Profile cover photo
Profile photo
ONG CIVILISATION 2.0
488 followers -
Civilisation 2.0 : Une approche positive de l'actualité scientifique
Civilisation 2.0 : Une approche positive de l'actualité scientifique

488 followers
About
ONG CIVILISATION 2.0's posts

Post has attachment
« La non-prise en compte de notions de base scientifiques est en cela révélatrice d’un problème : une défense trop rapide de la médecine basée sur les preuves tend à mettre les études cliniques randomisées sur un piédestal en oubliant de prendre en compte certaines considérations de science élémentaire. En réalité, la médecine basée sur les preuves fait le pari suivant : une hypothèse ne peut atteindre le stade des études cliniques randomisées que s’il existe suffisamment de bonnes raisons (par exemple des observations précliniques, ou encore un mécanisme pertinent) de penser que cette thérapie peut fonctionner. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas. » - extrait de l'article -

Accorder du crédit au doute est une chose, mais dans quelles limites ce comportement reste-t-il de l'ordre du raisonnable ? Les méta-analyses souvent brandies par les défenseurs de pseudo-sciences regorgent de biais qu'il est bon de prendre en compte avant de leur accorder un quelconque crédit. L'un des biais les plus manifestes étant la non prise en compte de certaines notions de bases scientifiques...

Post has attachment
« Un thérapeute avance que certaines montres ou certains bijoux peuvent influencer notre force musculaire. On teste cette hypothèse dans un laboratoire de biomécanique. Mythe ou réalité ? » - présentation de la vidéo -

Une expérience menée par la podcasteuse Scilabus afin d'illustrer la façon dont un protocole s'établit en science, afin de rendre compte, ou non, d'un phénomène. Un exercice de communication scientifique à la fois ludique et éducatif.

Post has attachment
« Les fondements de la communication efficace semblent souvent s’opposer aux principes chers aux chercheurs. Pour que le message atteigne sa cible, il convient de diffuser un message simple, de raconter une histoire et de s’assurer qu’elle reste en mémoire. Les scientifiques, conseille la chercheuse, devraient s’inspirer des sciences de la communication lorsqu’ils diffusent leurs connaissances hors du milieu restreint de la recherche. » - extrait de l'article -

Au vu de la diffusion instantanée et massive de l'information aujourd'hui, le monde des sciences ne peut plus se restreindre à une communication technique et non vulgarisée. Pour que l'obscurantisme ne prenne pas le pas, les scientifiques doivent investir l'espace public et communiquer au grand public leurs travaux et méthodologies, le tout afin d'établir des ponts aux bases solides entre la société civile et le monde des sciences.

Post has attachment
« Selon ce professeur de philosophie, l’une des raisons qui expliqueraient la montée du populisme est un désengagement d’un peu tout le monde envers la culture scientifique.

Par exemple, si l’on juge que la persévérance scolaire est quelque chose d’important, cite-t-il, il nous faut savoir ce qu’observent à ce sujet les recherches en psychologie, en psychoéducation, en pédagogie… concernant les meilleures façons de favoriser la persévérance scolaire.

« Si on ne se soucie pas de développer la culture scientifique chez chacun, des commentaires comme celui de Michael Gove, on va les entendre ici aussi, prévient Frédéric Bouchard. Et on va par la suite connaître des lendemains déplorables », telle la sortie inopinée du Royaume-Uni de l’Europe.

Le monde d’aujourd’hui est trop complexe pour que nous puissions nous fier uniquement à notre instinct et à notre bon sens, estime le philosophe. Il nous faut aussi prendre en compte ce qu’observent les chercheurs au sujet d’une situation donnée, que ce soit à propos de l’évolution du climat, des inégalités socio-économiques ou de la persévérance scolaire. » - extrait de l'article -

Face aux désengagements massifs des institutions politiques vis à vis du monde des sciences, plusieurs associations et collectifs de scientifiques se rassemblent afin de communiquer sur cet outil et cette démarche qui est encore aujourd'hui à l'origine des prouesses les plus marquantes de l'Humanité. Le monde de demain dépendra de nos actions d'aujourd'hui, l'obscurantisme ne manquant pas de main d'oeuvre, qu'en est-il des partisans du savoir ?

Post has attachment
Le médecin, théoricien, statisticien et conférencier suédois Hans Rosling est mort le 07 Février 2017 d'un cancer du pancréas. Cet intervenant récurrent des conférences TEDx et fondateur de la fondation Gapminder, à l'optimisme communicatif mais pas naïf, nous quitte mais laisse derrière lui un long travail de sensibilisation démontrant les progrès en cours dans notre civilisation. Un regard à contre courant du pessimisme ambiant alimenté par les marchands de doutes et de peurs en tout genre...
La personne nous quitte, mais ses travaux et ses pensées demeurent, ainsi va la science.

Post has attachment
Le projet éducatif de Rose-Marie Farinella, institutrice en Haute Savoie dont le travail est régulièrement mis en avant par l'équipe d'Hygiène Mentale, suit son cours et nous fait ici part de sa façon d'éduquer les nouvelles générations à la vérification des sources. Une initiative éducative pouvant bénéficier à l'ensemble de la population, surtout à l'heure d'une société connectée comme la nôtre.

Post has attachment
Une expérience mené à l'UQUAM (L'Université du Québec à Montréal), mené par Marie-Eve Tremblay et introduit par le philosophe et essayiste Normand Baillargeon, qui permet de questionner le regard que l'on peut porter sur la notion de « liberté d'expression ».

Au fond, n'est-ce pas contre productif que d'interdire l'introduction de discussion sur des sujets fallacieux et erronés ? N'est-il pas plutôt opportun de s'en saisir, afin de mettre sur la table l'ensemble des arguments dont nous disposons afin de contrebalancer la présence de ces mêmes idées ? C'est là un sujet qui mérite d'être sérieusement pris en compte, en ces temps où les pseudo-sciences et les croyances bénéficient d'une telle visibilité...

Via La Tronche En Biais

Post has attachment
« La somme TRAVAIL+EXPERTISE+IMPACT des YouTubers culturels mérite un investissement de l'État, notamment dans la perspective de la lutte contre les pseudo-sciences ou l'extrêmisme idéologique. » - présentation de la vidéo de Science4all -

Une réflexion d'un vulgarisateur concernant la nécessité d'apporter un soutien à la communication scientifique actuellement en développement via le web. Un effort commun facilitant le développement d'une meilleure compréhension du monde de la science pour tous. N'est-ce pas une activité qui mériterait un soutien de la part des institutions, de l'Etat et du grand public ?

Nous avons ici une réflexion concernant le statut de ces nouveaux émissaires de la communication scientifique qualitative. Le contenu des médias de demain dépend donc grandement de ce que l'on décide ou non de soutenir dès aujourd'hui.

Post has attachment
« Des vidéastes superstars et de chouettes conventions à foison : pourquoi les vidéos de sciences rencontrent-elles un tel succès ? Sont-elles l’avenir de la communication scientifique en France ? Réflexion commune entre vidéastes, avec la participation du public. » - présentation de la vidéo du collectif Vidéosciences -

Une table ronde présentant un état des lieux de la communication scientifique, et de son impact via ce média en plein développement qu'est le web. Un média collaboratif capable à la fois de produire le meilleur comme le pire, mais dont le meilleur persiste du fait de ces efforts communs qui contribuent à l'enrichissement du savoir collectif.

Post has attachment
« Des promoteurs de l'Hyperloop affirment qu'ils y parviendront d'ici 2020. Pas sûrs, répliquent des experts. Voici pourquoi.

Selon Alon Levy, un mathématicien israélien spécialisé dans les transports en commun, les coûts avancés par Elon Musk sont complètement irréalistes.

À l'heure actuelle, personne ne connaît les effets de l'Hyperloop sur le corps humain. Mais des chercheurs estiment que plusieurs n'auront pas l'estomac assez fort pour supporter l'accélération.

Pour éviter ces malaises, le tracé de l'Hyperloop devrait se faire en ligne droite sur un terrain plat. Autrement dit, pas de courbe, ni de dénivellation! Un tel tracé est souvent impossible en raison de l'urbanisation et de la géographie. Voilà pourquoi certains suggèrent de faire passer l'Hyperloop sous terre ou sous la mer; une opération qui ferait évidemment exploser les coûts du projet.

Les compagnies dans la course à l'Hyperloop sont minés par des scandales internes et d'importantes omissions techniques. De quoi freiner le développement de l'Hyperloop à moyen terme.

Alors, faisable l'Hyperloop? Oui... mais pas avant quelques décennies. » - extrait de l'article -

Un autre son de cloche permettant de relativiser les promesses concernant l'avènement de ce nouveau moyen de transport. Une technologie non pas irréalisable, mais qui mérite une phase de développement plus importante que celle suggérée par ses actuels développeurs. En somme, une affaire à suivre...
Wait while more posts are being loaded