Profile

Cover photo
Bertrand Duperrin
Works at Emakina
Attended Bordeaux Ecole de Management
Lives in Paris, France
4,204 followers|717,745 views
AboutPostsPhotosYouTube+1'sReviews

Stream

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
Transformation digitale et acculturation des dirigeants. Posted by Bertrand Duperrin. Lorsqu'un projet de transformation digitale échoue c'est dans 80% des cas du à un problème de décision au niveau du top management. C'est ce que nous apprend cette étude récente que Manuel Diaz a déjà ...
1
Add a comment...

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
[Nouveau Post] Plus d'emploi mais des activités. Et les revenus ?

Une chose semble certaine : nous nous préparons à un futur sans emploi. Ou, en tout cas avec beaucoup moins d’emplois tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les causes sont à la fois connues et nombreuses. A commencer par les robots et autres machines…
 ·  Translate
Les transformations économiques actuelles nous imposent de relever trois défis : moins d'emploi, un risque mal réparti et une valeur mal partagée
1
Add a comment...
 
Les astuces du Chief Digital Officer de Philips pour transformer son entreprise | Petit Web “Un point sur la stratégie de transformation digitale menée par Philips au niveau mondial, à SXSW 2015, dont la marque est partenaire.” tags: digitaltransformation…
 ·  Translate
FacebookTwitterGoogle+LinkedInStumbleUponTumblrBuffer Les astuces du Chief Digital Officer de Philips pour transformer son entreprise | Petit Web « Un point sur la stratégie de transformation digitale menée par Philips au niveau mondial, à SXSW 2015, dont la marque
2
1
Isabelle Braune's profile photo
Add a comment...

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
[Nouveau Post] [Citation] Les marchés sont des conversations

‘Les marchés sont des conversations”. C’est la 1ere thèse du Cluetrain manifesto, le manifeste des évidences en français. Et aussi vieux que ce document soit (1999) il a servi de base aux prémices de la transformation digitale. Non pas au niveau de la…
 ·  Translate
La thèse #1 du Cluetrain Manifesto a eu du mal de servir de base à la transformation des organisations. En effet : les entreprises ne sont pas des marchés.
1
Add a comment...
 
L’Apple Watch ouvre l’ère du “quantified work” “Comme la start-up BetterWorks qui prédit même, grâce à l’innovation d’Apple, l’avènement du “quantified work”, l’auto-mesure appliquée au travail grâce aux objets connectés. Cette entreprise donne depuis…
 ·  Translate
1
Add a comment...
 
[New Post] Your old HR barometer measures anything but engagement

Employee engagement is a hot topic but how to measure it ? While there’s not a single week without alarming numbers about employee engagement and since the impact of engagement on the “return on salary” is proven, nearly every business is starting…
Old HR Barometers only measure employee satisfaction, which has nothing to do with engagement.
2
Add a comment...
Have him in circles
4,204 people
Sébastien Poulet-Mathis's profile photo
nabil ragoub's profile photo
John Boynton's profile photo
anthony poncier's profile photo
fernand bock's profile photo
Herve Bloch's profile photo
Garry C's profile photo
mariette loyer's profile photo
Luiz Fernando Varella's profile photo

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
[New Post] No jobs but activities. But what about incomes ?

One thing is sure : we must prepare to face a jobless future. Or, at least, with far less jobs that we have today. The causes are many and well known. First because of robots and intelligent machines what will do more and more jobs currently done by…
Ongoing economic transformations force us to face three challenges at the same time : less jobs, a pooly shared value and poorly shared risks.
1
Add a comment...
 
Les astuces du Chief Digital Officer de Philips pour transformer son entreprise | Petit Web “Un point sur la stratégie de transformation digitale menée par Philips au niveau mondial, à SXSW 2015, dont la marque est partenaire.” tags: digitaltransformation…
 ·  Translate
2
Add a comment...

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
[New Post] [Quote] Markets are conversations

“Markets are conversations” That’s the first these of the cluetrain manifesto. No matter the documents dates from 1999, it’s been used to trigger the earliest phase of the digital transformation. Not at the society level (it was only taking account of the…
The these #1 of the Cluetrain Manifesto failed as a cornerstone of enterprise transformation. As a matter of fact, businesses are not markets.
1
Add a comment...
 
L’Apple Watch ouvre l’ère du “quantified work” “Comme la start-up BetterWorks qui prédit même, grâce à l’innovation d’Apple, l’avènement du “quantified work”, l’auto-mesure appliquée au travail grâce aux objets connectés. Cette entreprise donne depuis…
 ·  Translate
FacebookTwitterGoogle+LinkedInStumbleUponTumblrBuffer L’Apple Watch ouvre l’ère du “quantified work” “Comme la start-up BetterWorks qui prédit même, grâce à l’innovation d’Apple, l’avènement du “quantified work”, l’auto-mesure appliquée au travail grâce aux objets connectés. Cette entreprise donne depuis 2013
1
Add a comment...
 
[New Post] Competitiveness in 2015 : digital, diversity and partnerships according to PWC

PWC recently published the 18th edition of their annual CEO survey. Even if the field is much broader than digital economy and transformation it’s an insightful document regarding to these hot issues. My wrap-up. The title (A marketplace without…
The lattest PWC CEO survey shows that digital, diversity and partnerships are seen as the main competitiveness factors.
1
Add a comment...

Bertrand Duperrin

Shared publicly  - 
 
[New Post] La compétitivité en 2015: digital, diversité et partenariats pour PWC

PWC a récemment livré la 18e édition de son enquête annuelle auprès des dirigeants d’entreprise. Même si son champ est évidemment bien plus large que celui de l’économie et de la transformation digitale on y apprend un certain de nombre de choses fort…
 ·  Translate
Une étude PWC auprès des CEO de grandes entreprises identifie le digital, la diversité et les partenariats comme facteurs de compétitivité.
1
Add a comment...
People
Have him in circles
4,204 people
Sébastien Poulet-Mathis's profile photo
nabil ragoub's profile photo
John Boynton's profile photo
anthony poncier's profile photo
fernand bock's profile photo
Herve Bloch's profile photo
Garry C's profile photo
mariette loyer's profile photo
Luiz Fernando Varella's profile photo
Work
Occupation
Digital Transformation practice leader
Employment
  • Emakina
    Digital Transformation Practice Leader, 2015 - present
  • Nexmodernity
    DIrector, 2010 - 2015
  • blueKiwi Software
  • Altaïde
  • Right Management Consultants
Places
Map of the places this user has livedMap of the places this user has livedMap of the places this user has lived
Currently
Paris, France
Previously
Nancy, France - Bordeaux, France
Story
Tagline
Digital Transformation Advisor, avgeek, aviation fan, compulsive traveler, foodie
Introduction
Bertrand Duperrin is Digital Transformation practice leader at Emakina, a leading Digital Transformation agency in Europe. He’s considered as one of the first pioneers on this industry in France.

His core activities at Emakina are :

- C-Level Advisory
- Business transformation
- Customer and Employee perspectives alignement
- Transformation foundations and roadmap
- Technology enablement

Bertrand started his carreer in the HR consulting industry where he mostly worked on collaboration and leadership issues. In 2006 he moved to the software industry, joining blueKiwi Software in the very early days of the company. At blueKiwi, he started the consulting/services activity in the field of enterprise social networks, being one of the first to lead such projects for large businesses in France. He joined Nextmodernity, a french expert consulting leading firm in the field of new management, collaboration and value creation practices in January 2010 and was appointed Director in 2012. He joined Emakina to build and lead the Digital Transformation practice in february 2015.

Because of his past experience Bertrand has a deep understanding of both the organisational and technological side of Digital Transformation. His major focus is the transformation of business structures, organisation and managerial model as levers to achieve greater business value.

Bertrand has worked with a wide range of companies including : Dassault Systèmes, Société Générale, La Poste (french postal services), BNP Paribas, Alcatel-Lucent, Geodis, Finaref, AXA, Renault, IBM, SNCF (french railroads), Thalès, Pernod, Ingenico.

Bertrand has also given presentations at a number of industry events, including Webcom (Montreal), the Enterprise 2.0 Summit (Frankfurt and Paris), the Enterprise 2.0 Forum (Milan), HRTech Europe (Amsterdam).

Lastly, Bertrand has been named as one of the 100 people count in the digital industry in France in by the leading french magazine “01 business & Technologie” in its 2013 ranking.

On a more personal standpoint, Bertrand is passionate about internet, photography, traveling and, most of all, the airline industry. He likes to define himself as a compulsive traveler and is a proud member of the aviation geeks community.
Education
  • Bordeaux Ecole de Management
    E-Management, 1999 - 2001
  • Nancy 2 University
    Droit des affaires, 1992 - 1999
Basic Information
Gender
Male
Apps with Google+ Sign-in
Bertrand Duperrin's +1's are the things they like, agree with, or want to recommend.
IBM Verse et la révolution de l'email
www.duperrin.com

Avec IBM Verse, IBM nous livre une vision réinventée de l'email et de la collaboration. Petit aperçu des nouveaux concepts mis en œuvre dans

L'entreprise digitale en 2015 : vers quoi allons nous
www.duperrin.com

Rien de vraiment neuf coté digital en 2015, seulement l'accélération et l'amplification de phénomènes déjà en cours. Peu de nouveautés mais

Le second age des machines
www.duperrin.com

Dans quel sens repenser les notions de croissance, d'emploi et de société dans un monde qui se réinvente sous l'effet du progrès technologiq

Où vont les budgets de la transformation digitale ?
www.duperrin.com

La priorité des entreprises va à l'expérience client, l'internet des objets est à un niveau étonnement bas et le collaboratif décline.

Economie collaborative : ce que ratent les gouvernements
www.duperrin.com

L'économie collaborative est en train de chambouler un grand nombre de secteurs et les gouvernements sont incapables de comprendre cette tra

L'adoption des technologies tue votre transformation digitale
www.duperrin.com

En se consacrant à l'adoption des technologies les entreprises négligent le vrai programme de transformation qui lui donne du sens.

Utiliser les données pour manager par les émotions
www.duperrin.com

Il est désormais possible de modéliser et quantifier les émotions afin de reproduire le contexte dans lequel les individus les ressentent.

Le H à nouveau au centre des RH
www.duperrin.com

L'édition 2014 de HRTech Europe a montré le rôle majeur que peuvent et doivent tenir le RH dans les transformations actuelles, notamment dig

Vol AF259 entre Singapore Changi SIN et Paris CDG avec Air France (Premi...
flight-report.com

What a stunning hard product. Frankly, I tried EK, SQ and KE suites and no one of these gives the level of privacy of the curtain provided b

Qu'est ce qui ne va pas avec la collaboration sociale ?
www.duperrin.com

La collaboration sociale en entreprise déçoit et recule dans les priorités de la transformation digitale. Une situation imméritée mais bien

Quels leviers pour engager vos collaborateurs - Nextmodernity
www.nextmodernity.com

Richard Collin, CEO & Partner chez Nexmodernity est intervenu au dernier HubForum sur la question des leviers d'engagement des collaborateur

Réseaux sociaux d'entreprise : qu'en attendre et à quel prix ?
www.duperrin.com

Le succès d'un réseau social d'entreprise ne dépend pas que des moyens dédiés au changement. Contexte économique et leadership sont les fact

Nous avons confiance en Dieu. Les autres doivent fournir des données.
www.duperrin.com

Alors qu'en entreprise la plupart des décisions sont irrationnelles, fondées sur l'intuition, ce principe de Deming revient en force avec le

L'entreprise digitale est comme l'avion : aspirée, pas supportée
www.duperrin.com

Dans la transformation numérique, le marketing aspire l'entreprise vers le changement tandis que l'interne lui donne les moyens de tenir sa

Vol KL887 entre Amsterdam AMS et Hong Kong HKG avec KLM (Affaires)
flight-report.com

Si on considère que l'ambition de KLM n'est pas de se battre contre Singapore ou Qatar, l'examen est réussi avec mention bien. Bien sur ce s

Les réseaux sociaux d'entreprise : des hubs bientôt gratuits ?
www.duperrin.com

Le futur du réseau social d'entreprise est-il la gratuité et sa valeur dans la vente d'outils et services complémentaires ?

Emakina dope l'engagement et son marketing RH avec Hero
www.duperrin.com

Avec sa plateforme Hero, Emakina aide ses collaborateurs à se former en permanence et améliore son marketig RH

Les robots sont l'avenir mais pas celui de votre emploi
www.duperrin.com

Désormais capables de remplacer les humains dans les travaux intellectuels les robots vont transformer la société. Et nous ne sommes pas prê

Le KM se met à l'heure du monde numérique - Nextmodernity Le KM se met à...
www.nextmodernity.com

La transformation numérique ne fait que nous rappeler que les challenges liés au knowledge management sont humains avant d'être technologiqu

Employés, préférez l'éminence à l'influence
www.duperrin.com

L'éminence est la capacité d'un collaborateur à changer les choses pour les autres, l'influence celle de le faire savoir.

Un des temples de la cuisine bistro. Des produits de qualité, cuisinés simplement (et en quantité) ambiance et service convivial. Comme quoi un bon repas c'est simple et ça se passe de chichis inutiles.
Public - 10 months ago
reviewed 10 months ago
Pleins d'espoirs vu la réputation de la table pour un résultat correct sans plus. Très décevant et pourtant nous avions pris le menu gastronomique afin de faire le tour d'une carte a priori appétissante. Pas au niveau de ce qu'on peut manger au Vietnam (mais ce serait encore compréhensible) et guère mieux qu'un asiatique lambda à Paris. Quel dommage.
Public - 10 months ago
reviewed 10 months ago
Si vous aimez les grandes brasseries parisiennes vous ne serez pas dépaysé. Même grande salle, même brouhaha à l'heure du coup de feu qui fait partie du charme de l'endroit, même carte faite de plats traditionnels et d'un excellent banc de fruit de mer. L'avantage de Balthazar c'est que plus le temps passe plus il reste fidèle à lui même : le service très efficace (parfois trop...), l'ambiance bruyante, une carte qu'on aimerait parfois un peu plus inventive et qui n'a du accueillir que quelques changements en 10 ans. Mais c'est ce coté traditionnel qui en fait un des restaurants "français" inévitables à New York. Par contre les tarifs sont parfois un peu (beaucoup) élevés pour des plats certes très bien réalisés mais très classiques. Le "bar steak" à $29 c'est un peu limite quand même. Mais c'est peut être ce classicisme qui fait qu'on y revient régulièrement Mon dernier repas : - seafood ceviche : rien à redire, fraiche et variée - confit de canard : classique mais efficace, rien à redire - Caramelized Banana Ricotta Tart : la seule partie vraiment inventive de ce déjeuner, très bonne. Service rapide et attentionné, comme à l'habitude. Parfois trop : si on y prend garde on peut terminer un repas de 3 plats en 40 minutes... Ah dernier point : leur pain et leurs petits déjeuners sont excellents...ils ont leur propre boulangerie....
• • •
Public - a year ago
reviewed a year ago
Inutile de revenir sur l'endroit et l'emplacement : une des tables les plus connues et réputées de South Beach. Je ne m'étendrai pas non plus sur l'entrée ; une demi-douzaine de Blue Point. Fraiches, bien présentées mais qui doivent finalement peu à la cuisine de l'établissement. Par contre j'ai testé leur homard de floride, 450g de pur bonneur grillé, avec pommes dauphinoises, asperges et une sauce au rhum vanillé. Présentation superbe, facile à déguster. Un plaisir à ne pas renouveler trop souvent ($60 le plat) mais qui mérite d'être tenté au moins une fois. Service rapide et très avenant en plus de cela.
• • •
Public - a year ago
reviewed a year ago
9 reviews
Map
Map
Map
Excellente expérience ! Quand un chef japonais apporte sa spécificité à la cuisine française c'est fin, délicieux, parfois surprenant. Une expérience à rééditer dès que possible.
Public - 10 months ago
reviewed 10 months ago
Retour au Palm's cette année après quelques années sans occasion de repasser sur Miami. Pourquoi le Palm's ? Par habitude, par commodité, par fainéantise peut être mais une chose est sure : en plus de 10 ans de visites quasi-annuelles je n'ai jamais eu de mauvaise surprise. L'Hotel reste fidèle à lui même et on le retrouve tel qu'on l'a laissé la fois précédente (quelques travaux d'amélioration en plus). Les plus : personnel avenant, hôtel à taille humaine, calme (parfois trop calme diront certains). Une chose est certaine on se sent au calme, presque chez soi. Les chambres récemment refaites sont impeccables, rien à redire sur la propreté. En plus d'une belle piscine on bénéficie d'un accès direct à la plage (ce qui n'est pas le cas lorsqu'on est plus bas sur Océan Drive). On est à distance de marche de Lincoln Road voire d'Ocean Drive et de ses restaurants mais ça devient plus limite en raison de la distance et de la chaleur. Mais en 10 minutes de Taxi on y est. Excellent compromis par rapport aux hôtels situés plus au nord. Ah, j'oubliais : le wifi est également gratuit et couvre l'hôtel et la piscine. Les moins, justement, c'est qu'à part Lincoln Road, on est loin de la vie d'Ocean Drive. Très bien pour ceux qui recherchent du calme, sinon c'est taxi pour le moindre restaurant. Rien de grâce et, personnellement, je préfère sacrifier quelques courses en taxi mais bénéficier de cette bulle de calme qu'offre l'hôtel. Les amateurs de variété auront également rapidement fait le tour du (très bon) bar de l'hôtel et de la carte du restaurant qui en choisissant la carte "bio et bien être" il y a quelques années a peut être perdu les bons vivants (même si c'est effectivement bon). Petit bémol sur le buffet du petit déjeuner qui, pour un hôtel de ce standing, est un peu limité. Bref, le Palms c'est le choix du calme et de la sécurité. Idéal seul, en couple voire en famille pour un cadre reposant à quelques pas du cœur de South Beach. Ceux qui préfèrent être au cœur de la nuit locale iront un peu plus au sud. Ca dépend des attentes de chacun.
• • •
Public - a year ago
reviewed a year ago
Ambiance un peu bistro - mais bistro haut de gamme quand même - donc bruyante décor et ambiance "moderne" mais classe. On peut indifféremment manger en salle ou au bar. J'ai démarré par une demi-douzaine d'huitres. Des Wellflleet et des Stellar Bay. Excellentes et bien présentées. Leur choix d'huitres (4) s'il n'est pas énorme par rapport à vrai bar à huitre vaut quand même mieux que la plupart des tables de Miami Beach qui ne propose que des Blue Point. Non qu'elles soient mauvaises mais à force on s'en lasse et sans exiger le même choix qu'au Oyster Bar de Grand Central à New York il y a quand même des limites. Poursuivi par un "Florida Mahi" en tagine. Assez orginal, épicé juste ce qu'il faut. Si ça n''est pas la création gastronomique du siècle elle a au moins le mérite de l'originalité et la réalisation est impeccable. En dessert une panacotta à la mangue avec sorbet citron qui venait visiblement de faire son apparition à la carte. Très frais, ça descend tout seul. Le tout accompagné d'une belle corbeille de pains, frais et variés. Appréciable et délicieux. Je terminerai par le service : très sérieux mais pas obséquieux pour deux sous. Personnel souriant, avenant et prévenant avec qui j'ai pu longuement parler des plats et d'autres choses. Sympa mais sans en faire trop, ce qui est parfois le tort du personnel local. Bref je reviendrai.
• • •
Public - a year ago
reviewed a year ago