Profile cover photo
Profile photo
Branciard Marie-Hélène
16 followers
16 followers
About
Posts

Post has attachment
EN ROUTE POUR LE 4E SALON DES LIVRES EN BEAUJOLAIS À ARNAS !
Des Livres et des Histoires vous donne rendez-vous le 19 novembre 2017 : Maud Tabachnik sera la marraine du 4e salon Des Livres en beaujolais et Benjamin Flao l’invité « Carte blanche » !

Contente de participer au 4e salon Des Livres en Beaujolais en très belle compagnie. RDV le 19 novembre à Arnas !

http://www.mhb7.info/mots_bleus/marie-helene-branciard-en-route-pour-le-4e-salon-des-livres-en-beaujolais-a-arnas/
Photo
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment
Add a comment...

Post has shared content

Post has attachment
En seulement 2 romans, Marie-Hélène Branciard a su imposer un style bien à elle, par une écriture typée, hyper contemporaine, un rythme rapide, rock’n’roll, au service d’histoires faussement familières et de héros avec lesquels on pourrait tous être amis. Après Les Loups du remords, roman de « bande post-adolescente », son polar #jenaipasportéplainte s’est construit autour d’une passionnante expérience, entre littérature et réseaux sociaux. Où l’on découvre une mystérieuse Shane Zooey. Cineartscene a enquêté pour en savoir plus.
Add a comment...

Post has attachment
J’ai le grand plaisir de participer au Trophée Anonym’us 2018 : 11 femmes et 11 hommes. 4 non édités. Le parrain du Trophée est toujours Ian Manook.
Add a comment...

Post has attachment
"Le ventilo échappé de Brazil avait failli me décapiter en tombant du plafond. Rien à dire, je nageais en pleine authenticité. Z’avaient pas lésiné sur le décor. Dehors, un volet claquait sans discontinuer et des immeubles déglingués s’alignaient à perte de vue. Le vent se glissait partout et jouait négligemment avec un drapeau en lambeau. C’était lui le boss désormais. Même les oiseaux avaient changé d’État… Un soleil assassin attendait le chaland en faisant cramer de vieilles carcasses de bagnoles.
Je contemplais ma valise grande ouverte sur un immense lit. Un groom aux allures de vigile venait de la fouiller après m’avoir confisqué mon smartphone. De toute façon, y avait pas de réseau. Mais c’était pas la peine de discuter : j’avais signé pour le meilleur et pour le pire."
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded