Profile cover photo
Profile photo
Alexis Guerin
16 followers -
Développeur Junior chez Sellsy SAS (à La Rochelle 17)
Développeur Junior chez Sellsy SAS (à La Rochelle 17)

16 followers
About
Posts

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment
Parlons un peu de LUCY par Luc BESSON, je suis allé le voir hier, et bah… C’est une fois de plus un film « profond » qui va nécessiter moult visionnages avant d’en saisir le sens réel (si tant est qu’il y en ai un, je l’espère).
Ici, Luc Besson nous offre un personnage, LUCY, interprété par Scarlett JOHANNSON, qui se retrouve malgré elle dotée de facultés cérébrales plus importantes que le commun des mortels, allant jusqu’à pousser ses capacités intellectuelles jusqu’à leur paroxysme.

Je reconnais que les métaphores animales insérées dans le film sont suffisamment compréhensibles pour nous, pauvres gens, qui n’utilisons que 10% de nos capacités cérébrales (selon BESSON), mais personnellement, je n’ai pas vraiment vu d’intérêt concret. Ce film comporte quelques scènes de violence purement gratuites et quelque peu inutiles, pour exemple, la scène où LUCY prend le volant en plein Paris en créant des carambolages de partout, pourquoi est-ce qu’elle n’a pas « pilotée » les autres conducteurs pour les écarter de sa route à la manière de Bruce dans Bruce Tout Puissant ;). J’ai bien d’autres questions en stock, mais elles ont un caractère « spoilant » et je vais m’abstenir de les publier ici.

Justement en parlant de Bruce Tout Puissant, abordons donc le personnage interprété par Morgan FREEMAN, il s’agit d’un scientifique spécialiste du cerveau humain (évidemment, il porte une blouse blanche, comme tous les scientifiques du film afin de les repérer plus facilement:/ ), qui une fois qu’il rencontre LUCY conserver un calme vraiment parfait, (bien sûr, il voit quelqu’un capable de lire dans ses pensées, de contrôler les gens et la matière, mais pour lui, çà n’a rien de rédhibitoire). Mais une question, Morgan FREEMAN qui se retrouve rattaché à une personne n’étant plus réellement un humain comme les autres, qui se retrouve doté de nouvelles « fonctionnalités », et dont les connaissances croissent de manière exponentielle, çà ressemblerait pas un tout p’tit peu à Transcendance ?? Avec un Johnny DEPP qui se retrouve séparé de ce qui fait de lui un être humain, et qui, une fois transformé, devient capable d’effectuer des choses que personne n’est capable de faire…

Le personnage de LUCY est à, mon goût, un personnage assez insipide dont le rôle aurait bien pu être tenu par n’importe qui, le choix de Scarlett JOHANNSON n’est pas un mauvais choix, mais par là, j’entends que le personnage n’a rien de particulier qui permette de dire, « je veux cet acteur plutôt qu’un autre ». LUCY nous fait partager des moments vraiment intimes de sa vie, notamment la discussion avec sa mère qui est un peu « Oula ma chérie, arrête tes délires, la drogue c’est mal », ainsi que la scène avec sa colocataire, qui est un peu vide et sans grande intérêt, à part montrer comment LUCY se procure l’accès à « l’IMPERNET »...

Je ne sais pas vous, mais personnellement, LUCY m’a un peu rappelé Leeloo du Cinquième Élément, les deux héroïnes sont dotées de capacités surhumaines et se lance dans une quête visant à mettre l’humanité sur la voie de la connaissance, chacune d’elles à un cerveau 2.0 dont le potentiel est incroyable et ne fait que croître.

J’ai trouvé que LUCY était un film que je classerai dans la même catégorie qu’Inception (et bientôt Insterstellar de Christopher NOLAN), la drogue est dépeinte de manière positive, mais çà n’en reste pas moins de la drogue, finalement, LUCY devient une junkie, et son « trip » dure pendant l’intégralité du film allant jusqu’à l’overdose…

La Drogue c’est mal, même le CPH4
(pour vous faire gagner du temps, cette drogue n’existe pas, le nom a été inventé pour le film, en revanche, la molécule existe bel et bien mais elle n’est pas synthétisée)

############################################
/ !\ SPOIL sur le dénouement final du film / !\
############################################
Par contre, pourquoi, à la fin du film, est-ce qu’elle décide de se transformer en superordinateur pour à la fin sortir une clé USB contenant l’ensemble de ses connaissances infinies, je n’en ai peut-être par saisi le sens, mais pourquoi, vu les facultés qu’elle a pu développer jusqu’à ce moment là (proche des 99%), n’a-t-elle pas tout simplement transférer ses connaissances par la pensée comme elle a pu le faire à plusieurs reprises dans le film, soit à tout le monde, soit seulement aux scientifiques ? Où même de placer son contenu sur Internet, pour que tous y ai accès ?

Je pense que cette question restera sans réponse, vu qu’une suite me paraît fort peu probable.
Add a comment...

Post has attachment
Salut à tous, j’ai eu l’occasion d’aller voir en avant-première les Gardiens de la Galaxie, j’ai rarement été aussi emballé par un film avant même sa sortie.


MARVEL avait pour objectif de plonger dans sa Phase 2 et de sortir un nouveau film sur de nouveaux personnages en passant directement à un niveau Avengers, sans avoir à faire un film présentant chaque personnage au préalable, c’est ainsi qu’est sorti le film les Gardiens de la Galaxie, on se retrouve immergé dans un nouvel espace abordé (trop) brièvement avec Thor, l’univers inter-galactique.


C’est un pari réussi pour MARVEL qui nous livre ici, (à mon humble avis) le meilleur film de la franchise MARVEL Studios.


On retrouve donc l’équipe des “Avengers de l’espace” composée alors de personnages inconnus jusqu’à présent, développant chacun leur propre personnalité, culture et leur propre humour. Ils ont également chacun leur moment pour briller durant le film, personne n’est laissé de côté, (bon, peut-être que certains d’entre eux ont été sous-exploités, mais bon, espérons qu’ils corrigeront le tir dans Guardians of the Galaxy 2). Ce qui est amusant, c’est que James Gunn (le réalisateur) a réussit à nous faire un film tout ce qu’il y a de plus sérieux avec un raton laveur parlant (et armé) et un ficus doublé par Vin Diesel (y compris dans la version française, espagnole, portugaise et russe), et bizarrement, ce n'est pas vraiment choquant.
Je reste, par contre, assez déçu par les « méchants », notamment Ronan l'accusateur (joué [et bien joué] par Lee Pace, qu'on peut voir aussi dans le rôle du Roi des Elfes dans Le Hobbit) n'apparaît pas au mieux de sa puissance, ce qui est dommage, Nebula (interprétée par Karen Gillian, Amy Pond pour les aficionados de Doctor Who [ce qui est mon cas]) est dépeinte comme un Terminator bleu, bref juste un assassin.
Niveau effet spéciaux, là, ils ont fait fort, la modélisation des planètes est superbe, l’animation des personnages en image de synthèse est époustouflante (encore jamais vu avec ce type de personnage), bref, on pourrait les qualifier de parfaits.

Les Gardiens de la Galaxie est assurément un très bon film, avec des personnages haut en couleurs ;) un humour vraiment bien utilisé et bien placé, des effets spéciaux atteignant la perfection, même si l’aspect Voyage Inter-Galactique ne vous tente vraiment, vous ne serez pas déçu d’être allé voir ce film. De plus, si vous avez eu l’occasion de voir l’ensemble des films de MARVEL Studios depuis IRON MAN (et si vous avez eu vent d’un sorti en 1986 produit par Lucasfilm) vous serez surpris devant autant de références et clins d’œil, d’annonces et de liens avec les précédents films (souvenez-vous de regarder partout lors des scènes avec le Collectionneur, c’est principalement lors de celles-ci que vous en verrez le plus).


Note : N'oubliez-pas de rester avec le générique de fin ! Comme pour chaque MARVEL !
##############################################
(/!\ Attention âmes sensibles aux SPOIL's s'abstenir /!\)
Passons à la partie SPOIL, je vous parlerai ici que des références (que j'ai vu ou qu'il m'a semblé voir), rien n'est sûr à 100% et si vous avez un avis différent ou d'autres références, çà sera avec plaisir d'en discuter avec vous dans les commentaires.


Cosmo est un chien que l'on peut apercevoir chez le Collectionneur (ainsi que lors de la scène post-générique), c'est un chien télépathe russe qui a aussi la faculté de pouvoir parler, et beaucoup trop, c'est pour çà que Rocket ne l'apprécie pas trop. Il deviendra par la suite (peut-être dans la suite des Gardiens de la Galaxie) le chef de la sécurité de la base des Gardiens sur Knowwhere.
Pour rester au Musée du Collectionneur, vous pourrez voir aussi un elfe noir (de Thor 2), un guerrier chitauri (Avengers) ainsi que d'autres bestioles bizarres...
Évidemment, il a été difficile de passer à côté de Thanos et son gant de l'infini, on retrouve dans ce film la 3ème gemme le composant celle du Pouvoir, (il y en a 6 au total sur le Gant, avec chacune un pouvoir différent) la première étant le Tesseract (Captain America : First Avenger et Avengers), la seconde l'Aether (Thor : Le Monde des ténèbres).
Pour finir, passons à la scène post-générique, on y voit le Collectionneur se faisant lécher la goule par Cosmo, et on entend alors un personnage ressemblant à Donald Duck en mieux (et plus) habillé, lui dire que c'était pas quelque chose de très hygiénique, c'est Howard the Duck, un canard humanoïde qui vivait sur une planète peuplée de canards (:/) et qui se retrouve aspiré sur la Terre. Un film a d'ailleurs été produit par Lucasfilm en 1986, çà a été l'un des plus gros échecs MARVEL (pour l'anecdote, c'est à cause de cet échec que George Lucas à dû se séparer de sa branche animation d'images de synthèse, il l'a vendu à un dénommé Steve Jobs et cette société deviendra plus tard Pixar).

JE S'APPELLE GROOT !!

#MARVEL   #gardiensdelagalaxie   #guardiansofthegalaxy   #GROOT   #CINEMA   #COMIC  
Add a comment...

Post has attachment
Plus je vois d'images de Guardians of the Galaxy, plus je me dis que çà va être le blockbuster de l'année pour Marvel ! J'attends impatiemment le 13 Août ou l'avant-première !
Add a comment...

Post has attachment
Transformers (4) L’Âge de l’Extinction, c’est assez surprenant comment un studio peut réussir à faire renaître une franchise qui commençaient à “prendre un peu d’âge” et à fatiguer, autant vous le dire tout de suite, j’ai trouvé le premier film Transformers plutôt génial, les autres après… c’est une autre histoire, j’ai trouvé l’histoire un peu fatiguée, les intrigues faciles à déceler, et surtout, le dénouement final qui n’était pas une surprise pour grand monde.
Bref, je suis pas là pour vous parler des trois premiers Transformers, mais bien du dernier né (et diffusé) du réalisateur Michael Bay. C’est un genre de “reboot” tout en maintenant un fil d’histoire, on ne reconnaît aucun personnage entre les films (à part les Autobots et les Decepticons bien sûr), le personnage principal Cade Yeager interprété par Mark Wahlberg sort du personnage hyperactif qu’était Sam Witwicky, on a là, un inventeur,  père de famille qui tend à protéger sa famille coûte que coûte. Il se retrouve alors embarqué dans une guerre entre Autobots et humains, et il perd le contrôle sur les choses auxquelles il tient, bref, si vous voulez lire un synopsis plus clair et plus attrayant, je vous invite à consulter celui publié sur la page Allociné du film, ou de visionner les différentes bandes-annonces.
Niveau effets spéciaux, c’est du Michael Bay, autant dire que “çà pète le feu” :) ce film n’est qu’une immense scène d’action de 2h45 (çà fait peut-être un peu trop long pour une scène d’action), sans pour autant avoir une scène d’action plus marquante que les autres. Des explosions, des robots qui se transforment en voiture, (pas de dinosaures qui se transforment en voiture à mon grand regret^^) des coups de feu, c’est là la recette d’une scène d’action chez Michael Bay. Des robots toujours de mieux en mieux détaillés qui arrivent presque à nous faire croire qu’ils sont réels, des personnalités très contrastées qui engendrent des répliques plutôt amusantes, des petites incohérences, pour ma part, sur certaines scènes, tout en conservant une homogénéité sur l’ensemble du film.
Tout çà pour dire, que Transformers (4) - L’Âge de l'Extinction, réussit à remettre sur pied une franchise fatiguée, en relançant une trame qui suit celle des précédents épisodes de la saga tout en apportant une approche complètement différente à travers des personnages drôles, et ‘bad-ass’ pour certains, des robots plus humains que les hommes eux-mêmes, (même si ces derniers ne se transforment pas en Bugatti Veyron ou Pagani Huayra^^) bien sûr (le plus important pour la majorité), il y a des explosions et de l’action pendant une grande partie du film. C’est vraiment un film que vous pouvez allez voir si vous êtes plutôt branché action et science-fiction, si vous aimez les voitures (et les filles en short court, très court), même si la scène de fermeture nous laisse un peu sur notre fin, elle nous promet pour la suite une renaissance complète de la franchise (tel le Phoenix).
Add a comment...

Post has shared content

Post has attachment
Pour continuer avec Marvel, je suis allé voir X-Men : Days of Future Past
Critique sans "Spoil" dans cette partie, la partie en contenant sera en toute fin d'article, et sera annoncée, donc vous pourrez vous arrêter avant si vous le souhaitez.

Dès le début du film, on cherche à savoir quand et où l'on se trouve, après X-Men 3, Wolverine ou X-Men : Le Commencement ?
On arrive tout de même à se faire une idée à peu près valable assez rapidement, même si l'on se retrouve avec mutants qu'on découvre pour la première fois sur grand écran.
Ce film est une rencontre entre 2 équipes/époques (qu'on peut rapprocher du rassemblement des Avengers par exemple), même s'il n'y a pas réellement d'interaction directe entre les personnages des différentes époques, on se retrouve dans un film, qui comparativement aux autres films X-Men, n'est pas centré que sur Wolverine, mais sur 4 personnages: Charles Xavier (Professeur X), Erik Lehnsherr (Magnéto), Hank McCoy (le Fauve) et Raven (Mystique). Le fait d'être en présence des 2 générations de même personnage nous offre une nouvelle dimension sur leur personnalité, la différence entre le Professeur Xavier du présent et celui du passé est vraiment surprenante et plutôt bien marquée, on reste quand même focaliser sur l'équipe des "jeunots" avec un James McAvoy toujours autant impliqué dans le rôle, qui au même titre que Michael Fassbender reste la « version » du personnage la plus appréciée.  Jennifer Lawrence arrive à se débattre avec le rôle important qui lui a été confié avec Raven, qui devient la Mystique des premiers X-Men, sa personnalité est radicalement différente de celle de X-Men : Le Commencement, aussi « sombre que les ailes d'un corbeau » (Raven, Corbeau, vous voyez où je veux en venir ? ^^). Je vais rapidement aborder le rôle de Bolivar Trask interprété par Peter Dinklage (présent dans Game of Thrones pour ceux qui suivent la série, c'est pas encore le cas pour moi), même si l'histoire du film tourne en grande partie de lui, on n'a pas réellement l'impression d'avoir un personnage d'un tel pouvoir devant les yeux.
Il doit y avoir une quinzaine de mutants dans ce film, au moins, mais on les voit trop peu à mon goût sur l'ensemble du film, comme le personnage de Bishop interprété par Omar Sy et Kitty Pride par Ellen Page, qui peuvent avoir un rôle de fond assez important mais dont le temps d'apparition n'est pas vraiment adapté à la présentation des personnages, en espérant qu'ils soient mieux exploités par la suite. Certains ont aussi fait une apparition « éclair », Pietro Maximoff (Vif-Argent), qui réussit à booster le film à lui seul, en apportant une touche d'humour et de légèreté, durant cette période un peu compliquée des années 70, en pleine Guerre Froide ( et oui, j'ai bossé mes cours d'histoire), en plus de nous faire profiter d'effets spéciaux qui sortent de la classique scène d'affrontement.
L'objectif secondaire de ce film (le premier étant celui de nous permettre de voir le meilleur film de la franchise Marvel de la 20th Century Fox) est de faire le lien entre les différents films de la saga X-Men mais aussi d'apporter des corrections aux ces films, ce que certains appelleront des faux-raccords, des incohérences comme celle du Professeur Xavier (du présent) qui a retrouvé l'usage de ses jambes, et ce « rattrapage » est plutôt convaincant.
Pour info, il y une (seule) scène post générique, comme dans un grand nombre de film Marvel, elle se trouve bien après le générique de fin, donc restez bien jusqu'au bout, vous faîtes pas avoir.

En bref, le réalisateur Bryan Singer réussit à corriger les lacunes qu'il avait pu montrer avec les précédents films de la franchise, et à produire un film plus ou moins épique, avec des acteurs vraiment performants, des personnages complexes (et dont l'histoire n'a été qu'effleurée), aux effets spéciaux réalistes, à l'humour présent et dosé intelligemment, bref, c'est un film à voir par tout aficionado des mutants ou des films héroïques en général, que vous ayez apprécié ou non les premiers sortis de la saga.
Si le choix est difficile pour vous, entre Godzilla et X-Men, n'hésitez pas ! Allez d'abord voir X-Men puis Godzilla !
J'espère pour la suite un film qui va accordé plus de place aux mutants qu'on a seulement pu voir assez furtivement dans X-Men : Days of Future Past.

La partie sans spoiler est terminée, si vous voulez gardez la surprise, ne lisez pas la suite de ce post sauf si vous avez déjà vu le film, dans ce cas, je vous invite à continuer.
----------------------------------------
/!\Présence de SPOILER
----------------------------------------
Pietro Maximoff (Vif-Argent) est dans les comics, le fils de Magnéto et or, il ne me semble pas avoir noté de références à ce lien de parenté dans le film, c'est dommage (çà me rappelle celui qu'il y a entre Diablo et Mystique, mais bon, c'est un choix des scénaristes). Il sera peut-être exploité dans The Avengers : Age of Ultron, où le personnage de Vif-Argent se retrouvera en face d'Iron Man, Captain America et les autres, interprété par un autre acteur de la saga Marvel Kick-Ass, Aaron Taylor-Johnson.
La scène post générique ne nous dit pas grands choses directement, je l'ai trouvé assez similaire à celle d'Avengers, avec l'annonce d'un des méchants les plus puissants des comics, comment est-ce qu'on sait que c'est le mutant le plus vieux et le plus puissant ? Tout simplement parce que le réalisateur Bryan Singer "himself" nous a « spoil » avec le titre du prochain film X-Men : Apocalypse (sortie prévue le 18 mai 2016), on peut également apercevoir derrière ce personnage, les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, les annonciateurs de la fin des temps, dans les comics, ils sont « Mort », « Famine », « Pestilence » et « Guerre » et les personnages qui occupent leurs rôles tournent un peu, il y a eu notamment Wolverine, Gambit, Angel, et même... HULK... sachant que les 3 premiers cités ont d'ores et déjà été annoncés pour le prochain film.

En espérant que mon post vous ait plu.
Add a comment...

Post has attachment
Après Captain America the Winter Soldier, je vais vous parler de la franchise MARVEL côté SONY avec The Amazing Spider-man 2.
Garantie sans SPOILER

Pour être honnête, je suis allé voir The Amazing Spider-man : Le Destin d'un héros avec une certaine appréhension, un reboot d'une suite de film est toujours un risque, les Spiderman's de S.Raimi (avec Tobey Maguire) étaient plutôt excellents, mais j'ai bien eu l'impression que le 3ème était celui de trop... Avec The Amazing Spiderman, l'homme araignée renaît au cinéma, avec des effets spéciaux à couper le souffle, notamment Electro qui fait suffisamment réaliste pour une « Ampoule », à mon grand regret j'ai trouvé que la prestation de Jamie Foxx excellente comme a son habitude (Django Unchained pour exemple), mais sous-exploité, avec un personnage vraiment dérangé (pas spécialement dans le bon sens), avec un film assez long à démarrer, des apparitions un peu trop furtives de certains personnages.
J'ai apprécié le casting, qui est, comme pour le premier, bien choisi, avec Andrew Garfield et Emma Stone qui restent dans le rôle, et qui font mieux que dans le premier. Les musiques composées par Hans Zimmer sont encore une fois excellentes, pour ne pas changer, mais trop peu présentes dans celui-là. La 3D quand à elle, est vraiment bonne, je vois de plus en plus de films avec de la 3D de qualité (çà fait plaisir!), bonne impression de profondeur lors des scènes d'actions qui mélangées à des effets spéciaux surprenant nous offre une meilleure immersion.

Bref, de l'action, de l'humour, un bon casting, (« Il parle de The Expendables ? »), une bon scénario (« Hé bah non!^^ »), bon, c'est vrai qu'il reste certaines incohérences au niveau de l'histoire, et des comics, çà reste quand même un des films de cette année qui m'a vraiment SURPRIS, le prochain risque d'être du même niveau ou mieux (enfin, je l'espère), çà reste quand même une réussite par rapport à la précédente trilogie, puisque Marc Webb a réussit à faire un second film meilleur que le premier, c'est une belle promesse pour le prochain, et je n'en attends pas moins.
Add a comment...

Post has attachment
Avant chez Marvel (Paramount), c'était la phase 1, mais là, avec Captain America Le Soldat de l'Hiver, on entre de plein pied dans la Phase 2, bon... c'est vrai que Marvel Studio annonçait qu'elle avait débuté il y a un an, avec Iron Man 3. Personnellement, Iron Man 3, c'était plus une suite aux autres qu'une transition vers la phase 2... de même pour Thor 2, hormis les scènes post-générique (au passage celle pour Guardians of the Galaxy promet un film intelligent, d'action, d'humour et encore d'action), je n'y ai rien trouvé d'intéressant, malgré le fait que j'ai apprécié les 2 films.
Revenons à Captain America, pour moi, le premier volet n'était peut-être le meilleur de la franchise Marvel de chez Paramount, mais celui-là rattrape son retard.

Comme tout les films, il y a une histoire (naaaann, sérieux?), exclusivement dans celui-là, il y a une trame de fond en parallèle, entre trahisons, complots, espionnages et bagarres !, on retrouve un vrai film d'action à aller voir, contrairement à la plupart des films, il réserver énormément de surprise (références à d'autres personnages, caméos...), la bande-annonce n'a quasiment rien dévoiler. On reste en haleine pendant toutes les scènes d'actions qui sont vraiment impressionnantes, nombreuses et filmées d'une nouvelle manière, on retrouve toujours de l'humour avec des nouveaux personnages qui apportent une légèreté à l'histoire et aux dialogues, le personnage du Faucon notamment (aucun rapport avec Hawkeye) apparaît comme un héros qui va sûrement plaire au public.

Le "méchant" du film, attention spoil, Le Soldat de l'Hiver, ah bah en fait non, c'est pas du spoil, son nom est dans le titre du film..., bref, on aperçoit un personnage qui à l'air de prime abord, assez simple mais qui exprime des complexes sur son passé (comme tous).

Bref, je conseille vivement d'aller le voir, de ne jamais fermer les yeux pour ne pas rater de références, clins d’œil (notamment un à Pulp Fiction pour ceux qui sauront le reconnaître) et autres. Vous pouvez toujours utiliser l'application Runpee :), si vous vous endormez pendant les 30 premières minutes de pub avant le début du film.

Préparez-vous pour la PHASE 2, qui promet d'être épique!  
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded