Parce que le Jazz n’a pas encore dit son dernier mot il nous fallait un musicien tel que Didier Lockwood pour faire perdurer ce chant de créativité dans toutes les dimensions continentales.
Lors d’une conférence de presse viennoise il partageait avec nous ce sentiment, qu’une inculture crasse sévissait dans le paysage médiatique. L’art, si sensible si rare si précieux et au combien nécessaire ne doit pas se vautrer dans le banal ni dans les médiocrités auxquelles nous sommes soumis, parfois même à notre insu.
Des festivals étranglés, comme celui d’AVaulxJazz, aux lieux remis en cause, tel que Le Triton, placé en état d’asphyxie pour l’empêcher de faire respirer la culture. Voilà deux exemples dont Didier Lockwood se serait saisi dans le souci qu’il avait de transmettre un enseignement durable aux jeunes générations.
Il ne sera plus là pour les défendre, tant sur le plan musical et artistique, que sur celui de la réflexion.
Il est à espérer que son passage terrestre, ainsi que le rapport sur l’éducation musicale qu’il avait remis au gouvernement, servent réellement à bousculer un peu plus les bonnes consciences.
Il va cruellement nous manquer à tous les niveaux.
Copyright Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Jazz au pays de la BD

La ville de la Louvière, située entre Mons et Charleroi, peut être considérée comme l'un des berceaux du surréalisme. M'enfin, pas seulement ! C'est là que naquit Michel Mainil, un irréductible saxophoniste, et excellent pédagogue (je l'ai découvert lors d'un stage en août dernier à Virton, où se tient également le festival « Jazz en Gaume »).
Or dernièrement la presse belge s'est entichée de son dernier disque "The Christmas Songbook". L'intitulé peut sembler rebattu, cependant les standards sont revisités avec fraîcheur et légèreté. Tels des petites gorgées de bière, Pils ou autres, à savourer ...(clin d'oeil à Philippe Delerm, et son manuel du bonheur à l'usage des gens trop pressés).
Prêt à braver draches et frimas afin de diffuser/ infuser moult notes chaleureuses dans les chaumières pendant les fêtes, Michel Mainil a pris le temps de parcourir le Royaume, entouré de ses comparses, à savoir Alain Rochette (pn), Nicholas Yates (cb), Christian Verlent (dms) ainsi que de la charmante chanteuse Lisa Rosillo. Notons que Lisa, d'origine hispanique, avait déjà collaboré avec le saxophoniste dans l'album "Spanish Jazz Project" (2014).
Forts de leur succès, ces Wallons envisagent d'ores et déjà de réitérer l'expérience en décembre 2018. Pour les curieux et avides de gaieté, si d'aventure vous franchissez la frontière , le groupe sera encore programmé le 14 janvier!.. 

En outre, ne manquez pas "If you missed the beginning" , un concert enregistré live à Bruxelles dans le célèbre club « The Music Village » . Encore un beau projet de Michel Mainil qui avait pour cette occasion formé un nouveau quartet avec Peter Hertsman (gt), Christophe Devisscher (cb) et Bruno Castellucci (dms). Des interprétations de standards d'une grande justesse, un groove solide et un son de ténor généreux , je vous renvoie notamment au lyrisme de « Soul Eyes » !


Je clôturerai mon propos afin d''insister sur le fait que le jazz belge reste encore trop méconnu en France ( hormis quelques noms bien sûr comme Toots Thielmans, Philip Catherine,  Serge Lazarevitch...). Toutefois, si vous avez manqué un épisode, lisez les ouvrages de Jean-Pol Schröeder (conservateur de la Maison du Jazz de Liège), ou « l'Histoire du Jazz en Belgique » de Marc Danval (chroniqueur, animateur de radio).


A bon entendeur, salut !


Véronique Pinon
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Robin Fincker
The LSJazzProject 17 novembre 2017 (Lyon)
Copyright Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Eric Vagnon à la Maison des Métallos (Paris),
le dimanche 12 novembre 2017 pour " Les Hommes…Maintenant " de l'ARFI (Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire).
Suite à la triste disparition de Jean Aussanaire parti trop vite, c'est à Eric Vagnon que revenait la tâche de se joindre à ses pairs.
Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Bernard Santacruz
The LSJazzProject 5 mai 2017
http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3217
Copyright Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Si je vous dis «  Cissy Strut », peut-être que ce titre vous évoquera le milieu des années 1960, interprété par le célèbre groupe de funk américain The Meters, originaire de La Nouvelle-Orléans.Mais alors, à quelques voyelles près, qu'entendez-vous par « Cissy Street » ?

Eh bien, quittons la Louisiane afin de rejoindre notre hexagone, plus précisément le quintet lyonnais qui a confectionné Cissy Street, album sorti en juin 2017.
C'est par un récent week-end pluvieux, au volant de ma voiture sur l'autoroute A6, que j'ai eu l'heur de découvrir leur CD. Or (était-ce le hasard ?), la première plage s'intitule A3!Ecoutez-la donc, effet roboratif assuré dès les premières notes électriques du leader guitariste et compositeur Francis Larue, sitôt rejoint par les cuivres percutants, groovement en place (Vincent Périer au saxophone ; Yacha Berda à la trompette). Attention toutefois, aux excès de vitesse ! Fort heureusement, le châssis est solide, citons Etienne Kermarc à la basse, ainsi que Hubert Crost aux baguettes bien réglées au compteur.
Ainsi, drivé par le leader globe-trotter (qui a entre autres arpenté la Chine et le Mali), le quintet nous conduit à travers diverses tonalités musicales.En effet, les couleurs et influences sont multiples . Une chaleur café-caraibéenne, dans un dédale de modernisme urbain funk, tendance curaçao (« Blind Blue »).Ajoutons une touche de rouge vif (« Sang Neuf »), servie on the rock, tant qu'à faire !
D'ailleurs, il suffit de contempler la pochette du disque qui nous offre une chaleureuse perspective à la fois renversante et bigarrée, pour avoir envie  d'écouter ce premier album . En bref,Cissy Street apporte une bonne dose vitaminée non négligeable en ces temps hivernaux!


Véronique Pinon


Line-up : Francis Larue : guitares, compositions, arrangements.
Vincent Périer : saxophones
Yacha Berdah : trompette
Etienne Kermarc : basse
Hugo Crost : batterie

Photo
Add a comment...

Post has attachment

Lire sur CultureJazz.fr :
> http://www.culturejazz.fr/spip.php?article3233
«Non ! Que ce soit rance, trop vieux ou trop tard, là, ce soir, sans farce et sans force, je refuse de me taire, de passer l’éponge, d’oublier... » - Lettre ouverte de la contrebassiste, improvisatrice, compositrice Joëlle Léandre.
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Villerd Ayler Project II (Eclats d’ARFI)
Christian Rollet (Batterie, percussions)
Bernard Santacruz (contrebasse)
Guy Villerd (Saxophone ténor, laptop)
Samedi 14 octobre à 19h45
Théâtre Comédie Odéon
6 rue Grolée, 69002 Lyon
Sur la photo Christian Rollet en arrière plan.
Devant le majestueux saxophoniste Guy Villerd
Bernard Santacruz remplace Jean-Jacques Avenel présent sur l'album Villerd / Ayler-Quartet enregistré en public au Festival du Mans en 2000 puis Nevers & Lyon en 2001. Disque d'une énorme intensité, remis en main propre l'année dernière, par son saxophoniste en personne !
Il ne faudra pas manquer ce passage aux Eclats d'ARFI 2017
Copyright Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...

Post has shared content
Charles Bradley
November 5th, 1948 - September 23rd, 2017
Fan Jazz ne veut pas dire intolérance vis-à-vis des musiques cousines.
La preuve nous étions allés écouter ce chanteur au Festival Jazz à Vienne en 2014.
Le côté James Brown nous avait bien plu, avec cette manière de bouger autrement auprès des instruments et de la voix.
Il a rejoint sa copine Sharon Jones.
Marceau Brayard CultureJazz
Photo
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded